Avertir le modérateur

20/08/2009

La Traite des noirs maltraitée par des noirs

19740385.jpgLivre: Traite des blancs, Traites des noirs
L'harmattan

Il est rare que votre Feuille de Manioc reprenne in extenso un article paru sur le ouaibe. Notre habitude étant plutôt de reprendre un extrait où viendront s’accrocher nos irréductibles malveillances qui n’ont souvent rien à voir avec les intentions de l’auteur initial, pourvu que notre fiel trouve-là l’occasion d’exprimer sa toxicité. Dans cette époque de gens bons et vertueux, nous réclamons d’être méchants ce qui est à nos yeux flatteurs. Après de telles incises inspirée par le diable, il faut au moins Satan pour rendre compte de notre existence, on a généralement le plaisir de renvoyer le vagabondinaute en ces lieux, vers les errances toutes incertaines du ouaibe. La question posée hier à travers les Traites arabo-musulmanes nous conduit à déroger à ces principes éditoriaux et à reproduire ci-dessous un texte de M. Poumier, lectrice de Rosa Amelia Plumelle Uribe.

Hier nous avons attiré votre attention sur les dégâts que pouvait engendrer le dégoût de soi. La lecture sous hypnose de l’histoire des Traites négrières a refait surface par le biais inattendu de la Déclaration de Tozeur fondée sur de bons sentiments. Son objet n’est pas contestable. Sa finalité n’est pas exempte de calculs inavouables. Le résultat est qu’il aura suffit si peu pour que le site de www.idee-jour.fr s’engouffre, sciemment ou inconsciemment peu importe, dans la brèche d’une lecture clandestine de l’histoire dont la vocation est de dégager les Etats occidentaux de leur responsabilité dans le commerce infâme des noirs à partir de 1492 pour faire rond. Preuve de la perversité de ce matériau que des intellectuels manipulent en méconnaissance de cause.

Nous vous invitons donc à prendre connaissance du point de vue d’une lectrice qui vous donnera peut-être envie d’aller plus loin en lisant Rosa Amelia Plumelle-Uribe.

Traite des blancs, traites des noirs Livre
Auteur: Rosa Amelia Plumelle-Uribe, l'Harmattan, octobre 2008, 230 p.

Un article écrit par Maria Poumier

Sur l'origine de l'humanité, faute de la moindre science, on ne doit s'appuyer que sur la phylogenèse de nos mythes fondateurs. Ainsi, au lieu d'en rester à l'histoire médusante de la pomme et du serpent, qui fait que l'on soupçonne Dieu de malveillance imméritée en nous interdisant les fruits de l'arbre de la science, on devrait plutôt écouter sa conscience, et reconnaître que c'est le crime de cannibalisme contre nos semblables qui nous rassemble tous dans l'humanité pécheresse et à juste titre chassée du paradis. Comme les rats, comme les cochons, mais de façon bien plus systématique qu'eux, ce qui nous a rendus plus forts que d'autres espèces animales c'est que nous ne reculons pas devant le crime contre nos frères, et que c'est même notre nourriture hallucinogène, notre drogue vitale.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu