Avertir le modérateur

01/02/2010

La saillie pas très Frêche de Georges

blog+-freche-gros.jpgFrançoises, François, dégaulez, il est l’heure de pleurer…

On s’insurge sur commande. Question dure: qui décide de l’agenda des émotions en Gaule érectile? Georges Frêche a tenu ses amabilités fabiusiennes le 22 décembre 2009. Alors pourquoi les belles âmes décillent-elles aujourd’hui? Pourquoi la Martine et ses pontes du Péesse de Solférino ont mis tout ce temps pour sortir le martinet et l’épine de la Rose contre le tonitruant et défraîchi languedocien? Tout ce temps pour réagir alors que le propos serait si odieux? Pas très orthodoxe tout ça. Comme Dupond, nous dirions même qu’il y a genre, une anguille sous roche. Entendez, ça cache quelque chose de pas net, une perfidie ourdie en sous-œuvre, bref, l'affaire n'est pas claire. 

Comment font les autres? Sommes-nous les seuls à avoir des expressions antisémites? Nos cousins germains ont recours à la droiture «ziemlich unorthodox» qui veut dire «pas très orthodoxe». C’est au moins du racisme russe ou grec alors… La perfide Albion y va de sa cuiller et dit la chose un peu louche, «a bit fishy». Désargentés et néanmoins pieux, les argentins veillent comme Frêche sur la norme catholique «no muy católico» presque comme nos copains espagnols «no es muy católico». Papistes va! Les lusos de Rio disent «pouco ortodoxo» (peu orthodoxe) Espagne. Chez nos amis les maffieux on dit «poco ortodossa»ce qui n’oblige pas à traduire. Par contre le plus étrange de l’affaire nous vient des States comme d’hab. Eh bien allez donc savoir pourquoi eux disent «not kosher» (pas casher). Alors les américains, anticatholiques parce qu’ils diraient «pas casher»?

De son temps, Emile Zola n’avait pas été taxé d’antisémitisme. Il y était pourtant allé à l'assommoir: «et il y avait encore, pour les filles restées sages comme Nana, un mauvais air à l'atelier, l'odeur de bastringue et de nuits peu catholiques, apportée par les ouvrières coureuses (…) ». Voici cet autre vieil usage fort à propos que nous tenons de François Marie Arouet: «faites tant de miracles qu'il vous plaira, pourvu que je vive libre et heureux. Je crains toujours ce prêtre papiste qui est ici; il cabale sûrement contre notre liberté, et il y a là anguille sous roche.» Cabale? Voltaire, poursuivait ses impertinentes «Questions sur les miracles» entre deux investissements sur les navires d’esclaves. Il fit faillite. Passons, ce n’est pas le sujet…

Beauf, et récidiviste impénitent

Cela étant dit, à La Feuille De Manioc on espère qu’il n’y aura pas d’illuminé de la mosquée, du presbytère ou de la synagogue pour se sentir visé dans sa religion et venir nous casser les roupettes car ça va gicler. Y en a marre. Si on ne peut plus rien dire et qu’il faut désormais donner le mode d’emploi des expressions françoises qui ont droit de clergé, à peine de se faire taxer d’antisémitisme, où va-t-on?

Quant à venir nous faire gober un Frêche antisémite, il faut vraiment nous prendre pour des gogos. Georges Frêche a une de ces réputations singulières qui ne s’opère qu’en référence à un seul pays au monde: Israël. Preuve? Jamais il ne sera dit de Chevènement qu’il est un ami du monde arabe ou de l’Irak. Or c’en est un. De même qu’il ne viendra à aucun moine-copiste germanopratin (NDRL « journaliste des bords de Seine ») d’accoler à Jean-Pierre Raffarin qu’il est un ami de la Chine, alors que c’en est un, que Jean-François Probst est un ami de l’Afrique etc. Des amis de… il y en a partout, presque tous les hommes politiques en sont, et de cela les façonneurs d’opinion n’éprouvent pas le besoin de le préciser. Seuls les amis d’Israël se spécifient car c’est là un gage de moralité, un sauf conduit.

Lire la suite

22/03/2009

Les barbots avariés du mercredi

le-canard-enchaine-logo.jpg

La palme du barbotage

La Feuille de Manioc est en service minimum temporaire, on n’est pas au MEDEF ici! Il est néanmoins intéressant de revenir sur les tiraillements de Saint Germain des Prés. Au fond de la mare au Canard déjà avarié (11.03.09), on apprenait que c’en est fini du Premier cercle initié par l’Empereur qu’il réunissait au Château: «ils n’ont rien compris au système, c’était pour les briefer et ils se sont tous pris pour des premier ministre bis.» Inimaginable! Sarko qui défend Fillon, on est gondolés de rire. L’Empereur a de l’humour. Il double son gouvernement d’un cercle de confidents en prenant soin de barrer le premier de ses sherpas et feint ensuite de s’étonner que les Bertrand, Hortefeux, Wauquiez, Darcos, Woerth, Morano et Chatel prennent le melon. «Je leur avait demandé de se taire, de rester discrets sur nos débats, et ils bavaient en permanence. Il y avait trop de fuites dans la presse» aurait lâché l’Empereur. Ca sert à quoi donc d’être arriviste si on ne peut plus frimer à Paris et que personne ne doit le savoir?

Dans la petite flaque d’à côté, l’ego gros comme ça du même Sarko aurait parait-il été froissé que Gordon Brown soit le premier à rencontrer l’«issu de l’immigration» de la Maison Blanche. Dans le même temps, le volatile du mercredi périmé relevait que Fafa, qui a tout-à-l’ego dans la poche mais peut encore se vanter d’être toujours le plus jeune premier ministre de la 5ème République, a déclaré dans Match du 06.03.09, que «M. Sarkozy omniprésident devenu egoprésident, ne semble pas avoir pris conscience de l’ampleur du séisme.» Comment le ferait-il? Il ne manque de rien au Château alors que, souligne encore la minimare, «le tout-à-l’ego », personne le pratique au PS.»

Pas de ça en effet au PS où décidément les femmes n’égalent pas les ego des pachydermes, y compris lorsqu’une d'entre elles tient la rue Solferino. Durant la campagne, Martine Aubry avait promis la parité eh bien c’est pas raté. Sur les trente un nouveaux rentrants au fumoir rose, on ne compterait que six femmes selon le Canard citant le Nouvel Obs. Et c’est paraît-il un exploit. Bigre!

Si les femmes ne peuvent plus compter sur les femmes, elles peuvent observer avec la Boutin que l’Empereur «a beaucoup évolué dans sa relation avec les femmes ministres: «On est revenu à une relation non sexuée, plus professionnelle, plus politique.» Ah bon? Que fichait-on alors au conseil des ministres? Y avait des lits? Parfois faudrait voir à faire attention aux choses qu’on dit Christine!

Est-ce alors le changement de registre de gouvernementalité de Nicolas qui désarçonne tant Ramatoulaye Yadé? Du monde politique, elle aurait dit au VSD, désabusée, «ce monde est violent. Pas de copinage en politique!» Suffixe quand tu nous tiens… Après le registre que Christine a adopté, on se calme. Il reste les chocolats, et Ramatoulaye sait en offrir… Nicolas en raffole. LFDM en service minimum.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu