Avertir le modérateur

25/03/2009

L’invité d’Yves Calvi, un corbeau démasqué?

Un mystérieux Dessalines
On apprend du côté de Veilledom, encore un regroupement d’ultramarins, que «Daniel Dalin (ex Collectif DOM, NDL Feuille de Manioc) aurait fait circuler début mars, un curieux document au format PDF, «particulièrement injurieux et diffamatoire». Il était signé d’un mystérieux «Joseph Dessalines» sévissant paraît-il depuis Port au Prince.» Il se serait agi d’une épître de vilipendes, oudinesques pour les initiés. Du moins c’est l’accusation que les activistes de Veilledom ne sont pas loin de suggérer contre figure de l’ethnopsychiatrie germanopratine, le Dr. Serge Romana. Les veilleurs de nuit ont pris cet habitué des plateaux du très médiocre et complaisant Calvi (c’est dans l’air La Cinq 17h) les doigts plein le pot de confiture à merde.

Comprendre de quoi il retourne exige de suivre la dénonciation de Veilledom: «ce document révoltant et calomnieux daté du 5 mars, dont le style s’inspire des pires moments de la collaboration, vante Patrick Karam, Serge Romana et d’autres lampistes du même calibre.» De l’autopromotion donc. On n’est jamais mieux servi que par soi. Mais déjà les lecteurs de la Feuille de Manioc tiennent les pitres à qui profitent l’épître. Poursuivons: «Il met en cause sans le moindre fondement ni preuve, l’écrivain et historien Claude Ribbe.» On a l’objet de la Fatwa, le «normalien noir» selon Finkielkraut qui a le don de se faire aimer de Saint Germain des Prés où il ne compte que des potes. Vient donc le postulat Veilledomien à propos de cet embrouillamini: «cet écrit est d’une telle violence que son auteur, conscient de commettre une diffamation, n’a pas eu le courage de signer son forfait.» Courageux avec ça! L’identité de l’épistodélateur ne faisant plus obstacle, il ne reste plus à Ribbe qu’à ester en justice… Chiche, on veut se pôeler!

Les sentinelles noctambules inistent: «ce document suintant de haine et de jalousie maladive, ne pouvait avoir été cuisiné que dans un «cabinet noir». Là on s’étrangle. «Cabinet noir», avouez que c’est un peu pousser le bouchon un peu trop loin du goulot… Il faut un tantinet faire attention à ce qu’on écrit. Sylvio Berlusconi s’en est pris plein la gueule pour moins que ça. Ce raciste définitif avait eu le bon goût de traiter Obama de «beau bronzé» en s’adressant à Medvedev. Courageuse comme on le sait, la presse parisienne, sur les talons de sa sœur transalpine, oh suffixe!, avait alors fait ses choux gras de cette affaire. On a les combats que nos vertus autorisent. Sinon parler d’un «cabinet noir» s’agissant de noirs, c’est à plus rien n’y voir!

Les doigts du prestidigitateur

Notre apprenti corbeau aurait laissé ses empreintes, et numériques s’il vous plait, sur le document PDF. C’est ce qui arrive fatalement lorsque les spécialistes de l’ethnosorcellerie veulent jouer aux apprentis corbeaux. L’objet du forfait aurait selon Veilledom  «produit exactement l’effet inverse de ce qui était attendu: une tempête d’indignations de la part des destinataires:

«À croire qu’un «baron samedi vaudou», chef des esprits malfaisants qu’on appelle «guédés» en Haïti, aurait brusquement surgi du néant pour semer la division. Mais comme dit le vieil adage «cherchez à qui profite le crime…». La vigilance de Veilledom s’est donc portée sur une analyse attentive du fameux document qui n’est jamais passé par la terre d’Haïti, comme son auteur tente grossièrement de le faire croire. Il ne savait sans doute pas que tout document PDF laisse une trace automatique qu’il n’a pas pensé à effacer. Aussi incroyable que cela puisse paraître, la signature électronique de ces 10 pages de diffamation caractérisée, révèle le nom de: Serge Romana Dans ce document, Romana se pare lui-même du titre d’«éminent professeur» comme les marabouts qui abusent de la crédibilité des humbles!»

Pour identifier sa signature, il suffit de procéder de la manière suivante :

  1. Ouvrir le document PDF joint au courriel
  2. Cliquer en haut à droite
  3. Au menu déroulant qui s’affiche, cliquez sur Propriétés «Fichier/Propriétés», et le document livre le nom de son auteur, la date de sa rédaction etc... L’auteur est en fait Serge Romana alias «Joseph Dessalines» !

Le « corbeau » qui se sert d’Haïti, de Dessalines et du prénom de Saint George, Joseph (un indice de plus pour trouver les complices) est donc découvert. Il doit être immédiatement mis en quarantaine par tous les originaires d’Outre-mer. Quant à l’expéditeur du courriel contenant la pièce PDF, Daniel DALIN, il est facilement identifiable, puisqu’il a signé de son nom et de ses fautes d’orthographe. Nous connaissons donc le rédacteur, le diffuseur, reste à trouver le commanditaire de cette opération de basse police. Ce qui ne doit pas être bien difficile. Veilledom compte sur votre sagacité! Veilledom, le 18 mars 2009.»

On a hâte de savoir si le fatal Calvi va continuer à le recevoir comme expert en négrologie ultrapériphérique. En attendant, on espère pour cet apprenti prestidigitateur plus de doigté vis-à-vis de ses patients! C’est pas gagné! LFDM.

09/02/2009

KARAM: «Il faut un plan Marshall en faveur des Antilles»

undoigtsarko.jpg

NS Impérial: "j'entends les revendications, mais je n'en tiens pas compte..."

Selon leParisien.fr, Patrick, encore un, KARAM, Délégué interministériel pour l’Outre-mer juge «inadmissible la défaillance des médias», peu loquaces selon lui sur la situation en Guadeloupe. Certes, mais encore? Interview du doigt de l'homme:

«En 90 minutes d’émission, Nicolas Sarkozy n’a pas dit un mot de la situation en Guadeloupe et en Martinique. Comment expliquer cela ?
Patrick Karam. Bla, bla bla…

Quelles peuvent être les raisons d’un tel oubli ?

Bla, bla bla…

Qu’attendez-vous alors du gouvernement ?
Contrairement à Jacques Chirac, qui avait une vision paternaliste de l’outre-mer, Bla, bla bla…
Alors pourquoi Yves Jégo ne parvient-il pas à décrisper la situation?

On ne peut pas revenir sur soixante ans d’inégalités en quelques mois. Bla, bla bla…»

Pour cause d'hygiène mentale, nous vous avons dispensé des réponses de celui qui n'a rien à dire et qui n'a le pouvoir de rien faire. Mais si vous êtes maso allez-y lire. NAPOLEON a oublié les Antillais parce qu'il les méprise, Toussaint LOUVERTURE va lui péter à la gueule. LFDM

05/02/2009

Racisme esthétique, Patrick Karam exige des excuses

esclave.jpgMonsieur KARAM réagit à la suite de la puriture d'Alain Huyghues-Despointes

Huyghues-Despointes, patron des enseignes Carrefour Milénis, Champion, 8 à Huit, etc., bref de la plupart des magasins où les martiniquais effectuent leurs achats a tenu des propos d’une veine raciste à estomaquer la Feuille de Manioc. C’est à bon droit qu’il a vanté, dans une enquête diffusée sur Canal+, la pureté du sang des esclavagistes et de leur engeance, il n’y a guère d’autre mot, dans le langage de ce racisme préfasciste qui fit des nègres des humanoïdes, l’en deçà de notre âge moderne, blanc, civilisé, masculin, capitaliste et industrieux, sous l’œil complaisant des Lumières de la raison dont on gausse l’œuvre positive, le discours de Dakar n’étant ni un accident, ni la moindre de ces exégèses. Mais on s'en fiche...

Le Manioc ne s’est donc pas étonné du silence éloquent des aboyeurs de l’antienne antiraciste parisienne, le silence de Dominique SOPO, préoccupé sur deux fronts à allumer des contre-feux pour distraire des massacres à GAZA et d’autre part sauver le soldat DRAY; l’absence de Patrick GAUBERT de la LICRA étant indifférente à ces racismes-là; le mutisme du CRAN et du noirologue coloriste de la diversité, Patrick LOZES et de Patrick KARAM. Le Manioc a donc été surpris d’apprendre que M. KARAM dénoncait les «Propos inacceptables d'Alain Huyghues-Despointes» à travers un communiqué. L'honnêteté commandait de le rapporter.

karam2.jpg«Communiqué de presse du 31/01/2009
Propos inacceptables d'Alain Huyghues-Despointes: Patrick Karam exige des excuses

Patrick Karam, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d'outre-mer, s'insurge contre les propos tenus par Alain Huyghues-Despointes, PDG du groupe éponyme et l'un des principaux chefs d'entreprises d'outre-mer, dans le cadre du reportage diffusé le 30 janvier 2009 dans le magazine «Spécial Investigation» sur Canal +. Ce dernier a en effet déclaré: «Dans les familles métissées, les enfants sont de couleurs différentes, il n'y a pas d'harmonie. Moi, je ne trouve pas ça bien. Nous (ndlr : les Békés), on a voulu préserver la race.» «Les historiens ne parlent que des aspects négatifs de l'esclavage et c'est regrettable » a-t-il ajouté. Au moment où le consensus national est fragilisé, on ne peut accepter que quiconque puisse penser et encore moins tenir de tels propos. Ces déclarations même isolées - jettent de l'huile sur le feu dans un climat social déjà tendu. La seule idée de préservation «de la race» nous ramène aux heures les plus sombres de l'Histoire de l'Humanité. Le délégué tient à rappeler que les départements d'outre-mer, où est implanté le groupe Alain Huyghues-Despointes, sont largement métissés, ce qui constitue une de leurs principales richesses.Par conséquent, Patrick Karam, lui-même particulièrement fier de ses enfants métissés, demande à Alain Huyghues-Despointes de s'excuser publiquement dans les plus brefs délais.»

Bien! Mais la rodomontade est un peu courte. Les lois de la République n'en ont rien à caguer d'excuses d'abrutis perclus de haine. La Feuille de Manioc rappelle qu’à d’autres causes moins importantes, le Délégué Interministériel avait agi en justice. Là, il aurait pu, à tout le moins, demander à son collègue Garde des Sceaux, d'habitude plus promte à jaqueter et exposer ses parures, d’ordonner l’ouverture d’une enquête préliminaire à fins de poursuites pénales au cas où le délit de racisme serait constitué à travers l’apologie d’une «race pure», ce qui supposerait que d’autres ne le seraient pas.

Ensuite, il serait bien que Monsieur le Délégué KARAM ne se névrose pas outre mesure du métissage, nouvel idéaltype sociologique en passe de devenir l'idéologie raciste dominante, depuis que WIEVIORKA et sa clique le promeuvent pour étouffer la cause fondamentale des réparations dues à cinq siècles d'esclavage, de colonisation et d'indigénat. La majorité de la population antillaise est noire, ou afrodescendante, et en tous cas, perçue comme nègre à l'embauche. Alors les arias sur le métissage, s'il vous plait, ça trompe les couillons deux minutes après OBAMA, mais pas des corniauds tels que nous qui avons l'esprit dans le cyanure du Manioc.

Certes le poème national lui-même scande «qu’un sang impuuur, abreuve nos sillons…». Fichtre alors! Il faudrait faire un procès aux fanfares? Le Manioc se disait bien qu’il y allait de la fanfaronnade de fanfarons dans cette affaire… LF2M

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu