Avertir le modérateur

12/04/2009

Manuel Valls: «Le Parti socialiste doit être incarné par une nouvelle génération»

26071_une-valls.jpg

Gauche réactionnaire et sectaire: sortez les poignards!

Dans une interview qui ne s’imposait pas, le quotidien de révérence du soir, surveillé la nuit par Louis Schweitzer et ses sbires, déroule un tapis à l’intrigant à deux euro d’Evry, qui a tenté de catapulter son noir de service Gatson Kelman le démanioqueur. En choisissant celui des noirs qui n’aime pas le Manioc, le «vieux-jeune loup» du parti Socialiste qui ambitionne de marcher sur les brisées de Nicolas Sarkozy, les talonnettes auraient suffit, témoigne de son manque de jugement. Kelman est un esprit gras, comme nègre vendu à la cause de ceux qui ont défait son être, il y avait à la fois plus corrompu dans la prédisposition, et plus raffiné sur la place de Paris. C’est d’ailleurs curieux cette tare des partis politiques et des réseaux de manquer à ce point de jugeote qu’ils s’entourent de médiocres achevés tels Patrick Lozès, Dominique Sopo ou encore Kelman pour cornaquer les minorités.

Revenons. «Où classer Manuel Valls? S’interroge faussement L’imMonde. Comme si la question se posait et comme si le personnel du Monde, sélectionné pour sa déférence à la secte qui le dirige, ignorait la nébuleuse dans laquelle gravite Valls… «Député de l'Essonne, maire d'Evry, ce socialiste de 46 ans n'en finit pas d'intriguer ses amis. Il a soutenu Michel Rocard, travaillé avec Lionel Jospin, appuyé Ségolène Royal. Aujourd'hui, il revendique sa pleine liberté de pensée. Et n'hésite pas à choquer ses camarades: en début de semaine, il a reçu dans sa ville le ministre de l'immigration Eric Besson devenu secrétaire général adjoint de l'UMP après avoir été secrétaire national du PS.» Il suffit pourtant de taper Valls sur Internet pour voir dans le voisinage du Monde, du côté de la presse réactionnaire, des indications qui donnent des clefs: «son destin va se nouer à la fac de Tolbiac, où il s’inscrit en histoire. Un jour de 1980, le jeune homme lance un vibrant appel à la solidarité avec les victimes d’un tremblement de terre en Italie. Deux étudiants, Stéphane Fouks et Alain Bauer, ont remarqué le tribun en herbe. Ils vont bientôt devenir des amis inséparables.» (Source Le Point 02.08.2007)

La troika de tolbiac

Stéphane Fouks est devenu communicant en faisant carrière chez Havas, quant à Alain Bauer, il est passé des cercles rocardiens à inspirateur de la politique sécuritaire de Sarkozy. Ce Bentham des temps modernes rêve d’une société sécuritaire, et finira un jour par proposer d’introduire une caméra dans chaque trou du cul de jeune auquel on aura préalablement prélevé l’ADN, dès la naissance, en phase prédélinquante, c’est mieux. Le site voltaire.net et d’autres sources le disent lié à la CIA: «Alain Bauer, de la SAIC au GOdF. En 1993, Alain Bauer a séjourné sept mois au siège de la SAIC à San Diego (Californie). A l’issue de ce stage, il est devenu vice-président pour l’Europe de la SAIC. En 1994, il a créé sa propre société de conseil et de formation en sécurité, AB Associates, qu’il a domicilié à proximité des locaux de la SAIC-Europe au CNIT-La Défense. Il a alors abandonné ses fonctions de vice-président de la SAIC-Europe pour celles de senior consultant. Au tour de table constitutif du capital d’AB Associates, on trouve la SOCADIF, la société d’investissements de l’ex-journaliste d’extrême droite Patrick Grumelart (qui tenta de racheter Minute en 1985). […] Alain Bauer a choisi Nathalie Soulié comme secrétaire d’AB Associates, de 1994 à 1997. Mme Soulié est l’épouse de Manuel Valls, actuel porte-parole du Premier ministre (Lionel Jospin). Alain Bauer et Manuel Valls ont été tous deux cités dans l’affaire de la MNEF, dont ils furent administrateurs sous le premier septennat de François Mitterrand. Leurs noms, ainsi que celui du journaliste Guy Benhamou, ont également été cités dans l’affaire corse, alors que les trois hommes fréquentent la même loge du GOdF, L’Infini maçonnique.» Source. Que du beau monde comme on peut le constater. Ce que cache la Pravda parisienne. Source. «Vingt-cinq ans ont passé, mais les trois complices sont restés aussi soudés. Pas de journée où ils n’échangent des SMS, de mois sans dîner amical et stratégique.» poursuit Le Point. Comment dans ces conditions prétendre ne pas pourvoir classer Manuel Valls? Le journal Le Monde réputé naguère pour le sérieux de ses articles est décidément devenu le lieu de plaisanteries.

Lire la suite

10/04/2009

Polémique, Y a-t-il quelqu'un pour arrêter Alain Bauer ?

2009_04_08_alain_bauer_0.jpg

Sur Rue89 (08.04.2009) l'ex-Maître du Grand Orient agace Serge Quadruppani, nomade italo-bellevilois

Lu sur Rue89, où l’on reparle d’Alain Bauer, soulignant que cet ex patron de la maçonnerie française est un ancien de Unef-Id, de la Mnef, ex-rocardien, évoquant une société proche de la CIA. Où l’on retrouve aussi nos amis démocrates et poètes, Dray, Valls, Huchon Cambadélis. Ce cher Valls, qu’une carrière de maréchaussée semble inspirer. Il saura, le cas échéant s’appuyer sur les conseils d’un démanioqueur reconnu, Gaston Kelman qui lui a fournit des service à Evry, soi-disant en urbanisme, connu pour sa haine noire mais viscérale du Manioc. On rira donc du plateau grotesque organisé récemment par le Manuel Valls réunissant Besson, et devinez qui? Wieviorka, tiens tiens, animé par Thierry Guerrier. Il fallait un journaleux issu des néo-cons ce fut lui. On fait difficilement pire. On apprend aussi que les titres universitaires de Bauer seraient contestés, ce qui n’a pas empêché le Château de favoriser sa titularisation sur une chaire du Cnam. Il y aura une alternance démocratique dans ce pays qui détricotera ces nœuds petits et torves comme ils sont cousus bas dans la haine. C’est juste une question de temps…

«Conseiller ès «ultra-gauche» de Michèle Alliot-Marie, Alain Bauer peut se vanter d'avoir contribué à faire arrêter Julien Coupat, et à le faire maintenir en détention malgré un dossier d'accusation plus que léger. Mais, après avoir vu le journal de France 2 lundi soir, il me semble qu'on doit se poser la question : qui arrêtera Alain Bauer ? Certes, à la différence de cet idéologue sécuritaire, je ne souhaite pas qu'on prive quiconque de liberté - ni de celle d'aller et venir, ni de celle de penser et de s'exprimer. Mais, quand on voit le «dossier» proposé par la chaîne du service public, qui mélange allègrement des images de Strasbourg, de l'affaire dite de Tarnac, les propos sommaires (mais lui a-t-on laissé le temps d'en tenir d'autres ? ) d'un individu présenté par la télé comme un autonome et… la ronde des obstinés (on voudrait insinuer que les enseignants-chercheurs sont infiltrés par de dangereux individus violents qu'on ne s'y prendrait pas autrement), quand on voit cet étrange ragoût auquel Alain Bauer vient apporter une pincée de théorie, on se demande: comment arrêter ça ?

Lire la suite

05/04/2009

Evry : «Journées de l’éthique»

valls.jpgLait d’beu ou quand la « planète pauvre se rebiffe»
Blog à lire, à vagabonder… «Lait d'beu», en solognot, veut dire «rin que des menteries», ce qui peut s'appliquer à beaucoup choses dans notre pauvre monde devenu complètement «ouf»... Voila qui, en exergue d’un blog, a tout pour plaire à votre Feuille de Manioc. Lait d'beu s’appelle-t-il,  nez-d' beu l’aurions-nous affectueusement surnommé. Chez lui, même l’ambiguïté est savoureuse : «être une personne, écrit-il c'est, tout en recherchant des appartenances, se tenir dans un certain écart par rapport aux groupes». A méditer du côté des diversitologues noiristes aidés de leurs arithméticiens ethniques. Voilà notre pote d’une errance qui tombe des nues sur Valls, le maire d'Evry, où Kelman, un noir qui n'aime pas le manioc des noirs et le fait savoir officie, lorsqu'il tombe disions-nous sur Valls fricotant avec Besson.

«Evry : «Journées de l’éthique» sur fond de Valls hésitation et… «pas de deux» vers Eric Besson ?
Telles sont les pensées peu amènes qui me sont venues en découvrant ce matin le titre d’un article de Libération L’invitation de Valls à Besson suscite débat et manifestation. Je n’en suis pas plus surprise que cela, depuis quelques temps circulent des rumeurs selon lesquelles Emmanuel Valls ne serait pas loin de rejoindre Eric Besson… L’avenir nous dira si elles sont fondées ou non.
» Source

Il a tort de s’étonner car Alain Bauer, l'ami de Sarko, explique infiniment plus de choses à propos des liens entre les deux bonhommes que les principes qui guident l’analyse de Lait d’beu. Et les manipulateurs de Libé le savent mais feignent de l’ignorer.

«La soirée promet d’être chaude. Lundi, Manuel Valls, député-maire (PS) d’Evry (Essonne), invite Eric Besson, le ministre de l’Immigration, à participer à un débat intitulé : «L’immigration, facteur d’unité nationale ?» Cette rencontre est organisée dans le cadre des «Rendez-vous de l’éthique», une manifestation qui en est à sa sixième édition. La présence du «controversé» ministre, comme Valls le qualifie sur son blog, sème l’émoi à Evry. Pas très charitable, le député-maire qualifie de «cris d’orfraie» les protestations des opposants à la venue d’Eric Besson. Et d’ajouter : «Chaque personnalité charrie avec elle son lot de censeurs…» Source

On ne manquera surtout pas de lire la caustique réaction du Vieux singe dont le blog analyse les nouvelles grimaces. Le titre du billet est prometteur: «Eric Besson, expert en éthique politique chez Manuel Valls à Évry.» Du Manioc en tubercules! On achète!

«La ville d’Évry, dont Manuel Valls est le maire, organise des “Rendez-vous de l’éthique” du 6 au 10 avril 2009. L’idée n’est pas mauvaise. Il s’agit de “penser autrement”, ce qui peut avoir deux sens:
- penser autre chose que la majorité des gens

- penser d’une autre façon (question alors de méthode).

Un des thèmes de débat est  «Cohésion sociale et diversité: l’immigration, facteur d’unité nationale?» Intéressant, et effectivement à contre-courant des idées reçues. La suite montre malheureusement une certaine confusion intellectuelle:» Source.

C’est normal le concept de «diversité» est un piège à cons où les gogos vont s’engluer, ce dont la confusion est la glu et la synthèse… Lecture recommandée.

Pour l'éclairage de nos lecteur, à savoir que Valls était la version sécuritaire de gauche de l’amicale «Infini» (on appellera ça comme ça). Ces officines ont toujours deux fers au feu de sorte de pouvoir se retrouver sous tous les pouvoirs. «Infini» regroupe des compagnons (on les appellera comme ça aussi) qui pensent les projets de société à travers le binôme sociétal «surveiller et punir». Pas étonnant qu'il plaise à Sarko. La question est de savoir si Valls qui rêve d’un destin de Ministre de l’Intérieur a fait son deuil d’une possible victoire de Ségolène Royal à la présidentielle. C’est vrai que de voir le reître Besson y arriver (presque, il n’est que Ministre du Nous et les Autres…) peut exacerber son ambition. S’avisant qu’il a fait le mauvais choix en misant sur la Madone, préparerait-il déjà l’opinion à une glissade vers la réaction à la Kouchner, Lang, Rocard et consorts? Lait d'beu est marrant mais de là à penser que Wieviorka est estimable, il ne faut tout de même pas exagérer. Pour notre part, à la Feuille de Manioc, c’est carrément le titre de cette affaire qui nous fait rire «Evry: «Journées de l’éthique». Valls, Besson et l'éthique il y a contradiction dans les termes... LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu