Avertir le modérateur

17/04/2009

La préséance législative d'Hadopi sur l'inceste

b-164-darcos.1207669048.jpgVioler sa fille serait moins grave que télécharger une vidéo

Sous un titre légèrement différent, il nous semble important de devoir publier à nouveau le billet "Hadopi est plus urgent que l'inceste" suite à des difficultés d'affichage de la version initiale indépendantes de notre volonté.

Suites de l'affaire Hadopi et relations d'ordre

L’analyse des priorité sociétales et répressives s’est encore précisée ce matin (donc  le 15.04.09) chez Bourdin-Réac, le blablateur de BFM-TV et radio, qui flatte le sentiment populiste chez les déjà-imbéciles qui n’en demandaient pas tant. Une fois de plus, Xavier Darcos a affiché sa circonspection quant à s’occuper des couches familiales. Ce ne sont pas nos affaires dit-il en substance. Il est d’ailleurs fidèle à sa pensée. Rions un peu et souvenons-nous de ses propos sur la maternelle (voir vidéo ci-dessous), c’était en juillet 2008: «est-ce qu'il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des crédits délégués par l'Etat, que nous fassions passer des concours bac +5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches?» Il faut donc laisser les parents s’occuper du pipi des enfants et ne pas se mêler des couches familiales. Source.

Etait-ce aussi ce qu’il fallait deviner de ses propos ce matin sur l’inceste? Nous n’irons pas jusque-là, Darcos ayant fait preuve d’une défausse beaucoup plus grave. S’agissant de la substitution d’Hadopi au texte visant à pénaliser l’inceste, notre Ministre et pas n’importe lequel, de l’éducation s’il vous plait, a rien moins jugé opportun d’apporter une réserve sur la propension actuelle visant à encadrer par une loi chaque comportements déviants. On finira par se retrouver avec un catalogue à ne plus savoir manier a-t-il ajouté en substance. Les Ministres de Sarkozy sont des drôles. A les entendre on se demande parfois s’ils savent où ils habitent et où ils travaillent. Qui donc produit deux à trois lois par an sur la délinquance juvénile, quatre à cinq lois sur l’immigration et rien sur la délinquance en cols blancs, les délits industriels et les crimes financiers? C’est le Royaume-Uni peut-être… N’importe quoi!

Erections nationales d'ours mâles-léchés

Il reste que l’inceste est, comme le racisme, les violences conjugales et la pédophilie, un tabou qui traverse notre société et concerne donc l’élite qui nous dirige au sein des associations et des syndicats, des entreprises, des partis, des pouvoirs locaux, régionaux, nationaux… Partout. Certains se sont étonnés que l’inceste ne figure déjà pas comme délit au sens de la loi pénale. Les benêts! C’est ignorer l’étendue du pouvoir masculin dans ce qu’il agit sur la base du vice comme vertu. L’identité mâle est ici en cause et ce n’est point caricaturer les choses que d’affirmer que c’est en raison précise de cela que la représentation nationale s’en bat les couilles. Lorsqu’il s’était agit de donner l’autorisation de mise sur le marché AMM au viagra pour doper... les couilles justement de nos mâles-élus, ils ont réagit avec beaucoup plus de célérité. Dans ce contexte, il ne faut guère s'étonner que violer sa fille soit quasiment un acte de bravoure. LFDM

Darcos, la maternelle et les couches par rue89

14/04/2009

Hadopi : mieux vaudra violer sa fille que télécharger illégalement

Socialistes, flibustiers!

Selon Rue89 captée le 13.04.2009, «l’UMP écarte une loi sur l'inceste pour faire revoter Hadopi». «L'ire présidentielle a été telle après le rejet jeudi du projet de loi Hadopi, qu'il a été fait place nette au plus vite dans un calendrier parlementaire surchargé pour le faire revoter. Et c'est Jean-François Copé, président du groupe UMP, qui a tranché: il a «proposé de renoncer au texte sur l'inceste qui était prévu dans la semaine d'initiative parlementaire, à partir du 28 avril». Boit-sans-soif, bachi bozouk, moule à gaufres toi-même! Bientôt le lexique Capitaine Haddock sera de rigueur dans les allées du Palais Bourbon pour piger le sort d’un projet de loi. Il s’agit de laver l’affront fait à l’Empereur, par des Députés socialistes cachés derrière les tentures de l’hémicycle, un «coup de flibuste monté par le groupe socialiste» Source. C’est Roger Karoutchi l’ex-comparse de Philippe Seguin rétamé au Sarkozysme qui l’affirme, celui qui s’est fait aplatir par la Pécresse pour conduire la liste UMP aux européennes. Une «femme très intelligente» selon le fatal Eric Raoult dont le compliment est aussitôt assorti d’une amabilité: «Valérie Pécresse, est une femme très intelligente, mais aujourd'hui, si vous n'avez pas le profil ou le look, vous êtes sanctionné.» C’est comme cela chez les machos de l’UMP de la veine du Raoult. Lorsqu’une femme perd, c’est Bécassine, lorsqu’elle gagne elle le doit à son look. A la Feuille de Manioc on avait cru comprendre que le coming out de Karoutchi visait opportunément à relooker sa candidature auprès de la clientèle parisienne dont on présumait le transfert de l’érection à l’élection. Rien à voir avec le look… Mon cul !

L’inceste sur les mineurs n’a pas grosse côte auprès des parlementaires UMP

Arlettre Grosskost, est Députée UMP signataire d’une proposition de loi «visant à identifier, prévenir, détecter et lutter contre l'inceste sur les mineurs et à améliorer l'accompagnement médical et social des victimes». Elle tire la tronche à l’idée de savoir que pour faire oublier le fiasco de la majorité sur Hadopi, on pourra encore tirer sa fille en loucedé sans encourir de peine: «Il y a quand même des priorités, mais que voulez-vous…». Eh oui Arlette, à l'UMP, une nana ça bat le beurre ou ça se fouette... L'inceste, à part prendre son pied on n'en a rien à battre. Bonjour le symbole question morale! Le projet de loi sur l’inceste des mineurs serait repoussé à une date ultérieure et «on pourrait donc y inscrire le texte Internet pour une nouvelle lecture.» Voila ce qu’a déclaré le Karoutchi au terme de son entretien à l’imMonde du soir ce lundi 13.04.2009. Pour refaire passer le texte devant l’Assemblée il fallait trouver une place dans un agenda bouclé.

Substitution de l’agenda qui ne sera officialisée que mercredi soir, à l'issue de la Conférence des présidents, qui détermine l'ordre du jour de l'Assemblée nationale. A moins que d’ici là Christine Boutin fasse sonner les hordes de Cathos de l’Assemblée nationale. Ils pourrait s’absenter le temps d’une prière à la Paroisse Saint Pierre du Gros Caillou, au 92 rue St Dominique à deux pas du Palais Bourbon… LFDM

12/04/2009

Franck Marlin, «Je suis donc un amateur constant et fier de l’être»

marlin_franck.jpg«Etre fidèle ne veut pas dire être soumis!»

Comment ca? Il y a comme un air de constestation dans les rangs de la majorité? Et si les trous opportuns dans les rangs clairsemés de l'Assemblée nationale, au moment du vote de la loi Hadopi, était le signe avant-coureur d'une insurrection parlementaire? Et si c'était la réponse du berger Copé à la bergère Sarkozy qui avait promis au premier de lui couper les couilles? En politique le pire est souvent certain.

En tous cas, Franck Marlin, Député UMP de l’Essonne, se dit «fier» d’être amateur «quand c’est pour l’intérêt général!». C'est ce qu'on peut lire sur son blog. Il l'a donc écrit et ça ne lui a pas échappé.  Comme si Sarko ne tenait plus que les media-Pravda. Jusqu’ici ayant répondu au doigt et à l’œil ou plutôt ayant au chef opiné du chef le doigt sur la couture, les députés UMP inclineraient-ils, subrepticement, pour le doigt à l’Empereur tout court? Hadopi est tout sauf un couac. Il y a comme un air de fronde dans les rangs de la majorité. Les élus de terrains sont payés pour savoir qu’ils peuvent payer très cher une disposition liberticide relative à Internet. Preuve que le rapport de force démocratique est une réalité et que c’est la mobilisation qui manque le plus. LFDM

«Etre amateur, au sens propre, c’est quelqu’un qui aime les choses, et donc les choses bien faites. C’est mon cas. En revanche, ce n’est pas celui de ce projet de loi qui est mal ficelé et qui suscite beaucoup de défiance chez les députés de toutes tendances et au sein de la population. Avant de chercher des coupables, il faudrait peut être mieux chercher pourquoi dès son origine ce texte ne fait pas l’unanimité, est mal ressenti et n’apparaît pas comme une réponse adaptée à la fois aux évolutions des techniques et des pratiques. Il porte en lui des conséquences juridiques difficilement acceptables et troublantes. Ce texte va à l’encontre du droit français et du droit européen. J’avais d’ailleurs déposé avec des collègues des amendements pour alerter sur cette problématique. Tout le monde sent bien que ce projet de loi est bancal et que ses dispositions vont être, dans la réalité, contournées. Ce n’est pas un projet de loi qui rassure. C’est un projet de loi qui inquiète. Le travail parlementaire n’est pas de sortir des textes qui font plaisir mais des lois efficaces qui répondent aux attentes. Etre député, c’est être responsable. Et être fidèle ne veut pas dire être soumis! C’est ma conception. C’est pourquoi, si le nouveau texte qui sera présenté fin avril au Parlement contient ces mêmes dispositions répressives, je voterai contre. Je suis donc un amateur constant et fier de l’être quand c’est pour l’intérêt général!» Source.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu