Avertir le modérateur

01/02/2010

La saillie pas très Frêche de Georges

blog+-freche-gros.jpgFrançoises, François, dégaulez, il est l’heure de pleurer…

On s’insurge sur commande. Question dure: qui décide de l’agenda des émotions en Gaule érectile? Georges Frêche a tenu ses amabilités fabiusiennes le 22 décembre 2009. Alors pourquoi les belles âmes décillent-elles aujourd’hui? Pourquoi la Martine et ses pontes du Péesse de Solférino ont mis tout ce temps pour sortir le martinet et l’épine de la Rose contre le tonitruant et défraîchi languedocien? Tout ce temps pour réagir alors que le propos serait si odieux? Pas très orthodoxe tout ça. Comme Dupond, nous dirions même qu’il y a genre, une anguille sous roche. Entendez, ça cache quelque chose de pas net, une perfidie ourdie en sous-œuvre, bref, l'affaire n'est pas claire. 

Comment font les autres? Sommes-nous les seuls à avoir des expressions antisémites? Nos cousins germains ont recours à la droiture «ziemlich unorthodox» qui veut dire «pas très orthodoxe». C’est au moins du racisme russe ou grec alors… La perfide Albion y va de sa cuiller et dit la chose un peu louche, «a bit fishy». Désargentés et néanmoins pieux, les argentins veillent comme Frêche sur la norme catholique «no muy católico» presque comme nos copains espagnols «no es muy católico». Papistes va! Les lusos de Rio disent «pouco ortodoxo» (peu orthodoxe) Espagne. Chez nos amis les maffieux on dit «poco ortodossa»ce qui n’oblige pas à traduire. Par contre le plus étrange de l’affaire nous vient des States comme d’hab. Eh bien allez donc savoir pourquoi eux disent «not kosher» (pas casher). Alors les américains, anticatholiques parce qu’ils diraient «pas casher»?

De son temps, Emile Zola n’avait pas été taxé d’antisémitisme. Il y était pourtant allé à l'assommoir: «et il y avait encore, pour les filles restées sages comme Nana, un mauvais air à l'atelier, l'odeur de bastringue et de nuits peu catholiques, apportée par les ouvrières coureuses (…) ». Voici cet autre vieil usage fort à propos que nous tenons de François Marie Arouet: «faites tant de miracles qu'il vous plaira, pourvu que je vive libre et heureux. Je crains toujours ce prêtre papiste qui est ici; il cabale sûrement contre notre liberté, et il y a là anguille sous roche.» Cabale? Voltaire, poursuivait ses impertinentes «Questions sur les miracles» entre deux investissements sur les navires d’esclaves. Il fit faillite. Passons, ce n’est pas le sujet…

Beauf, et récidiviste impénitent

Cela étant dit, à La Feuille De Manioc on espère qu’il n’y aura pas d’illuminé de la mosquée, du presbytère ou de la synagogue pour se sentir visé dans sa religion et venir nous casser les roupettes car ça va gicler. Y en a marre. Si on ne peut plus rien dire et qu’il faut désormais donner le mode d’emploi des expressions françoises qui ont droit de clergé, à peine de se faire taxer d’antisémitisme, où va-t-on?

Quant à venir nous faire gober un Frêche antisémite, il faut vraiment nous prendre pour des gogos. Georges Frêche a une de ces réputations singulières qui ne s’opère qu’en référence à un seul pays au monde: Israël. Preuve? Jamais il ne sera dit de Chevènement qu’il est un ami du monde arabe ou de l’Irak. Or c’en est un. De même qu’il ne viendra à aucun moine-copiste germanopratin (NDRL « journaliste des bords de Seine ») d’accoler à Jean-Pierre Raffarin qu’il est un ami de la Chine, alors que c’en est un, que Jean-François Probst est un ami de l’Afrique etc. Des amis de… il y en a partout, presque tous les hommes politiques en sont, et de cela les façonneurs d’opinion n’éprouvent pas le besoin de le préciser. Seuls les amis d’Israël se spécifient car c’est là un gage de moralité, un sauf conduit.

Lire la suite

25/11/2009

Pandémie, les corréziens prennent les auvergnats en grippe

descoings_arbib.jpg
Chirac, l’impénitent corrézien.

Anyss Arbib dit avoir été traité «comme un ennemi dans sa propre République». D’abord on dit Ripoublique. Pigé Monsieur Arbib? Commençons donc par les présentations. Anyss Arbib est le jeune homme ci-dessus qui pose à côté d'un comique Belge qui se fait passer pour le directeur de Sciences-Po Paris, sous le nom d'emprunt de Richard Descoings. En vérité il s'agit de François Damiens voir photos ci-contre, connu pour ses caméras chachées. Bon ça c'est fait.

francois_damiens.jpgDans sa livraison d’hier 24/11,  le torche-cul quotidien Libération, caviardisé gauche-bobo, a certainement voulu faire sensation en plein débat sur le «Même» (le Gaulois) et «l’Autre» (l’arabe). Et ces Bobos-ci de rapporter les bobos-là dus aux gnons que le futur Préfet issu de l’immigration mais encore étudiant de Sciences Po a reçus, suite aux «violences policières dont il a été témoin et victime à Paris après le match Egypte-Algérie, questionnant ainsi la notion d’«identité nationale». Anyss Arbib «et son ami poursuit Libé se sont fait copieusement asperger de gaz lacrymogène par un CRS, geste accompagné d’insultes xénophobes: «Dégage, sale Arabe!». Lien. Où est le problème? De son côté et dans le même temps, c'est Jacques Chirac qui s’inquiète quant à lui de savoir si Lormont est une bourgade de l'Aurès ou de l’Atlas, visez l'Algérie et le Maroc. Et l’inquiétude fait le buzz. Le Chi xénophobe ? Un poco ma non troppo… Examinons l’embrouille.

Le problème avec les bougnoules c’est qu’on a beau leur expliquer, on n’arrive pas à leur faire comprendre voyez-vous? Cette manie qu’ils ont à confondre Barbès et les Champs Elysées, c’est navrant! Ce n’est pourtant pas faute de leur avoir fait savoir que pour les youyous, il y a déjà le quartier de la Goutte d’Or dans le 18ème arrondissement de Paris, configuré pour ce genre de réjouissances. On ne va pas non plus leur accorder la plus belle avenue du monde pour y faire la nouba et la danse du ventre à chaque fois qu’un match opposera des bougnoules aux biquots! Non mais… Et puis, est-on seulement sûr du témoignage de ce jeune Anyss? Au fait, vous êtes au moins sûrs de l’orthographe et de la prononciation! Parce que Anyss ça fait Zarbi or il s’appelle aussi Arbib. On ne veut pas d’impair de ce côté-là. Certes, Anyss est beau, il a l’air posé mais ne feint-il pas? Tout est possible avec ces gens-là. Si Anyss est étudiant en quatrième année à Sciences-Po Paris, a contrario il habite Bondy, une ville de cailleras, et c’est bien connu, l’arabe est fourbe… Stop!

Ce qui nous étonne à la Feuille de Manioc, c’est la Une de Libé en pleine page sur cette affaire. Qu’est-ce que cela démontre? Où est l’actu? Des tendres effusions de ce genre se comptent par dizaines au quotidien. Pourquoi maintenant? On se poêle comme on peut dans ce torche-cul de gauche. N’allez surtout pas accuser cette Pravda-là de ne pas faire du Sarkozy à l’envers. Joffrin ne mange pas de ce pain-là. Mais bien sûr…

Revenons à nos moutons noirs et beurs, c’est beaucoup plus drôle. Attendez voir. Récemment nous vous révélions ce qui se chuchote dans les milieux proches de la Rousse en bleu marine, Taser au ceinturon et lacrymo à l’écusson. Nous vous révélions que les keufs ne disent plus «biquot» lorsqu’ils serrent un jeune d’origine maghrébine ou arabe. Ils disent qu’ils ont chopé un «auvergnat» depuis les arias de Hortefeux qui ont gondolé les Puys de Dôme. Drolatique! Et ne croyez pas que c’est pour se fiche des beurs. Nos joyeux drilles se payent ainsi la tête de leur Sinistre de l’Intérieur qui semble faire davantage rire que peur. Fini le temps des cow-boys à la Pasqua et Sarko. Le premier flic de la Gaule érectile fait rire… Nous voilà propres. Mais à ce titre particulier, la marque des auvergnats a du mouron à se faire. Sur le Beur et la margarine, les voilà débordés par les corréziens et pas n’importe lesquels, le Chi mène la troupe. «Natif de Corrèze» toi-même! On voit d’ici les 71% de boucliers levés en guise de prescription de popularité. Va suer ailleurs, touche pas à mon Chi! Diront-ils…

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu