Avertir le modérateur

29/10/2009

L’identité rance de la race

CNI.jpg

L’ouverture, ça sent le sapin

Forcément! Absolument! Si vous êtes au chômage, que vos revenus baissent, que votre loyer augmente, que les déficits explosent et alimentent la dette, que vous ne pouvez plus avancer les soins dentaires de vos enfants, que vous ne pourrez même plus aller au camping l’été prochain, alors pour ce qui est du ski… que vous avez le révolver des usuriers du revolving sur la tempe, que votre employeur vous pousse au suicide, que vous êtes malade, que l’insécurité augmente, que la violence aux personnes explose, que votre mari vous bat… mais aussi, pourquoi donc s’arrêter en si bon chemin? si le climat se dégrade, que nos soldats meurent en Afghanistan, que Ben Laden, le 11 septembre, la crise des subprimes, la grippe H1N1, la guerre de 14-18, la débâcle de Waterloo, l’Inquisition, l’éradication des Cathares, la mort du Christ, la disparition des dinosaures, si tout ça forcément, c’est à cause de l’absence de débat sur l’identité nationale.

Tout vient de là forcément! A croire qu’au palmarès de l’inconscient l’identité nationale a délogé le cul. Va falloir apprendre à caresser sa carte nationale d’identité. Ce ne sont surtout pas de naines ambitions ratatinées par un quinquennat bling bling peuplé de ratés dus en particulier à la dérive autocratique de nos institutions qui sont en cause. Rien à voir non plus avec les régionales de 2010 et la nécessité de cliver la France à marche forcée. Là maintenant, tout de suite, toutes affaires cessantes, la Nation a un besoin urgentissime et prioritaire de vous identifier. Vous serez de gauche ou de droite sinon on vous tranche, et Bayrou en sait quelque chose. Comme quoi l’ouverture sent le sapin. Gauche-droite,  gauche-droite, couic couic.

chapeau-de-napoleon-guer.jpgTous pareils depuis 2000 ans...

Gauche-droite ça nous rappelle fichtrement les bruits de bottes d’un petit caporal marchant sur l’Europe. Au fait, c’était déjà un corse comme l’octogénaire qui menace en ce moment de tout faire sauter et qui hurlait à la vue des éboueurs maliens: «Vos papiers!». La Nation requiert votre identité pour savoir jusqu’où vous n’allez pas la souiller… Oui au fait encore, tout ce foin parce que Marine a le verbe un peu moins pénible et qu’elle ne tombe pas dans la provoc’ qui permettait naguère le retour d’anathèmes contre son père et que le débordement à gauche a déstabilisé le Parti socialiste et, contrairement à ce qui était attendu, radicalisé la gauche au lieu de la disperser. Alors les sondages s’affolent, il faut refaire le plein à droite or Marine tient l'Aventin. Paraîtrait qu'ils sont pires que ce que la Pravda and C° veut bien nous rapporter.

Un débat électoraliste? Où allez-vous chercher cela? L’identité nationale? Mais qui croirait un tel ridicule? L’Empereur a été élu sur ce programme et il revendique l’Identité nationale! S’il l’avait fait avant on aurait dit calcul électoral en vue des européennes. Plus tard on aurait dit calcul en vue de la présidentielle. Dixit le sinistre de l’Immigration gardien de la clôture qui fait de nous des françoises et des françois intacts depuis Gergovie. Pourquoi ne l’a-t-il fait aussitôt après son élection? Parce que l’Empereur décimétrique était en proie aux dépenses somptuaires de l’Etat. Et oui! Il n’a pas que ça à foutre l'Empereur de contrôler les papiers des maliens qui ramassent nos ordures et des ivoiriennes qui font les nounous pour nos bébés abandonnés. Il a aussi notre argent à dépenser et c'est fichtrement pénible. Lui qui promettait une présidence austère... Ouf! On a failli craindre un quinquennat de moines pincés du cul. Là on est servis, c’est l’orgie. D'ailleurs le popu farci ne mît pas longtemps à se rassurer. Tout commença au Fouquet’s.

La race en cauchemar

Gauche droite! Forcément rien à voir avec un calcul qui suscite les instincts les plus bas que vous et moi hébergeons secrètement au fond de nos derches fétides de haine d’autrui. Tout ça est tout à la fois très républicain, très neutre et très urgent. Ca fait deux mille ans que la France est intacte, identique à elle-même. Que les gens d’ici se lèvent en se demandant en permanence c’est quoi être français, lorsqu’ils font leur toilette ou se rasent, mangent, boivent, jouent, se promènent, baisent… La race en cauchemar. A force de s'obstiner à être les mêmes on finira putrides. Heureusement que l’affinage du bon vieux clacos n’a pas attendu des aigreurs aussi rances pour poquer le bon vieux clacos qu'on aime, que notre Bourgogne aligoté a vieilli en dehors de ces idées ridées de haine, que les recettes de la Mère Jeanne n’ont pas été mitonnées dans de si peu ragoûtantes casseroles. La France de l’esprit, des saveurs, des paysages ne serait pas celle-là. Vous croyez  l’aimer? Vous croyez la défendre? Vous en êtes les fossoyeurs. LFDM.

17/04/2009

Sarkozy pâtit d’un Chirac chou-chou des français

chirac1.jpgNicolas Sarkozy, mauvaise séquence ou début de la fin d'un règne?

Nous vous donnons à voir et à lire une vidéo tendant à expliquer pour quoi Sarko chute dans les sondages et pourquoi, mécaniquement, surtout niquement, on revoit la pomme de Chichi celui qui nous avait vendu du cidre frelaté («mangez des pommes») grimper au firmament du cœur des françoises et des françois. Le Che doit être ravi, lui qui avait fixé cette mission à Dominique de Villepin fraîchement nommé Premier Ministre : «il faut tailler le bonzai», entendre ratatiner «Naboléon». Villepin s’est ramassé et ce ne fut pas le moindre des échecs d’un septennat et demi ratés. Il reste que le Chi ou le Che c’est selon a, à partir du milieu des années 90 vu son image changer radicalement. L’éloignement du pouvoir ramène ces références au premier plan. La Feuille de Manioc a sa propre analyse là-dessus et nous y reviendrons. Pour l’heure nous nous contentons d’observer…

Les sondagiologues Ô-pineurs du moral des français, rémunérés par les amis du pouvoir, déploieront à n'en point douter des trésors d’imagination pour expliquer à coup de contorsions et de circonlocutions, sur les ondes de radios et les écrans dont ils font le siège, que le désamour de leur créature médiatique dans les études n’est pas en réalité imputable à sa «politique de réformes nécessaires», ni à sa manière personnelle et omnisciente d’avoir un avis hâtif et court, en toutes choses et une loi ou un décret en perpétuelle instance pour y répondre, de préférence répressive pour les plus jeunes, les plus faibles et les plus démunis, que cette altération d’image est irréductible à l’absence d’orientation claire d’un gouvernement touche-à-tout qui semble agir en amateur et se précipiter à toutes occasions.

Ce pouvoir improvise sur tous les fronts en même temps pour donner l’illusion du mouvement. Or au-delà des faux chantiers entamés, et jamais poursuivis, il est fondamentalement conservateur et immobile, et donne l'impression du désordre en dehors de la seule ligne claire qui s’en dégage; baisser le niveau des prélèvements collectifs sur la part de la richesse nationale, détacher les entreprises des contraintes liées à leurs responsabilités sociales, sociétale et même industrielles, remettre en cause les instruments de péréquation au principe de nos économies «sociales de marché» lesquelles, après avoir été honnies, taxée d'archaïsme et de soviétisme par les prélats de la science économique, les Nicolas Beytout, les Jacques Marseille et tous les olibrius irresponsables de leur espèce, nos vieux instruments de protection d'après-guerre ont montré leur supériorité dans à la crise face au modèle anglo-saxon en pleine débâcle. Ce qui n'empêche pas les médias de sollicité l'avis des mêmes idiots qui se trompent et trompent les français depuis 20 ans.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu