Avertir le modérateur

19/04/2009

PARDON de Dakar: Sophie Bouchet-Petersen répond à Jean DANIEL

5fb1db6c-da57-11dc-8933-56c2a390d9a4.jpg

L’audace de Sarkozy

Ci-dessous, nous vous proposons un article sur le contre-discours de Dakar. Sophie Bouchet-Petersen répond à Jean DANIEL dont la pensée, gâteuse n’est pas de pire facture de ce qu’elle fut étant vive, déjà creuse, une indigence portée par l’institution. Le viel homme a de plus en plus de mal à dissimuler son sarkozysme ce qui n'arrange rien pour assumer une vie d'mposture à gauche. Elle revient sur l’audace que l’observateur lobotomisé a cru voir en Sarkozy à Dakar. Fichtre! D’audace il y en eût en effet. Mais laquelle? Celle de venir insulter du tréfonds de sa propre inculture crasse les victimes du commerce, on ne fit pas plus libéral, qui donna naissance aux premiers capitaux bourgeois à la source du développement industriel de l’Europe? Oui dire cela face à l’île de Gorée fut audacieux…

Du respect pour Jean Daniel, une pensée décatie

A la Feuille de Manioc nous n’avons pas pour habitude d’embaumer les crétins pour préparer leur disqualification. Sophie Bouchet-Petersen y sacrifie pour ensuite laver Jean DANIEL à la critique fort caustique. Elle feint de lui concéder quelque respect. Mon cul et mon œil avec… De quel respect et de quel engagement Jean Daniel est le titulaire? La Feuille de Manioc attend de voir par le fait ou rubis sur ongle ce que lui ont coûté, en argent, en titres ou en privation de liberté ses prises de positions. Nous ne sommes pas de ceux qui nous laissons abuser par cette fausse monnaie de l’intellectuel germanopratin dont les critiques iréniques et tempérées accompagnèrent tous les crimes et toutes les exactions, comme le baume adoucit la plaie et suit l’office de la lame. Il faut se demander qui, de celui qui amoindrit la douleur ou de celui qui l’occasionne est le pire. Non! Jean Daniel n’est pas de ceux dont les combats furent décisifs pour les opprimés. Le Nouvel Observateur ce repaire d’intriguants, cette fabrique à noircir les pages encore moins. Alors trêves de boniments Sophie, passe direct à l'explosif, c'est mieux et on ne perd pas de temps...

Lire la suite

13/04/2009

Yade: «Moi je ne suis pas née à Dakar par hasard»

ramabackchich.jpgRamatoulaye Yadé, le melon et la vertu

Ramatoulaye Yadé a pris le melon depuis qu'on lui a fait croire qu'elle est l'une des personnalités préférées des français... Elle aura tôt fait de voir à quoi tient ce genre de sonde météorite. «Il faut laisser l’Afrique et les africains en dehors du jeu politique français et ne pas instrumentaliser les africains.» On croit rêver! Elle se fout de la gueule de qui? Ou peut-être s’adresse-t-elle insidieusement à sa majorité et à son chef qui ne se souviennent des nègres et des arabes que pour concevoir leur politique d’identité nationale. A défaut que Madame Ramatoulaye Yadé, vienne nous expliquer, ici, à la Feuille de Manioc, comment se stipulerait le ministère de Besson sans les nègres et les bougnoules. Il n’existerait tout simplement pas, ce qui démontre qu’il ne se justifie que par la pemanence du noir et de l’arabe dans le clivage du débat électoral et la formation de clientèles politiciennes. Quand à l’Afrique comme terrain de jeu de la France, c’est une chose qui peut être directement discutée avec  Vincent Bolloré par exemple, n’est-ce pas Madame Yadé?

«Moi je ne suis pas née à Dakar par hasard, c'est ça la différence»: abjection à votre honneur!

Ramatoulaye Yadé veut défendre l'Afrique de toute instrumentalisation? A quoi sert donc Madame Ramatoulaye Yadé et que figure-t-elle comme sous-ministre des droits de l’homme? Déjà, rattachée au Ministère des affaires étrangères, son poste induit que la question ne se peut qu'être posée en dehors de l’hexagone, une farce! A quoi sert-elle si ce n’est être une caution mélanique et donc instrumentale d’une ouverture de l’UMP et du gouvernement sur l’africanité? N'est-ce pas elle qui évoquait sa propre instrumentalisation en disant ne pas être là uniquement pour nuancer les photos? Source. D’ailleurs, depuis qu’elle officie comme telle qu’a t-elle fait en ce sens? Son premier voyage à l’ONU c’était pour… défendre les droits des homosexuels, accompagnée de Louis-Georges Tin d’An Nou Allé et en même temps Secrétaire Général du Cran. Comme on se retrouve… Elle s’est aussi impliquée dans le processus de Durban II. Et ce n’était pas pour évoquer la question du racisme dérivant de l’esclavage et de la colonisation dont a pâtit l’Afrique, mais bien pour «se battre» avait-elle dit, contre une condamnation du sionisme, elle qui avait imaginé traduire le prénom de Barack Obama en hébreu, qui se dirait Barouck. Farouk ou Mabrouck on s’en tape, ça fait une belle jambe aux africains et aux français. A qui fera-t-elle croire, malgré sa couleur de peau, qu'elle est payée pour se préoccuper de l'Afrique et du sort des africains?

Lire la suite

09/04/2009

Royal moquée : "Incroyable ce dont ils sont capables !"

Bécassine encore moquée !
Depuis la Rome Antique, jusqu’au Duce abruti trépignant sans cesse et grimaçant la caricature qu’il faisait de lui-même, devant des foules que la connerie exaltait, le pouvoir a souvent épousé les espèces du ridicule, en ce qu’il figure souvent un burlesque de très mauvaise facture. A cet égard, les clowns professionnels, les comiques, seraient fondés à porter plainte contre ces imposteurs en leurs simagrées. Ils déshonorent un noble métier, faire rire les hommes, les divertir. Les hommes politiques, nos hommes politiques ne font rire personne en épousant le bouffon comme le fait Alain Destrem, le machisme et le ridicule deviennent non seulement l’orgueil d’un parti au pouvoir, mais le moyen de faire de la politique. A l’UMP on a l’humour lourd. LFDM

Entretien

Royal moquée : "Incroyable ce dont ils sont capables !"

«Elle a éclaté de rire, et puis ensuite soupiré, en disant “mais c'est incroyable ce dont ils sont capables”.» Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de Ségolène Royal, a confié à Rue89 la réaction de la présidente de Poitou-Charentes aux propos d'Alain Destrem, conseiller UMP de Paris, qui l'a comparée à sa « femme de ménage » pour avoir revêtu un boubou bleu lors de son voyage au Sénégal. « Ça voulait dire capables de racisme, capables de mépris… », poursuit l'adjointe de Gérard Collomb à la mairie de Lyon: « Je crois qu'il faut qu'on fasse attention parce qu'on est en train de laisser croire à un certain nombre d'hommes ou de femmes politiques que tout leur est permis.» La suite sur Rue 89 Source.


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu