Avertir le modérateur

11/03/2009

Bamba Gueye, «Ces indignes et ces cons»

gueye.jpg

Le daron est énervé de chez vénère, passe-lui la kola!

«Les Antilles aujourd’hui dénoncent. Dénoncent ce que l’Afrique depuis des décennies acceptent. C’est pour cela que je dis que le sous-développement est mental. Moi en tant que nègre je le dis à mes frères nègres». Prends ça dans les dents.

Bamba Gueye est une figure du Collectif des Ensemble. Encore un nègre jaloux de ses frères nègres qui ont réussi, chez les africains la Rolex se mesure à la Porsche CayenneS et à un ticket pour siéger au fond d’une salle obscure maçonnique à tenir la place de toujours, celle du larbin. Bamba Gueye, fustige ceux qui ont fait leurs études en Europe, qui dirigent l’Afrique, bénéficient de couvertures sociales en Europe où ils font soigner leurs enfants, qui n’ont jamais songé à relier Casa à Dakar, Dakar à Niamey, Niaymey à Alger… Bamba Gueye pourfend: «le problème africain, c’est la facilité.» Bamaba Gueye est énervé. C’est étrange, ne trouvez-vous pas? Allez chercher votre tarte dans la gueule en suivant ce lien

09/03/2009

Medef, cet Ali Hussein Domota

parisot2.jpgLKP, la Parisote l'a mauvaise

Bienvenue chez les radins.com. C'est pourtant pas elle kapayé! Selon le Figaro réac capté ce jour, la présidente du Medef, dans les colonnes du Parisien, estime que le gouvernement a «accordé une importance cent fois plus grande» aux propos du LKP, une «organisation gauchiste», qu'aux employeurs. La Parigourdine (c’teu gourde de Parisot) ou si vous préférez la Parisotine, qui n’est qu’à deux consonnes de Parisottise, et ça sonne bien con, devrait savoir, si seulement au lieu d'organiser des sauteries entre soi elle prenait le métro, ça la rendrait plus intelligente, que l’anathème est à user avec art et parcimonie. Que Brejnev est mort et que «gauchiste» ne veut rien dire pour l’immense majorité des françoises et des françoises qui souffrent et payent l’incompétence, l’imprévision et l’esprit de lucre égoïste et égotique de ses compères du Medef. Alors ta gueule.

S’il existe sur cette terre une espèce d’êtres qui fait honte à la rigueur intellectuelle de l’âne, c’est bien celle des dirigeants d’entreprises, les abrutis pompeusement affublés de «capitaine d’industrie» par une Pravda de thuriféraires soumise à révérence. A cet égard la France n’a pas le monopole d’ignares en la matière, le monde en est peuplé. Partout la même race de cons. Des inassouvis à ce point abrutis qu’ils n’ont pas été en mesure de prévoir la crise du système de fausse monnaie et d’exploitation du monde entier sur lequel ils se faisaient du gras et tiraient des sesterces pour la même chose dans les draps de soie. Des suicidaires...

Selon le Figaro Pravda le Medef n’aurait pas signé «un protocole d'accord […] car il était «contraire aux valeurs de la République française». République française… Combien de fois par le passé a-t-on eu besoin à la Pravda ou au Medef de préciser à l’occasion d’une grève, que la République en cause était française et qu’elle avait des valeurs. Lorsqu’on est con on oublie forcément d’être fin. Voila une précision incidente que la lointaine Guadeloupe nous renvoie en pleine figure. Imaginons un accord avec les agriculteurs bretons sur lisier : «gna gna gna, l’accord intervenu à Saint Brieuc est contraire aux valeurs de la République française» Tout de suite la connerie dissone. Là rien c’est normal… Attendez voir, la République va vous en foutre quelques unes de ses valeurs et c’est pour bientôt! Continuez comme cela vous l’excitez…

Lire la suite

08/03/2009

Guadeloupe, les réflexes colonialistes d'Yves Trheard

guadeloupe2.jpgMonsieur Thréard, Ya bon banania c'est fini!

Des journalistes Pravda semblent être mandatés pour discréditer le mouvement social du LKP. Christophe Barbier, Alexis Brézet et Yves Thréard épistolent comme s’ils étaient en mission commandée depuis plus d’un mois pour discréditer les manifestants guadeloupéens. Malheureusement pour eux, la mayonnaise ne prend pas.

Récemment le sinistre Huygues Despointes a sué la haine de ses glandes rances sur l’urgence de se reproduire entre soi et qu’importe l’inceste. Des fois qu’un métis surgisse de la queue d’un Despointes, quelle horreur! Combien de fois a-t-il sévit, mais le colon boucané peut-il l’avouer? Combien de négresses a-t-il pointé le Despointes? Il crache dans la soupe mais s'agissant du cul, lorsqu’il urge de copuler, point de nuances boticelliennes, il faut jouir et fissa avant que la maîtresse ne nous surprenne. Alors négresse ou pas et qu’on la viole ou qu’elle soit consentante, l’orbite de la patrie Despointes se préoccupe peu de ce métissage qu’il a honni avec une simplicité et un naturel qui n’ont déconcerté que les niais, donnant l’occasion aux hypocrites de feindre la condamnation.

Entre deux réactions faussement outrées, la Feuille de Manioc a relevé le point de vue de Thréard, une des figures de la réaction au sein la Pravda. Suivons : «D'abord, il y a les mots qui traduisent un climat où se confondent tensions raciales, vieille rhétorique marxiste et permanentes prétentions autonomistes». Des «tensions raciales» écrit-il. Juste cela... Un euphémisme de l’héritage colonial, ce qui permet l’air de rien d’établir une équivalence d’abruti entre le racisme colonial et la «vieille rhétorique marxiste» et de «permanentes prétentions autonomistes». Thréard nous sert un chef d’œuvre de réductionnisme qu’il faut savoir lire à l’intérieur de l’andouille car elle n’est néanmoins pas très fine: «certes, la haine raciale persiste ici ou là» mais attention on tempère aussitôt le propos: «elle est à double sens.» Source. Nous y voila. La réciprocité du «double sens» permet de nier l’héritage esclavagiste et ses permanences dans l’économie de rente. S’il faut retenir un passif, ce n'est forcément que l’antienne marxiste. Faudrait peut-être voir à se réveiller du côté des néo-cons. Le communisme est tombé et ne suffit plus à masquer les faillites criminogènes du capitalisme. Le langage de Thréard recourt à la complainte pour relever l’humanisme de M. Huygues Despointes: «Et on se dit qu'il reste du chemin à parcourir quand on entend un entrepreneur blanc de Guadeloupe affirmer qu'il veut «préserver sa race». Le roquet Thréard nous avait habitué à aboyer pour moins que ça…

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu