Avertir le modérateur

29/01/2010

Sarkozy lance un Sous-Marin contre Villepin…

Ici Radio Elkabach, le Procureur parle aux français

Oyez oyez! La Gaule des sans-culottes! Y a d’la testostérone dans l’vestiaire et de l’écrêtage d’ego en perspective! Placez vos bourses dans l’hémoglobine, les cours vont se redresser. La chronique judiciaire a déjà tiré des quarts de finale pour la présidentielle 2012. A votre droite du gallodrome, ce sera Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin vs Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa. A votre gauche patience, en attendant un crêpage de chignon entre Martine et Ségolène, on rêverait d’avoir une friction couillue entre Mélenchon et le serial fucker du FMI. Juste pour se poêler… 

Sur le premier duel. Naboléon était déjà petit côté sondages, il sortira ratatiné de cet acharnement à peine fardé contre son ennemi intime, le Vil Mousquetaire d’«un vieux pays, la France, d'un vieux continent comme le sien, l'Europe» (Dixit Galouzeau…) En Sarkozie on aura tout vu. Les proc ne se contentent plus de rédiger les réquisitoires et de les adresser au greffe. Ils vont sur les antennes de radios annoncer leurs actes de procédure. A quand la mise en examen en 64 bits et en ADSL? N’importe quoi…

ALeqM5heI2YcEFpAURpEgBRyHKuldB8_Ew?size=l

Mais quel est donc le malin de l'entourage qui a eu l’idée de poursuivre? C’est en effet un boulet dans l’ergot que vient de se tirer l’Empire en téléguidant son sous-Marin de Proc’ qui se prétend indépendant, certes mais alors comme un joug, mais qui torpille la remise en scène politique du Chevalier Blanc de Villepin. Celui-ci est désormais fondé à prendre l’opinion qui opine à témoin, et décliner son couplet victimaire sur le mode tonitruant façon discours de l’ONU.  Visez un peu le tableau: la grande tringle aux cheveux d’argent sur les marches du Palais le 26 janvier 2011, jour du verdict et date anniversaire du bonzaï: «j’étais ici par la volonté d’un homme armé d’un croc de boucher. Qui vous savez… J’en sors libre!»  Ça va être une charcuterie, le Waterloo de l’Empire.

A l’arrivée si Galouzeau s’y prend mal, il rognera 6% aux suffrages malingres de Naboléon. S’il s’y prend moins mal, ce sera entre 8 et 10 %. Si la mayonnaise prenait, c’est bien connu «les français [étant] des veaux» , ça pourrait suer sous les chaumière y compris au Château. Songez que 11% c’était le score du Chi à un an de la présidentielle que les sondologues du doigt de l’homme tel Roland Cayrol, donnaient au Ballamouchi dès le premier tour, dixit aussi Sarkozy d’alors. On sait ce qui en fut.

Nous avions pris les paris ici que l’Empereur se ferait, royalement sinon au martinet, castrer à la prochaine présidentielle, sait-on jamais avec ces femmes en poupe du parti de la Rose. Nous sommes désormais prêts à investir sur sa bérézina. Nicolas II ne succédera pas à Naboléon. Il n’a plus d’espace à droite, Marine fille de son pénible de père tient la bordée et charme efficacement le popu-cocu. La boutique est tenue. Quant au fâcheux d’extrême droite pur et dur, généralement instruit et rancunier, nous tenons pour avéré qu’il n’est pas du genre à se faire enfiler deux fois.

Lire la suite

08/12/2009

Perversions politiques

h_9_ill_786584_charette.jpg Actu: les dessous cachés de la perversitas.

Avant qu’elle ne devienne l’apanage des Pères de l’Eglise catholique romaine et universelle, preuve qu’on a besoin de le répéter à ceux que la masturbation a rendus sourds, le grec katholikos signifiant déjà «universel»,  la perversitas soit la perversion, voulait dire mettre sens dessus-dessous ou détourner de son usage initial. Soit. Par-delà l’acception morale des ecclésiastes et des psy, de quelles perversions à travers l’actu chaudasse mais aussi un peu avariée sommes-nous les témoins? Car nul doute que nous vivons une époque formidable.

Hervé De Charette claque la porte de l'UMP.

Tenez! A moins qu’il ne s’agisse d’un effet d’optique dû aux officines de sondages, une agitation semble s’être emparée des baronnies franc-maçonnes des bords de la Loire habituellement très au parfum de ce qui se trame et s’ourdit en fiel et en douce dans le fion du peuple en Gaule érectile. L’opinion qui opine annoncerait des élections régionales ric-rac, l’occasion de rebattre les cartes à droite et charogner à gauche l’œil rivé sur pactole de nozimpôts, car à écouter les nouvelles de ce matin, on dirait que la Charrette de transfusion des reîtres UMP a bel et bien commencé.

Hervé de Charrette député de la majorité pestilentielle, ex-UDF du Maine-et-Loire, a décidé de quitter le parti de la godille et prendre le risque d’une mandale au prochain scrutin en lorgnant du côté de la sandale molle du Nouveau Centre. Le NC qui rêve de se rappeler au bons vieux temps de l’UDF est le machin de notre Morin sinistre de la guerre et éleveur de chevaux de courses à temps partiel. Un Morin dont les potins mondains germanopratins nous apprennent qu’il a déclaré la guerre judiciaire s’il vous plait, à Bayrou du Béarn pour faire main basse sur le nom de l’UDF. Pourquoi vouloir récupérer la marque déposée de l’UDF? Parce que le marquage des neo cons (NC) dans la majorité UMP ne suffit plus? Morts de rire.

Charrette troque donc une sandale contre une godille deux attirails aussi inutiles à l’esprit public l’un que l’autre. Vous direz, pour marcher sur le sable de la Loire des tongs suffisent bien… Voila donc que notre ex-associé de l’UMP qui a reçu une subvention de 3 millions d’euros entre 2002 et 2007 se sentirait soudain à l’étroit dans les parties présidentielles. Hum! Il en a mis du temps l’ex-ministre des affaires étrangères pour ressentir l’exiguïté pestilentielle. Charrette tirerait une croix sur le pactole des subventions et prendrait risque de mettre la Convention démocrate qu’il dirige sur la paille? N’y aurait-il pas sous roche, une anguille un peu perverse à l’approche des régionales?

Car la version de Charrette n’est pas tout à fait la celle que donne Dominique Paillé justement, blablateur adjoint du parti de la godille, qui s’y connaît en perversion de l’engagement politique: «ce départ n'est pas une surprise et c'est la confirmation de ce qui se tramait depuis quelques semaines». Qu’ouïs-je? Qu’esgourdé-je? Il se tramerait des complots ourdis et méchamment conspirés par des fielleux et des fourbes dans le dos du bon, de l’honnête du probe Sarkoléon? Et une autre louche, une! Selon le même Paillé spécialiste de formation de santé publique, «la Convention Démocrate était un machin «médicalement assisté». Coma donc. Si l’anesthésiste le dit, c’est qu’il sait de quoi il parle…  En tout cas il balance sur le bon usage des 3 millions de nozimpôts: «Charette n'en faisait rien, et cette dotation a été considérablement réduite» en 2008. C’est donc une affaire de cassette et pas seulement de casse-couilles! En tous cas Paillé passé du PSU à l’UMP en passant par l’UDF et le Parti Radical, ex-pote pour la vie de François du Béarn, le temps d’une promesse de sermenteur n’est pas le mieux placé pour donner des leçons de fidélité à Hervé de Charrette. Camembert donc. Oui mais perversion quand même…

Lire la suite

04/11/2009

Rama, tôlé dans la majorité

Rama_Yade_Fillon.jpg

La Gaule ratatinée.

Jean de Neuilly Sa Mère, tests ADN, expulsions de réfugiés afghans, niches fiscales des sportifs… Tout pour faire caguer l’Empereur! Selon le théorème de Chirac, les merdes volent toujours en escadrille. L’Empire devrait y faire gaffe. Même le «2 de tension» Jean-Marc Ayrault s’exerce à la fronde. Egrenant la longue liste des farces sarkoziennes lors de la séance des questions au gouvernement cet après-midi, le chef du groupe socialiste à l’Assemblée a raillé le «Président du pouvoir d’achat», le népotisme de l’Empire, les «amitiés avec la famille Bongo». Cet homme du sérail peut-il jurer que personne au Parti socialiste ne mange en Françafrique? Mon œil et mon cul avec…

En tous cas, rien ne va plus en Sarkozie depuis les propos de Brice Hortefeux sur les auvergnats basanés… Depuis c’est la scoumoune, tout se barre en sucette. Et ça continue. Cette semaine on a eu droit à l’offensive des factieux. Raffarin qui n'entend se faire sermonner par personne, la personne étant Sarkoléon en personne; Guaino qui taxe les ministres d’immaturité; le Premier d’entre eux, autoproclamé «inénervable» qui lui répond aussitôt en enjoignant aux conseillers de fermer leur claque-merde; Baroin sorti de sa tannière pour s’interroger à haute voix chez Bourdin-Réac sur le point de savoir si Guaino gère le cerveau de Sarkozy; le même Baroin qui jure comme Balladur avant lui, ne pas penser à la présidentielle d’après 2012; mais Lorsque que Bourdin-Réac se fait insistant évoquant 2016, Harry Potter le corrige aussitôt: «2017!»… Preuve qu’il y pense.

Tout cela a des conséquences en termes d’opinion. Selon l’Ifop, à paraître dans l’hebdomadaire à potins Paris-Match-Pravda, il resterait 39% d’irréductibles François encore gaulés pour approuver les «réformes» de l’Empereur. Source Le Nouvel Obs. Il s’agirait aussi du plus mauvais score de Son Altesse dans ce baromètre depuis son arrivée au Château. Sarkoléon qui n'était jamais descendu en dessous de 41% dans ces enquêtes-ci se prend le manche du râteau dans la tronche avec 60% d’enfilés qui en ont marre de se faire farcir en plus d’être priés de fournir le budget vaseline. Patience, c’est pour bientôt, la Gaule finira ratatinée en petite quéquette. Qu’il vire la Ramatoulaye Yadé et ce sera le gadin.

Jetage refusé. Immunité visible oblige…

C’est ki ki commande? Passée du doigt de l’homme au corps de l’homme (sports), toute une promotion, la sous-ministre de l’affichage noiriologique a bien compris le parti qu’elle pouvait tirer de sa popularité. Elle s’époumone de mauvaise grâce pour se faire virer. A contre-pied de sa majorité façon Yoann Gourcuff, ajoutant la cacophonie au désordre gouvernemental, Ramatoulaye dit tout haut le mal absolu qu’elle pense de la décision de sa patronne de taxer les avantages fiscaux réservés à ses beaux protégés tout en muscles. Lien. Fillon tance alors la diva-diverse. Teigneux comme l’annoncent ses sourcils broussailleux, l’inénervable de Matignon était pourtant à deux doigts, s’il vous plait… de la foutre, laissez-nous finir! à la porte: «la secrétaire d'État chargée des Sports a manqué à la solidarité gouvernementale. Je le lui ai dit. Il faut en tirer les conséquences.» Source Le Point-Pravda.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu