Avertir le modérateur

03/03/2010

Bilan de la catastrophe: Casimir a été réélu à la tête du Cran

528047208.3.jpgDéshibernatus

Votre Feuille de Manioc sort de sa torpeur hivernale pour régurgiter un dégoût. Coutumiers des caniveaux où suinte la fétide canaille, il faut pourtant se lever tôt pour parvenir à nous écœurer. Bravo les gars! Nos yeux somnolents étaient malicieusement rivés sous les jupons des patineuses de Vancouver cependant que nous rêvions de leurs rouler un patin jusqu’à ce que la tempétueuse Xinthia ne nous arrache brutalement de nos songes, en sursaut de lit, les pieds dans la gadoue de la Faute-Sur-Mer, celle des mêmes connards qui nous dirigent et font mine de se demander à qui la faute. A la mer pardi!

C’est le moment qu’ont choisi nos débiles attitrés de la Pravda-Paris, la presse libre et indépendante pour nous apprendre par un flot de dépêches datant du 27/2 que Casimir, l’ainsi affectueusement nommé qui dans la vie publique se nomme Patrick Lozès, que Casimir donc avait été réélu à la tête du Cran. Bigre! Ca c’est de l’actu ou je me trompe. Selon les journalistes français, voila une information nécessaire. «Nous voilà bien» disait Courteline.

Nos vrais-faux journalistes, en réalité de vrais faux-derches payés par les vendeurs d’armes et de béton qui vivent de la commande publique, tous abreuvés à la même source de propagande de l’Agence-Frousse-Presse, ce n’est pas de nous, c’est du Joffrin-Pravda, ces faux-culs nous ont donc donné à contempler le zèle ignare de télégraphistes dont ils sont les seuls en Occident à détenir à la fois l’art, l’expertise et le secret: ânonner ad nauseam les mots d’ordre des réseaux obscurs (francs-maçons and C°) dont les intérêts pré maffieux, voire maffieux consommés, tiennent les rennes du pouvoir. Les mêmes qui ont congédié la démocratie et subordonné le Politique au rôle de pantin et, accessoirement de geôlier des damnés pour préserver… encore leurs intérêts.

Plutôt que des journalistes, nous pouvons nous vanter en Gaule érectile de cette autre exception françoise: nous sommes majoritairement informés par des manipulateurs d’opinion qui travaillent à la formation du consensus en instillant la fatalité dans les esprits pour in fine, normaliser l’inacceptable. Certes quelques têtes se distinguent à l'image d'Edwy Plenel. Mais globalement des vendus et à côté de ça on n’oublie pas de brandir l’attirail des resucées dont se prévalent les francs-maçons de tout poil qui nous dirigent, gros mots habituels qui servent à enfiler le peuple lequel se laisse enfiler et fournit, excusez du peu, la vaseline: humanisme, démocratie, liberté, droits de l’homme… Au moins cette autre grande secte qu’est l’église catholique fait mine de mettre son clergé au pilori lorsque qu’un scandale de pédophilie entache tel ou tel diocèse. Revenons à l’actu du pantin noir de France.

Lire la suite

10/02/2010

Identité de ta mère, hongrois qu’il est français mais on croit à tort.

Fins de race…

Qui n’est pas bâtard lève le doigt. Voici une forêt de majeurs brandis avec vanité dans un élan unanime, tels des doigts d’honneur à la souillure du sang national. Nous sommes dans les cercles dirigeants de la Gaule d’en haut… C’est qu’on ne doute de rien du côté de ceux qui nous gouvernent, au sommet de l’Empire, à la tête des entreprises, dans les Loges, au MEDEF, dans les médias… Ne pas s’étonner que de telles souches pures ânonnent «qu’un sang impuuuur abreuve nos sillons» et se cooptent entre consanguins.

Paraîtrait donc qu’une bande d’abrutis a décidé de veiller à rapiécer notre identité dépiautée. C’est pourtant simple la vie et l’on devrait l’enseigner à ces âmes pures de l’ENA, sciences-po et HEC qui se croient missionnées au milieu des Navis pour sauver ces malheureux de leur propre perte. Lorsqu’une mère, admettons qu’elle s’appelle Gertrude, accouche d’un gros petit garçon, il n’y a vraiment que quelques névrosés du cul au microcosme parisien pour penser qu’icelle songe à ce moment précis avoir mis au monde un petit françois à l’identité nationale 100% pure souche.

911577-1078343.jpg?v=1265708486

Nous croyons savoir à la Feuille de Manioc qu’en général Gertrude se préoccupe de lui donner un prénom, Hilarion, quelle idée!, et forme des vœux simples pour son petit bout de chou, qu’il grandisse dans l’amour des siens et ait une vie heureuse et digne. Las, et nous sommes les premiers anticléricaux à le déplorer, tout de suite après la péridurale, Gertrude pense fatalement baptême, chiffons, nounou. Et qui croyez-vous qu’elle choisit pour parrain (God father disent les Brittons) de son rejeton? Bibi… Une tuile pour des athées tels que nous. Mais voyez-vous, jusque-là pas de drapeau tricolore ni de cocorico qui vaille.

Ce genre de tintamarre cocardier ne peut arriver qu’un peu plus tard et encore c’est rare, lorsque le Protais de père débarque, géniteur officiel d’Hilarion, officiel car qui sait, nous disions bien tous des bâtards… Mais reprenons, alerté par sms en cours de jeu, débarque donc à la maternité de Jouy, un Protais surexcité d’être le papa d’Hilarion, nanti de son attirail de supporter du Quinze de Brive-la-gaillarde et précédé de coups de klaxons avinés.

Lire la suite

28/11/2009

Le vent de fraîcheur Bohringer

Richard Borhinger sur l'Afrique

Sur l’Afrique, c’est court, c’est bref, mais c’est dit et tout est en creux. Ca vaut mise au point à l’égard des bonimenteurs et des imposteurs, les empereurs, les noiriologues du Cran, les métissiologues de la franc-maçonnerie, les noirs qui ont le manioc en abomination, les colons, les fâcheux… Voici une vidéo passée inaperçue et repérée grâce à une internaute que nous remercierons discrètement par ailleurs.

Il y aurait à dire sur son propos au sujet du développement en Afrique. Mais comme il le dit lui-même ce serait trop long et piégeux. Mais les prétentieux s'apercevront très vite maintenant qu'il y aura à redire sur le développement hyper industrialisé de l'Europe. Et c'est le développement occidental qui sera un problème pour l'Occident après avoir été imposé au monde comme problème du monde, maintenant que la Chine, l'Inde, le Brésil émergent comme emmerdeurs de la nature. On va redécouvrir les discours vertueux. Le problème est que sur ce terrain nous sommes inaudibles tout simplement parce que nous ne sommes pas du tout crédibles. Bien fait pour nous.

Après le débauchage politique, l’ethnique

Il y a belle lurette que les politiques n’embauchent plus sur la base du projet et de l’offre politiques. Et reconnaissons à cet égard que l’Empire n’a pas inauguré la pratique. Le fourbe Mitterrand institutionnalisa ce qui ne se faisait alors qu’en douce, dans le suif des loges maçonniques et les chuchotements inavouables des confessionnaux. Mais il faut dire que l’Empereur a érigé la pratique en art institutionnel avec la mise à sac de l’opposition.

Le Parti socialiste ne s’en est toujours pas remis qui aurait pourtant dû voir en cette manigance outrancière l’occasion en or de renouveler ses cadres et se débarrasser de caciques qui ont la félonie pour conviction. Loupé. Ils en sont à s’interroger sur le point de savoir si le serial fucker du FMI ferait un bon candidat… Des banquiers? Que les officines affiliées à la rue Solferino telle Terra Nova persistent à triturer ce ballon d’essai éculé de la finance bourgeoise, et le parti de Jaurès et de Blum arrivera en 4ème voire 5ème position à la présidentielle. On ne peut rien contre les suicides.

Les ressources socialistes étant épuisées de leurs racailles, il paraîtrait l’Empire lorgnerait désormais en direction des guichets communautaristes et en dépit des postures officielles. On débauche désormais du côté ethnique. On fait les fonds communautaristes comme on fait les poches des français. En loucedé, tout par derrière! La mode serait au débauchage des cailleras noires et arabo-musulmanes. On vous épargne le tableau de chasse de Nico mais bordel que ne ferait-on pas pour garder le pouvoir alors…

Du côté du sinistre de l’immigration et donc, sinistère par voie de conséquence ainsi bien intitulé de l’identité nationale, on aurait déjà embauché un individu qui croit intelligent de dire son dégoût pour le manioc dans un attentat contre la nature et la culture. Car non seulement il a trouvé éditeur, mais aussi des lecteurs. C’est un Ministère de l’hygiène mentale qu’il nous faudrait. Paraîtrait aussi que le mendiant du Cran aussitôt ceinturé de Wieviorka sans lequel il est inapte à la pensée, a obtenu sa mission après s’être fait jeté sur le chlordécone, les antillais n’ayant pas voulu de cet aspirant bobo se prévalant de mélanine.

Par la faute de la Pravda, on n’entend peu les voix dissidentes qui n’ont pas d’essentialisme à vendre que ce soit par revendication névrotique d’altérité ou par dégoût de soi, ou de mépris à faire valoir sur l’entrée dans l’Histoire par la porte de Gorée. Il arrive et ce beaucoup plus souvent qu’on ne le pense, que ces voix soient blanches et que le fait d’être noir ne prédispose pas nécessairement à la légitimité sur ce thème. Alors plutôt que les vendeurs et les vendus, écoutons un peu Bohringer. C’est cadeau, ça fait du bien. LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu