Avertir le modérateur

08/02/2009

Une armée de la Propagande en Israël

barbarietsahal2.jpg

Une ‘tite nympho mondaine qui aura  échappé à votre feuille verte. Récemment, le PQ parisien du soir a publié ce billet (19.01.2009) : «une "armée" de blogueurs israéliens à l'assaut de la Toile». Autant dire des commis de propagande, des endoctrineurs, des falsificateurs de tout poil. Ils sont cons ces autres du Mossad ou ils s’entraînent? STALINE et ses héritiers se sont essayés à l’exercice avant eux avec le succès qu’on sait. On peut se battre avec l’énergie du désespoir, c’est sans prise sur le sens de l’histoire. Les choses ont un temps et le sort ses propres lois…

«Deux jours après l'annonce du cessez-le-feu, les armes se sont tues mais la guerre médiatique continue. Le ministère israélien de l'intégration et de l'immigration a annoncé, dimanche 18 janvier, la création d'une «armée de blogueurs». La mission de cette nouvelle brigade du Net : occuper le terrain en inondant de commentaires les «sites anti-sionistes» qui pullulent sur la Toile. Mis en place en coopération avec le ministère des affaires étrangères, le programme s'adresse avant tout aux Israéliens parlant couramment anglais, français, espagnol ou allemand. Pour entrer dans le rang, il suffit d'adresser un mail au ministère. Les volontaires sont immédiatement enregistrés selon leur langue et dirigés par l'administration vers les sites «problématiques». La première recrue est une Française de 31 ans. Installée en Israël depuis 1993, Sandrine PITOUSI habite à Kfar Maimon, à cinq kilomètres de la bande de Gaza. "J'ai entendu parler du projet à la radio et j'ai décidé de participer parce que je vis au cœur du conflit», raconte-t-elle à Haaretz. A en croire le ministère de l'intégration, Internet est devenu un nouveau «champ de bataille pour les relations publiques». «J'appelle tous les nouveaux immigrants à nous rejoindre pour aider à améliorer l'image de notre pays», explique Erez HALFON, directeur général du ministère, au Jerusalem Post. A ce jour, seules cinq personnes ont répondu présent.» Source Le Monde.fr

Ce sera vain. Il faudrait déjà commencer par éviter de jouer au boucher avec les civils, casher ou hallal, peu importe ça coûte trop cher. Ensuite, avec un neurone supplémentaire et sans se faire de crampe au premier, il nous semble possible d’imaginer que changer de politique et faire la paix soit plus sûr et plus simple que de se désespérer à améliorer l’image de la merde… LFDM

18/01/2009

A l'UMP on est cancres en géographie

turquie.jpgUn Pékin en Amérique...

Pris au vif en fin d’émission sur le plateau de Paul AMAR «Revu et corrigé» 17.01.2009, le Maire UMP du Raincy, Eric RAOULT, ami revendiqué de Patrick KARAM (c’est Christiane TAUBIRA qui le dit), brillant par la profondeur habituelle de sa pensée. Le rinceur de l’UMP a déclaré en substance que la Palestine est proche de l’Europe et qu’Israël, c’est l’Europe. C’est avec ce genre d’effusion que nous, européens, avons clairement fait comprendre aux juifs entre 39 et 45 et bien avant qu’ils étaient des nôtres. Ils s’en sont remis depuis en tapant sur les palestiniens.

A considérer que notre azimut est toujours bien orienté, et notre mémoire scolaire de niveau primaire encore intacte, Israël (Coordonnées exactes, lat.: 31º30´ Nord de l’équateur, long. : 34º45´ Est du méridien de Greenwich) se situe au sud et à l’axe longitudinal de cette même Turquie que le parangon de RAOULT, Nicolas SARKOZY, exclut politiquement de l’Europe. Pour justifier objectivement son opposition à l’entrée de 70 millions de musulmans dans l’Union Européenne, le chef de troupe de RAOULT, affirme régulièrement que seuls 5% de son territoire appartiennent à la géographie de l’Europe, le reste faisant partie de l’Asie mineure. S’il veut…

Lire la suite

07/01/2009

Israël - Palestine, résolution 242 des Nations Unies du 22.11.1967

palestine_illustration.jpgRestituer les responsabilités historiques

Journalistes et media tentent de distraire l’opinion. Au Proche-orient, il y a actuellement une puissance occupante Israël et un pays occupé, la Palestine. Il y a un peuple qu’on massacre et un Etat responsable de ce pogrome. Pour saisir un élément primordial de la nature du conflit israélo-palestinien, il est utile de revenir sur la résolution 242 des Nations Unies qu’Israël a continûment bafouée depuis 1967. Là où d’autres Etats (Ex-Yougoslavie / Serbie, Irak) pour des exactions analogues et de moindre importance ont subi les foudres de la Communauté internationale inflexible, Israël qui bénéficie de la mansuétude abjecte de l’Occident entend se situer au-dessus de la loi internationale.

Il s’agit simplement de considérer les faits à la lecture de la résolution 242 des Nations Unies du 22 novembre 1967. C'est à quoi la Feuille de Manioc, dans une posture citoyenne vous invite.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu