Avertir le modérateur

17/02/2009

ONU: les USA participent aux préparatifs de la Conférence sur le racisme.

ONU-logo.jpg«C'est une bonne chose. C'est un premier pas vers la participation des Etats-Unis à la conférence»

Julie de Rivero Directrice de Human Rigth Watch à Genève

Genève - Nous l'annoncions dès hier, les States de Hussein Obama participent aux travaux préparatoires de Durban II. Faut-il craindre qu'ils prennent part à la cuisine pour pimenter la sauce? Ce n'est pas l'intérêt de la nouvelle administration Obama. Les States n'ont peut-être pas changé de politique au fond, mais ils se soucient de couleur et d'habillage, ce qui n'est pas rien. C'est la clique de Philippe Val avec Caroline Fourest aux avant-postes qui va faire la tronche de chez tronché. Manioquez donc déjà que la presse française, Pravda dans sa très large indépendance, n'a pas fait état de cet événement d'une insigne portée politique. Que voulez-vous? A chaque gamelle ses priorités et à chaque troufion son coup de pied au cul. On risque aussi de retrouver des mines déconfites chez d'autres lobbies qui tentaient de soumettre Durban à leurs agendas. La débâcle des militants du pays du doigt de l'homme... Au Manioc on se poêle!

Selon Romandie.com, «Les États-Unis ont pris part lundi à Genève aux préparatifs d'une conférence de l'ONU sur le racisme qu'ils avaient boudés jusqu'à présent, a constaté l'AFP. […] Les Etats-Unis et Israël avaient claqué la porte en protestant contre le ton anti-israélien de la réunion. […] En cours d'élaboration depuis plusieurs mois, le projet de texte qui doit être adopté lors de la Conférence de Genève fait l'objet d'intenses négociations, notamment entre pays islamiques et Européens très opposés sur des thèmes comme la diffamation des religions, un concept récusé par les Occidentaux. […] Julie de Rivero, directrice du bureau de Human Rights Watch à Genève, s'est réjouie de la participation des États-Unis aux discussions préparatoires. […] Le Canada et Israël ont déjà annoncé qu'ils ne participeraient pas à la Conférence.» Source.

16/02/2009

Les Etats-Unis pourraient prendre part au sommet de Durban II

ONU-logo.jpgL'administration Obama devait annoncer sa décision de participer aux travaux préparatoires de Durban II

Changement de posture qui ne présage pas forcément d’une modification de point de vue, l’administration Obama devait fait savoir son intention d’aider à planifier la Conférence de Durban-II. C’est un premier pas qui pourrait tourner le dos au boycott au grand désarroi de l'allié israélien. S’agissant des États-Unis qui avaient jusqu’ici un avis conforme à la lecture de l’Etat hébreux assimilant la conférence contre le racisme de l'ONU à une assemblée antisémite, cette nouvelle attitude pourrait toutefois témoigner d’un changement radical en soi. Jusqu'ici, la résolution du conflit au Proche-Orient s’est invariablement heurtée à l'indéfectible veto américain. Une approche plus équilibrée de la part du premier allié d'Israël pourrait fournir aux parties l’occasion d’une plateforme.

Est-ce le chant du cygne pour les faucons?

Il y en a qui vont faire la tronche à Paris, la bande à Caroline Fourest, et Philippe Val d'abord. Ensuite les sous produits de réseaux bizarres, les Fodé Sylla, Marie-Roger Biloa, Patrick Lozès, Guershon Nduwa, Dominique Sopo et tout le toutim. Comme toujours, des farceurs et des farcis. Le tout est de savoir choisir son camp. Mais avec les faux derches, on n'est jamais sûr de rien. On pourrait retrouver les mêmes demain dans une campagne anti israélienne. Il suffit qu'il y ait à manger et à boire... Lire l'article d'Haaretz.

13/02/2009

Des conspirateurs contre DURBAN II en France

unesco.jpgComplot contre DURBAN II

La Feuille de Manioc l'a évoqué plusieurs fois, un complot est actuellement ourdi en vue de discréditer la Conférence contre le racisme de DURBAN II. Signe préoccupant, le silence des media institutionnels sur les travaux préparatoires de cette assemblée de l’ONU qui devra redéfinir les critères et les normes en matière de racisme, de ses sources, de ses expressions et des moyens de le combattre. Or il s’agit à n’en point douter d’un enjeu important dont les détenteurs de la morale qui a jusqu’ici prévalu sur ces normes, ont tout à craindre. Le racisme est un fonds de commerce d’abord politique. Jugeons-en à travers l’exergue d’un mail sué à grosses gouttes jusqu’à nous éclabousser, par les dermospiritistes de l’«Amitié Judéo noire», invitant les blaireaux, naïfs et benêts, à un débat organisé prochainement autour de ce thème.

«Conférence de DURBAN II!
Venez nombreux au Colloque DURBAN II: LA DEMOCRATIE ET LES DROITS DE L'HOMME EN DANGER!!
SOMMET MONDIAL CONTRE LE RACISME Genève – 20-24 Avril 2009 »
COLLOQUE du DIMANCHE 1er MARS
14h30 –18h30 Salle ADYAR – 4 Square Rapp –
Paris 7e, Métro: Ecole Militaire»

Diable! Est-ce à dire qu’à travers DURBAN, l’ONU mettrait carrément la démocratie et les droits de l’homme en danger? La réunion tupper-ware est organisée par le groupe Africa International et l'Institut Français de l'Intelligence Economique. Au confluent de l’incontinence et de l’ânerie, continental aurait pourtant du suffire à boucher le trou contingent. Le relayeur de cette information n’est autre que Guershon Nduwa. Les manioqueurs commencent à se familiariser avec le personnage qui salue ses convives d’un shakespearien «Iné ma tov ou manaïm chevèt akhim gam yahad»... Nous non plus, alors à tes souhaits. Petit rappel concernant Nduwa L’ex-nouveau Craneur avait autocratiquement été limogé du titre vide de «Secrétaire général du CRAN», avant de re-copiner avec le Président Patrick Lozès, cet autre «représentatif» autoproclamé qui débute chacune de ses phrases par la dithyrambe: «l’association que je dirige»… Qui sait, le rabibochage de Lozès et Nduwa suite à de mutuelles accusations de malversations, a peut-être été exigé par leurs parrains communs, commanditaires de l’ombre? En tout cas ce sont leurs pourvoyeurs de ressources indues qui sont à la manoeuvre et il s'agit d'évincer de ces manifestations anodines leur desseins inavouables. Ce faisant, ils instrumentalisent la question noire à d’autres fins que celles de son intégration sociale, politique et culturelle à la Nation, inachevée et peut-être même pas commencée depuis l’abolition. Car si l’abolition fut une promesse de la République, songeons que la loi Taubira, de 2001 en balbutia seulement les prémisses concrètes. Bienvenue en Gaule, la patrie du doigt de l’homme… Mais revenons à nos névrosés de DURBAN II.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu