Avertir le modérateur

17/02/2010

Retraites: «Travailler plus pour gagner plus» de misère

reiser.jpgL’identité nationale et la productivité du trouduc!

Allez et reproduisez-vous. C’est bien ce que nous copulons. Alors que nous sommes réputés bien gaulés, portés sur la chose et pas que sur le french kiss, d’où viendrait alors le problème du financement des retraites? Selon le magazine Teuton Bild de très sérieuses statistiques faites pour des moules à préservatifs, laisseraient apparaître que les français auraient les plus gros attributs, affichant une Gaule de 15,48 cm! On savait déjà grâce à une étude commandée à l’institut Harris interactive par le Magazine Top Santé, que 44% de françoises sondées, par téléphone bien sûr, ont avoué utiliser des accessoires bizarres (sextoys) et ont recourt à de la lingerie pour pimenter leurs ébats. 39% des répondantes s’inspireraient de parades de films X.

Mais on a beau copuler, être les meilleurs d’Europe y compris question taille, ça ne le fait pas. Le compte n’y est pas. 43% de notre pognon passe à nourrir les vioques qui sont plus souvent malades et pas que pour des fièvres et des gastros. Des trucs à plomber les comptes de l’assurance maladie. En gros avec les vioques c’est la double peine. En 2005 les papys et mamies nous ont pompé 212 milliards de zeuros Maastricht, soit 12,8% de ce que la Nation produit chaque année comme richesse. Si l’on suit la logique du capitalisme financier, un constat s’impose: nous payons trop pour entretenir des vieux cons, de surcroît réactionnaires. Il y aurait donc un profit comptable à les occire. Les précipiter auprès de leur Dieu qui les aime tant leur rendrait service et pour certains, mettrait un terme à leurs souffrances. Quoi, c’est dégueulasse? C’est pas pire que le reître Besson qui aurait dit, en off, ce que Sarkoléon penserait tout haut entre soi: «les journalistes faut les passer à la kalashnikov». Ah c’est pas la même chose? Si on veut...

Lire la suite

30/10/2009

Sarkozy, la mécanisation agricole: «Je m’auto-pompe»

L’appel de joint 1940 en version subliminale

«La terre, elle, ne ment pas ; elle demeure votre recours; elle est la patrie elle-même; un champ qui tombe en friche, c'est une portion de France qui meurt; une jachère de nouveau emblavée, c'est une France qui renaît.» Philippe Pétain 25.06.1940


Identité quant tu nous tiens! A chacun son joint, pour d’autres gaullistes il valait mieux fumer le 18… Ca ne leur a pas trop réussi ils sont convoqués en rafle par la justice. Encore des juges qui font chier. Passons… C’est quoi la marque qu’il fume, en ce moment notre Empereur quelqu’un peut nous dire? Pourtant selon lui il n’est pas venu vous raconter des carabistouilles que vous avez déjà entendues. «Travailler plus pour gagner plus» par exemple. Bigre! Qu’est-ce ça serait s'il venait dans l’intention de vous raconter des cracks? Parce que là comme vous allez le voir il nous a pondu une perle.

Puisque vous êtes de sacrés oiseaux et qu’il lui faut répéter plusieurs fois les mêmes conneries histoire de buriner ces choses simples qu’il essaye de vous faire imprimer avant les régionales, il arrive évidemment à Son Altesse de se redire. Qu’êtes-vous allez encore chercher là? Y a pas de polémique! Il est certes vrai que le Mephisto du Château qui tient la plume de l’Empire, est un tantinet fainéant et las ces temps-ci. Il a donc revisité la formule «travailler plus pour gagner plus» sous l’angle de la productivité, crise oblige: «faire plus avec moins». Normal, l’Etat est à l’économie.

C’est pour cela qu’il a, en loucedé s'il vous plait, décidé de refiler ses baragouinages que l’Empereur est obligé d’aller merdoyer devant des foules d’agriculteurs prêtes à l’occire. Faut pas rigoler avec les fourches caudines des paysans. A Poligny dans le Jura, l’Empereur s’est adressé à nos hommes de terroirs en langue pétainiste et avec des accents maurrassiens. Si, si... Extrait: «Moi, je ne suis pas venu vous tenir un discours que vous avez déjà entendu». Aië! Fallait pas! L’impayable Yann Barthès du Grand Journal l’a confondu. Le discours de Sarko est mot pour mot le recyclage d’une resucée du même lyrisme datant de 9 mois. L'identité nationale vue comme cela, il y a de quoi faire. Y a qu'à puiser sans vergogne dans le bréviaire du Maréchal. Personne, et surtout pas les Media-Pravda, à part ce malveillant de Yann Barthès, n’y verra quoi que ce soit, et les régionales seront in ze pocket! LFDM.

«Le citadin peut vivre au jour le jour; le cultivateur doit prévoir, calculer, lutter; les déceptions n'ont aucune prise sur cet homme que dominent l'instinct du travail nécessaire et la passion du sol; quoi qu'il arrive, il fait face, il tient. C'EST UN CHEF» Phillipe Pétain aux paysans de Pau le 20 avril 1941.

Pipeau:

Synonymes : appât, appeau, appelant, artifice, flageolet, flûte, flûteau, flûte champêtre, galoubet, gluau, musette, piège, roseau, sifflet, chalumeau…

Recueil analogique : leurre pour oiseaux, sifflet, sifflet pour piéger les oiseaux

14/02/2009

TOTAL, le pétrole, la françafrique, le pouvoir d’achat

parisot.jpgExploitation ou colonisation, c'est la même troncature des benêts

Si comme nous, les eaux plus noires que saumâtres de la françafrique vous turlupinent mmh! vous trouverez quelque intérêt à vous attarder sur l’interview référencée ci-dessous de François Carlier, directeur adjoint des études à UFC-Que Choisir parue dans Libération.fr (12/02/2009) à la rubrique économie et à propos des profits records de 13,9 milliards d'euros dégagés par le pétrolier français en 2008. Où est diriez-vous le lien avec le camembert? C’est que le compte n’y est pas pour tout le monde et le popu qui avait gaiement voté pour le président du pouvoir d’achat et de la France du «nous et les autres» est encore cocu! In ze bab, tout simplement…

Elle permet cette incidente réflexion de la Feuille de Manioc. Compte tenu de la crise de l’escroquerie mondialisée du Grand Capital, à travers sa fausse monnaie qu’est le dollar d’une part, et de la philosophie bantoustanaise qui prévaut dans les relations françafricaines d’autre part, la thèse du Manioc est la suivante : que l’on soit côté marigot (Afrique), ou caniveau (France), ce sont nos rubriques, les sectes maffieuses des deux bords qui tiennent lieu d’élite et tiennent le pouvoir tout en pillant leurs pays et en maltraitant leurs citoyens, les plus pauvres comme les plus humbles, réussiront l’exploit inespéré de coaliser les damnés de la terre dans un sursaut de conscience. L’actualité en Guadeloupe en est la preuve caricaturale, ce que la pire des exagérations n’aurait pu imaginer.

Torcher la gueule des prédateurs

Alors les hommes d’ici et de là-bas, et plutôt ceux d’ici qui avaient cru pouvoir sommeiller sous les lauriers de la vulgate démocratique sans le peuple, des droits de l’homme élu, et la liberté d’expression réduite à «cause toujours tu m’intéresses», comprendront qu’il se sont fait farcir. Qu’au de-là de la fumisterie des races et les fables criminogènes des monothéismes, de véritables lignes partagent le monde entre prédateurs et proies. Qu’en conséquence, on a le choix du servage si on veut torcher le derche des prostituées, des voleurs et des menteurs. Au Manioc, munis de torches à éclairs, des Tasers d'’un autre genre, plutôt que la révolution et contre l’usage de la force, nous avons fait le choix de la lumière et le pari de la farce, ce qui revient au même: leur torcher la gueule. Les révolutionnaires ont toujours eu tort de combattre le système. Il s’épuise en courant à sa propre perte. Assis au bord du monde, il suffit de l’y aider en se torchant la gueule d'un bon gorgeon de rouge plutôt que de s’épuiser à lutter contre la pieuvre tentaculaire qui gangrène. Allez-y et allez vous faire scotcher mais vite!

INTERVIEW «Les bénéfices de Total sont réalisés sur une rente». Extraits:

François Carlier : «Total exploite des champs de pétrole et vend aussi de l'essence. Si le producteur Total a des coûts de production qui ont augmenté, quand le baril est à 140 dollars, Total (ou les autres producteurs) le vend à 140 dollars. Soit en interne, soit à d'autres raffineurs. Même si, quand il prend 140 dollars par baril, il doit reverser des royalties (totalement opaques) » […]

Libération : «Que penser des déclarations de Laurence Parisot, la présidente du Medef, qui se félicite de ces profits alors que les consommateurs ont connu des heures très noires à la mi-2008

François Carlier : «Les propos de Parisot sont fâcheux. Elle donne une mauvaise image de l'entrepreneur. Total n'a pas fait montre de plus d'innovation, de plus de valeur ajoutée en 2008. Ces bénéfices sont réalisés sur l'inverse de ce que devrait être l'entreprenariat. L'effet de rente n'est pas l'entreprenariat.» Source.

Simplement, «fâcheux»? Fachos n’est pas très éloigné… LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu