Avertir le modérateur

01/04/2009

Halde, la mauvaise farce Schweitzer

h-20-1072474.jpgFoutance de gueule raciste
Comment l’opinion, la presse et les victimes du sang contaminé des années 80 accueilleraient-elles la nomination de Louis Schweitzer à la tête de l’Etablissement Français du Sang? La Feuille de Manioc rappelle que ce dernier a été lié, de par ses fonctions à tout le moins, au scandale du sang contaminé et aux écoutes de l’Elysée. Lien 1 - Lien 2. Le rapprochement n’emprunte donc pas à la caricature et n’a rien d’une provocation si ce n’est qu’il révèle la morgue du pouvoir envers les victimes de discrimination. La nomination de M. Schweitzer à la tête de la Halde sous Jacques Chirac est l’expression outrancière d’une confiscation du principal instrument de lutte contre les discriminations en France. Ayant dirigé une entreprise, Renault, déjà condamnée pour discrimination, et siégeant au conseil d’administration de plusieurs autres dont la notoriété en la matière n’atteste d’aucune vertu, le personnage est en effet mal placé et mal préparé pour défendre des valeurs d’égalité de cet ordre du simple fait de ses états de service. Dans aucun autre domaine de la vie publique on aurait pu imaginer une telle grimace. Au reste, le résultat est conforme à ce qui fut originellement saboté. Nul besoin de démontrer la vanité de ce machin, le bilan de la Halde est encore ce qui plaide le mieux contre elle. Passons donc sur les millions d’euro d’argent public dépensés chaque année en pure perte, y compris en temps de crise, dans la lutte supposée contre les discriminations alors que quotidiennement traités de racistes, on bassine les français d’un sujet rebattu à des fins électorales et clientélistes. C’est d’autant plus honteux qu’on joue sur des peurs au détriment des valeurs fondamentales de la République. Toutefois le jour viendra où, bonne fille, cette dernière réclamera des comptes.

Lire la suite

10/03/2009

Michel Rocard, «Il y a dans le patronat guadeloupéen une aile irréductible»

rocard.jpg

Eléphant rose...

Michel Rocard, fut Premier ministre de 1988-1991 et premier secrétaire du PS 1993-1994 était l’invité de «Dimanche soir politique». Nous avons toujours soutenu ici à Kassavland, que la parole d’un fossile politique fasse encore autorité pratique du Parti socialiste face à la crise en Guadeloupe témoigne de la déshérence dans laquelle se trouve ce parti de bourgeois, perclus de réactionnaires qui s’ignoraient UMP, jusqu’à ce que Sarkoléon arrive au pouvoir. Nous pouvons haïr l’homme de Carla du Château, nous lui devrons, que nous le voulions ou non, d’avoir démasqué les Kouchner, Lang, Besson, Bocquel, Allègre… et d’avoir débarrassé ce tas de ruines de quelques gravats.

Il reste que venant de ce protestant qui n’aime pas les palestiniens en bon luthérien qu’il est, la critique est d’autant plus pertinente sur Karukera (Guadeloupe). On se demandera de Basse-Terre à Gaza, où est le rapport avec la choucroute? Si l’on considère que le monde doit aux protestantismes quelques unes des expériences les plus abjectes de colonisations, en Afrique du sud, en Amérique, en Australie, en Algérie du point de vue de la mise en œuvre, on doit admettre que cette chapelle a une expertise pour parler de nos barbaries où il furent exilés étant persécutés dans la vieille europe. La proxémie entre les sectes protestantes et le judaïsme tient en partie à ce fait, à ce point qu’aux Etats-Unis certains se révèlent plus sionistes que les juifs eux-mêmes, procédant d’une lecture littérale et absconse de la bible. C’était notre digression sur la Palestine qui n’en était pas une puisqu’elle fondait M. Rocard en expert des barbaries. N’est pas comme tel qu’on lui doit les accords de Nouméa?

Michel Rocard est peut-être le fossile d’un éléphant rose, assurément d'ailleurs, mais sur la Guadeloupe sa critique est pertinente, elle est à suivre.  Mme Parisot et ses réactionnaires du Medef devraient délaisser la morgue de leurs anathèmes à deux balles et écouter un peu de sagesse protestante. Elle nous a légué l'ethos du capitalisme en crise dont la Parisotte se réclame. Alors, le conseil d'un prélat à cet égard ne lui ferait pas de mal. Bon visionnage… LFDM

«...
La situation reste tendue en Guadeloupe. Des erreurs ont-elles été commises dans la gestion de cette crise?

Il est probable qu'on a manqué des occasions de s'écouter.

L'Elysée a réagi trop tard?
Il n'est pas sain pour les affaires de la République que le président s'occupe de tout. ll aurait probablement suffi que le gouvernement apprécie correctement l'ampleur des dégâts et que monsieur Jégo, secrétaire d'Etat à l'outre-mer, parte avec des marges de liberté plus grandes. Il y a dans le patronat guadeloupéen une aile irréductible qui semble vouloir engranger son argent en ne faisant aucune espèce de sacrifice quel que soit le coût pour l'ordre public. Ces gens doivent être ramenés à la raison.

Lire la suite

06/02/2009

Villepin entendu par la justice sur l'éventuel compte japonais de Chirac

sarkozy_show_TV_05_fevvrier.jpg

Décryptage de la propagande médiatique élyséenne I - Ici des enquêtes, là «juste un livre!»

Nous vivons dans une belle démocratie où les journalistes sont payés pour servir la soupe au pouvoir et aux puissants. Le 5 février 2009, avait lieu le SARKOSHOW. Le Monde selon K s’est invité lors du show télévisé. Question: à qui faisait allusion Nicolas SARKOZY en prenant la défense de M. KOUCHNER et en évoquant énigmatiquement pour ce faire, des procédures de «justice» et des enquêtes de «police»? Fallait-il voir en filigrane de la «couverture» présidentielle à son ami l'autre Nanard, une manifestation supplémentaire de ces amabilités à l’attention de son fainéant de prédécesseur et de ses potes? En tout cas le PQ du soir rapporte que VILLEPIN qui n’a, à l’Elysée comme on chacun sait, que des amis qui lui veulent du bien, était entendu par la justice.

«L’affaire  Révélée par L'Express sur son site Internet, l'audition de M. DE VILLEPIN s'est déroulée jeudi matin au pôle financier du palais de justice de Paris pendant un peu plus d'une heure, selon une source proche du dossier. L'ex-premier ministre a été interrogé par le juge de Papeete Jean-François REDONNET qui enquête sur la disparition, le 15 décembre 1997, du journaliste Jean-Pascal COURAUD, dit JPK. Le journaliste avait enquêté sur des malversations financières à Tahiti, à l'époque où la Polynésie française était présidée par Gaston FLOSSE, un proche de Jacques Chirac. Dans le cadre de son enquête, le juge aurait été amené à s'intéresser à des transferts de fonds vers un compte dans une banque japonaise qu'aurait détenu Jacques Chirac. Compte que l'ancien président dément «catégoriquement» avoir jamais possédé.» Source LeMonde.fr avec AFP ( 06.02.09)

Parmi les conseillers du soir à l’Elysée, il y en a un qui partage la même haine recuite que SARKO pour CHIRAC, c’est le Mephisto MINC. Cette éminence grise devrait pourtant se souvenir , entre deux plagiats et à défaut de se faire une culture de guignol sur Canal+, qu’à chaque fois qu’on poignarde l’ancien chef de l’Etat, dans les sondages il culmine et pour les autres, c’est la sonde au cul. Quoique, suivant notre règle fondamentale (cf. lien), au pays du doigt de l’homme on peut et on a le droit d’aimer ça.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu