Avertir le modérateur

04/08/2009

Au fil de la presse: Mamadou Tandja et l'expulsion de palestiniens

2009-08-03T172731Z_01_APAE5721CHX00_RTROPTP_3_OFRWR-NIGER-REFERENDUM-20090803.JPGUnietd colors of Benêts

Il convient de considérer avec attention la géopolitique issue du commentaire journalistique germanopratin. Il y a là matière pour plusieurs disciplines voire pour un espace problématique de recherche interdisciplinaire de haute voltige. Toutes les humanités y auraient leur place et des contributions inédites seraient à attendre sur ce que nous sommes: anthropologie de la cadence (les noirs) et de la décadence (l'UMP), sociologie du performatif genre «je dis donc je suis» (BHL), psychanalyse de la jouissance collective, ce qu’en banlieue les keum’s nomment simplement «une tournante», économie politique dégénérée de Karl Marx copula Adam Stmith, métaphysique de la circoncision "prépucelle" de l’homme africain de Hegel resté aux portes de l’histoire  par l’héritier médiocratique de Napoléon, bref y trouveraient matière à étude, toutes les chatouilleries de l’esprit bavard que nous nous inventons pour prendre nos infantilités au sérieux, et donner libre cours à notre amour du jeu et de la guerre sous toutes ses formes.

Remarquons la neutralité avec laquelle les grands quotidiens de la Pravda germanopratine relaient les conflits sinon les atteintes aux droits de l’homme ayant cours à travers notre belle planète. Benêt a 5 ans. Il aime les couleurs ans et apprend à distinguer les phénomènes. Sur une carte du monde, faisons du coloriage avec lui. Mettons-y des croix ou des croissants, puisque ces agitateurs d’hémoglobine sont pour la plupart de bons croyants. Sur une copie de la même carte, maculons, nous avons bien écrit maculons, les zones au sous-sols et aux richesses stratégiques d’une autre couleur, puis d’une autre les pays émergeants bien armés, et ainsi de suite…

On obtient, simple comme une carte, la rigueur à géométrie variable du journalisme parisien et on comprend pourquoi, sous l’œil menaçant du grand imprécateur BHL, la célèbre marque de prêt-à-penser en raison jetable, Ahmaninedjad d’Iran incarne Satan dans la presse parisienne cependant que Mamadou Tandja ne mérite que le compte-rendu insipide d’un télégramme de Reuters ou d’AFP. On comprend pourquoi d’Hillary Clinton la presse rapporte sans relief éditorial «que les expulsions de familles palestiniennes menées par les autorités israéliennes à Jérusalem-est étaient «profondément regrettables». Vos regrets chère Madame, vous pouvez vous les carrer, ça nous fait une belle jambe. En attendant sont les palestiniens qui l’ont profond. On avait cru la «Communauté internationale» plus exigeante face aux épurations ethniques…

Voila un dictateur africain qui bâillonne son peuple, dissout le parlement, fiche un coup de pied au fion de la cour constitutionnelle de son pays, pour maintenir son cul fétide sur le trône du Niger et notre presse démocratique se contente de télégrammes? C’est que sous le Niger se trouve l’uranium de nos centrales nucléaires. Ce qui suffit à réviser la saillance de nos vertus et à empocher nos rodomontades démocratiques.

Gesticulation de nul effet de la présidence suédoise de l'UE: «la dissolution de la Cour constitutionnelle et l'exercice de pouvoirs gouvernementaux sans contrôle parlementaire sont des violations graves de valeurs démocratiques essentielles et des principes de l'Etat de droit». Prenez-nous pour des pignoufs. Il serait plus conforme à la situation que la prétendue «Communauté internationale» tance Areva et nos filières de l’uranium qui sont les partenaires de ce voyou de Tandja. A New-York, c’est Ban Ki Moon qui s’exerce à une carrière de comique. On y apprend que «les Nations unies ont lancé un appel au calme pendant les opérations de vote. «Le secrétaire général demande aux habitants du Niger de faire preuve de la plus grande modération et exhorte toutes les parties à s'abstenir de toute forme de violence». C'est qui les farcis à votre avis? LFDM.

Tandja, vieux con, et le peuple nigérien rêva d’uranium

«Les électeurs du Niger se prononcent mardi par référendum sur une prolongation du mandat présidentiel à laquelle s'opposent les adversaires politiques du chef de l'Etat, Mamadou Tandja, et que la communauté internationale estime préjudiciable à la stabilité nationale. Les 20.000 bureaux de vote ont ouvert à 08h00 et fermeront à 19h00. Quelque six millions d'électeurs sont attendus aux urnes. Mamadou Tandja, au pouvoir depuis 1999 dans ce pays du Sahel, demande à rester à la tête de l'Etat trois années de plus afin de superviser d'importants investissements étrangers et des projets d'infrastructure impliquant la Chine et la France. Ce qui requiert une révision constitutionnelle… » Lire la suite sur l’Express.fr

29/03/2009

Israël, la Corée du Nord et la Birmanie condamnés

Le syndicat des barbares

Manioqué sur 7/7 (27.03.09) «le Conseil des droits de l'homme condamne Israël, la Corée du Nord et la Birmanie». Au terme d’une session de quatre semaines du Conseil des droits de l'homme s'est achevée vendredi à Genève par l'adoption d'une trentaine de résolutions dont la condamnation des violations en Israël, en Corée du Nord et en Birmanie. Ca fait au fion d'une prétendue démocratie de se retrouver en si bonne compagnie? C'est en tous cas un camouflet pour les lobbyistes d’opérette qui sévissent dans les média germanopratins. Le monde se tape le coquillard de l’opinion hexagonale dès lors que cette dernière ne s’attache pas à défendre, sans tempérament, les violations des droits de l'homme d’où qu’elles viennent. Paradoxalement le Canada qui hier encore faisait figure de voix modérée dans le bloc Atlantique, a glissé sans coup férir à l’avant-garde des pro-sionistes.

«Fers croisés
Les résolutions sur la Corée du Nord et la Birmanie ont été l'occasion d'une nouvelle levée de boucliers des pays opposés à tout mandat spécifique à un pays. La Chine, la Russie, l'Inde, Cuba, l'Egypte, le Pakistan ont expliqué que les résolutions condamnant des pays sont «contre-productives». […]
Politisation?
«La résolution condamnant les violations «graves, systématiques et généralisées» des droits de l'homme en Corée du Nord a été néanmoins adoptée par 26 voix contre six et 15 abstentions. Celle condamnant la Birmanie a été adoptée sans vote, mais plusieurs pays (Chine, Inde, Russie, Cuba) ont indiqué ne pas se joindre au consensus. Le Conseil a également adopté cinq textes condamnant Israël pour l'occupation du Golan (par 33 voix contre une et 13 abstentions), les colonies de peuplement (par 46 voix, contre une, le Canada), l'occupation des territoires palestiniens (35 pour, quatre contre et huit abstentions).
Gaza
L'offensive militaire israélienne à Gaza en janvier a été une nouvelle fois condamnée par 33 voix pour, une contre (le Canada), et 13 abstentions, alors que le droit du peuple palestinien à l'autodétermination a été réaffirmé par consensus. […] Dans un communiqué, le Congrès juif mondial (CJM) a pour sa part condamné de la manière la plus ferme l'adoption jeudi, par 23 voix contre 11 (dont la Suisse) et 13 abstentions d'une résolution appelant à lutter contre la diffamation des religions.»

A votre guise, condamnez! Les lois de la physiques seront indifférentes et la gravité demeurera intacte. C’est la bande à Val-Fourest qui va jouir… Pan dans le cul! Source. Ci-dessous, cartes des différentes étapes d'occupation de la Palestine, soure domino-panda

gif-palestinian-loss-of-lan-89d96.jpg

28/03/2009

Durban II, y aller pour pimeter la sauce

630325324.jpgVeillée d'armes pour la paix et la tolérance

Djihadistes et croisés de tout poil fourbissent leurs armes en vue de la conférence de l’ONU sur le racisme qui se tiendra à Genève le 20 avril prochain, d’ores et déjà boycottée par Israël, le Canada et, sauf retournement, par les Etats-Unis de Barack Hussein Obama, l’ami de l’Iran. A la suite du débat à l’Assemblée nationale à l’occasion de la conférence de Durban II, sur cet épisode du choc des civilisations, les Rencontres de Rennes organisées par Libération ont mis un thème en débat: «faut-il sacrifier les droits de l’Homme à la raison d’Etat?» Dire qu’ils étaient à jeun de chichon! C’est le genre de plates considérations sur lesquelles les Jean Daniel et autres ont bâti et articulé toute une carrière de faiseurs d’opinion comme on fabrique des crétins. Tenez, un thème franchement moins con: «faut-il détacher le chien quand vient la nuit?» Et après, Jean Daniel ramasse les copies. Y en a qui sont vraiment siphonnés, et à cet égard bien fréquentés. Ramatoulaye Yadé la sous’crétaire d’Etat a fait sa star lors de cette réunion tupperware de Rennes. Conviée par libé-Pravda à pérorer avec la pensée gériatrique de Jean Daniel, un esprit finissant qui n’a jamais pu naître en deçà des louanges cantonnées à l’intérieur du périphérique parisien, la Ramatoulaye Yadé a affiché son envie d’en découdre: «aller à Durban II pour combattre». Combattre? On a failli croire qu’il s’agissait d’une conférence de paix contre le racisme. Avec notre sous-Ministre à l’enfumage humaniste, Genève sera un champ de guerre. Pourquoi ce ton martial? Ramatoulaye veut combattre qui? Les noirs et les arabes qui veulent mettre le sionisme à l’index? Des positions qui tranchent avec les postures qu’on attend de la sous-ministre, mais rendent compte du pôle d’influence qui a fabriqué son ascension politique. Ramatoulaye et son compère gâteux ont plaidé pour taper, le fer retors, sur nos ennemis parce que ce sont ceux de nos amis, soit pour faire court et gros comme leur communication grossière, jouer le choc des civilisations sans choquer. «Au cours de son exposé, Jean Daniel a déclaré que la France ferait «une erreur» en s’engageant sur la même voie, et a amené Rama Yade à affirmer: «Il faut rester (dans la conférence) et se battre». Source. Ils ne s’étaient bien sûr pas arrangés avant et le thème de la conférence du PQ parisien était fortuit. Décidément les chorégraphies parisiennes ne sont pas plus crédibles en province.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu