Avertir le modérateur

06/09/2009

Umberto Eco, «Casse-toi pauv’ Con»

La guerre du faux

Umberto Eco a pondu il y a quelque temps déjà un essai qui pourfendait le triomphe du faux comme valeur absolue de notre époque. C’était plus que prémonitoire. Les mises en scène de Luc Chatel ne semblent pas isolées. Le figurant est une denrée en hausse. Faux participants aux émissions, faux militants dans les supermarchés, faux travailleurs dans les usines, chiffres faux du chômage, faux Bigard qui contexte le 11 septembre, où s’arrête le faux ?

Lorsqu’on se dresse sur nos deux pattes et qu’on ergote sur la question de les avoir dans la merde mais de chanter toujours, d’être des girouettes, toujours, de se refaire la crête, toujours, même si pour cela il nous faut sélectionner plus petit que soi, pour que la nôtre dépasse toujours, plus moche que soi pour paraître beau. C’est bien connu qu’au pays des aveugles, y compris en Gaule érectile, le borgne est roi, à chaque Lilliput son Gulliver, le nain surpasse les plus nains, à chaque coup de pied, le cul du voisin, l’idiot le niais, et nous dans tout ça…, le français comme d’habitude se moque de son cousin de toujours, le Belge…

Le belge est un être blagueur. Même leurs vérités sont des farces. Voilà un journaliste, tout ce qu’il y a de différent de nos sherpas germanopratins du Politburo médiatique, un journaliste, un vrai, qui se fend d’un reportage montrant comment le Château-En-Gaule-Erectile bidonne ses visites pour les lisser, sans heurt ni casse-toi pauv’con pour faire vrai. A quoi bon se faire chier à démêler le vrai du faux alors qu’une urgence nous convoque, Secret Story va commencer. Et puis cet omniprésident qui s’occupe si bien de tout, pourquoi se faire chier à faire de vrai reportage ? Il faut être belge pour cela.

«Qu'ont en commun les musées californiens, les Brigades rouges et les blue-jeans? Pour Umberto Eco, ils servent l'industrie du faux, les stratégies de l'illusion, de l'apparence absolue. Dans ce recueil il nous livre un exercice de flair sémiologique, comme disait Roland Barthes, cette faculté de voir du sens là où on serait tenté de voir des faits, afin de dénoncer, d'une part les choses sous les discours, d'autre part les discours sous les choses. Des discours qui cachent d'autres discours, des discours qui croient dire une chose mais en signifient une autre, ou encore les discours qui cachent leur propre inconsistance. Eco voyage dans l'Amérique, voyage dans l'hyperréalité, où les musées de cire, les châteaux de Disney et le Coca-Cola deviennent les signes d'une nouvelle culture en action. Il pourfend aussi les mass-médias, le sport de masse et la culture comme spectacle. McLuhan en sort même égratigné.» Wikipedia La Guerre du Faux

Et pour la fin de notre affaire, le belge est à ce point farceur que lorsqu’il démonte un faux et se fend d’un vrai reportage de vrai journaliste, qui met à nu les bidonnages de l’Elysée, c’est pour le ponctuer d’un dubitatif «pas sûr que les français soient dupe». Pouah! C’est trop nous prêter, à moins que la chute soit en vérité une fausse blague belge… LFDM

04/08/2009

Au fil de la presse: Mamadou Tandja et l'expulsion de palestiniens

2009-08-03T172731Z_01_APAE5721CHX00_RTROPTP_3_OFRWR-NIGER-REFERENDUM-20090803.JPGUnietd colors of Benêts

Il convient de considérer avec attention la géopolitique issue du commentaire journalistique germanopratin. Il y a là matière pour plusieurs disciplines voire pour un espace problématique de recherche interdisciplinaire de haute voltige. Toutes les humanités y auraient leur place et des contributions inédites seraient à attendre sur ce que nous sommes: anthropologie de la cadence (les noirs) et de la décadence (l'UMP), sociologie du performatif genre «je dis donc je suis» (BHL), psychanalyse de la jouissance collective, ce qu’en banlieue les keum’s nomment simplement «une tournante», économie politique dégénérée de Karl Marx copula Adam Stmith, métaphysique de la circoncision "prépucelle" de l’homme africain de Hegel resté aux portes de l’histoire  par l’héritier médiocratique de Napoléon, bref y trouveraient matière à étude, toutes les chatouilleries de l’esprit bavard que nous nous inventons pour prendre nos infantilités au sérieux, et donner libre cours à notre amour du jeu et de la guerre sous toutes ses formes.

Remarquons la neutralité avec laquelle les grands quotidiens de la Pravda germanopratine relaient les conflits sinon les atteintes aux droits de l’homme ayant cours à travers notre belle planète. Benêt a 5 ans. Il aime les couleurs ans et apprend à distinguer les phénomènes. Sur une carte du monde, faisons du coloriage avec lui. Mettons-y des croix ou des croissants, puisque ces agitateurs d’hémoglobine sont pour la plupart de bons croyants. Sur une copie de la même carte, maculons, nous avons bien écrit maculons, les zones au sous-sols et aux richesses stratégiques d’une autre couleur, puis d’une autre les pays émergeants bien armés, et ainsi de suite…

On obtient, simple comme une carte, la rigueur à géométrie variable du journalisme parisien et on comprend pourquoi, sous l’œil menaçant du grand imprécateur BHL, la célèbre marque de prêt-à-penser en raison jetable, Ahmaninedjad d’Iran incarne Satan dans la presse parisienne cependant que Mamadou Tandja ne mérite que le compte-rendu insipide d’un télégramme de Reuters ou d’AFP. On comprend pourquoi d’Hillary Clinton la presse rapporte sans relief éditorial «que les expulsions de familles palestiniennes menées par les autorités israéliennes à Jérusalem-est étaient «profondément regrettables». Vos regrets chère Madame, vous pouvez vous les carrer, ça nous fait une belle jambe. En attendant sont les palestiniens qui l’ont profond. On avait cru la «Communauté internationale» plus exigeante face aux épurations ethniques…

Voila un dictateur africain qui bâillonne son peuple, dissout le parlement, fiche un coup de pied au fion de la cour constitutionnelle de son pays, pour maintenir son cul fétide sur le trône du Niger et notre presse démocratique se contente de télégrammes? C’est que sous le Niger se trouve l’uranium de nos centrales nucléaires. Ce qui suffit à réviser la saillance de nos vertus et à empocher nos rodomontades démocratiques.

Gesticulation de nul effet de la présidence suédoise de l'UE: «la dissolution de la Cour constitutionnelle et l'exercice de pouvoirs gouvernementaux sans contrôle parlementaire sont des violations graves de valeurs démocratiques essentielles et des principes de l'Etat de droit». Prenez-nous pour des pignoufs. Il serait plus conforme à la situation que la prétendue «Communauté internationale» tance Areva et nos filières de l’uranium qui sont les partenaires de ce voyou de Tandja. A New-York, c’est Ban Ki Moon qui s’exerce à une carrière de comique. On y apprend que «les Nations unies ont lancé un appel au calme pendant les opérations de vote. «Le secrétaire général demande aux habitants du Niger de faire preuve de la plus grande modération et exhorte toutes les parties à s'abstenir de toute forme de violence». C'est qui les farcis à votre avis? LFDM.

Tandja, vieux con, et le peuple nigérien rêva d’uranium

«Les électeurs du Niger se prononcent mardi par référendum sur une prolongation du mandat présidentiel à laquelle s'opposent les adversaires politiques du chef de l'Etat, Mamadou Tandja, et que la communauté internationale estime préjudiciable à la stabilité nationale. Les 20.000 bureaux de vote ont ouvert à 08h00 et fermeront à 19h00. Quelque six millions d'électeurs sont attendus aux urnes. Mamadou Tandja, au pouvoir depuis 1999 dans ce pays du Sahel, demande à rester à la tête de l'Etat trois années de plus afin de superviser d'importants investissements étrangers et des projets d'infrastructure impliquant la Chine et la France. Ce qui requiert une révision constitutionnelle… » Lire la suite sur l’Express.fr

01/07/2009

Police française et délit de faciès

marianne.jpgBenêts d’ânes et doigt de l'homme

Alors là ça nous troue le cul. Nous évoquions hier l’étude du CNRS qui dégonde les portails béants de la discrimination au faciès. Il avait semblé à la Feuille de Manioc ne devoir relever que l’aspect méthodologique d’une statistique scientifique, loin des manipulations de type sondages sur la diversité du Cran dont on se demande qui les finance et avec quels fonds, compte tenu de l’impéritie de cette boutique à communautarisme mélanoderme. Nous pensions donc que l’intérêt résidait dans la méthodologie de la mesure en matière de discrimination, s’agissant de flux humains dans un lieu public. Pour le reste il n’y avait pas d’info.

Mais depuis hier, les network germanopratins, pas net pour un sesterce, patinent sur cette info comme dans la gadoue, en faisant mine de découvrir la lune.  Même le Figaro s'y met, c'est dire! Pincez-vous! Songez qu’en République lorsqu’on est arabe ou noir on a sept fois plus de chance, tu parles d’une fortune, de se faire contrôler par un keuf? En Frônce de la Gaule dure, dans la Patrie du doigt de l’homme? Non! J’y crois pas! Et voilà nos blaireaux qui peuplent nos media, ils se surnomment entre eux «journalistes», voilà donc ces «journalistes», payés par la Pravda à ânonner la voix de leurs maîtres, qui tiennent un scoop! Arabes et noirs seraient discriminés par la police républicaine, tiens tiens…

Les hommes naissent libres et égaux de se faire farcir

On les rassure. Encore un petit effort de vérification, ils s’apercevront ce que tout le monde sait à la Courneuve, à Villeurbanne, ou aux Tarterêts à Corbeil-Essonnes, et qu’eux seuls nient. Que le fait de naître nègre ou bougnoule prédispose, probablement dans les même proportions si ce n’est davantage, non pas à l’égalité des droits c’est de la fumisterie, mais à rater sa vie, à aller en taule, et c’est comme cela depuis la Déclaration universelle du doigt de l’homme dans le cul, réitérée en 1946.

Et il n’y a aucune raison que ça change puisque les victimes collaborent elles-mêmes au maintien du système. Pas de servitude sans serf. Pour notre part, il faut assommer le nègre humaniste plutôt que de l’abrutir en faisant mine de vouloir l’aider. On a un papier là-dessus que Baudelaire a écrit pour la Feuille de Manioc. Sans racisme, pas de SOS-machin et les potes bobo de Sopo seraient obligés d’être imaginatifs pour s’offrir des Rolex. Sans discrimination négrophobe, Casimir Lozès qui fonde sur la misère de ses «frères», d’apparence seulement et non de condition, son propre projet politique à défaut d’avoir des idées, serait obligé d’être un bon pharmacien pour gagner sa vie…

Somnambulisme

Noirs et arabes discriminés en France? Hé réveillez-vous les gars! Sous 1 atmosphère, soit la pression atmosphérique normale, le point d'ébullition de l'eau est à 100°C. Pour le reste, le budget vaseline notamment, puisqu’il est inscrit que ce sont les farcis qui payent voici une adresse où se procurer. le lubrifiant à 10 euro le pot, ça peut servir: Vaseline payante. Pour ceux que ça intéresse, notamment les amis du club Averroès d’Harry Roselmack, vous savez, le quota de noir de chez Bougues à 20 heures, voici une étude européenne sur la diversité dans les media. LFDM

BlobServlet?mode=displayPicture&photoId=820Media4Diversity – Le baromètre de la diversité dans les médias

Cette publication met en lumière les résultats d’une étude paneuropéenne sur les médias et la diversité menée en 2008 par un consortium dirigé par Internews Europe (Paris), en partenariat avec le Media Diversity Institute (Londres) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ, Bruxelles).

En particulier, elle met en évidence 30 initiatives dignes d’intérêt car, d’une part, elles ont été en mesure d’associer l’innovation et l’originalité concernant les questions de diversité dans un espace médiatique européen de plus en plus axé sur la compétitivité et le commerce et, d’autre part, car elles peuvent délivrer des enseignements sur la manière de créer des cultures médiatiques de la diversité à travers l’Europe. Cette publication comprend également une série de recommandations aux médias, à la société civile et aux décideurs politiques sur la manière d’insuffler davantage de diversité dans les médias européens et de répondre au besoin d’informations d’une population de plus en plus diverse, contribuant ainsi à la cohésion sociale au sein des sociétés européennes.

Une version française devrait être en ligne à la fin de ce mois, ainsi qu’une version allemande du résumé et des recommandations de ce document.

Les versions anglaise et française de cette publication devraient être disponibles à la mia-juin. Pour commander une copie, veuillez envoyer votre demande à
EMPL-antidiscrimination@ec.europa.eu

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu