Avertir le modérateur

23/10/2009

La discrimination positive de Saint-Jean

front-29-image-bc3d8c2b-688b-bfc4-a73c-1c682a2ff884.jpeg?2daa6751996bf40effaa87b9ece01b30

C’est le pompon! Le Château outragé face au piston du fiston…

L’hiver approche, l’heure est à la grippe. Normal nous direz-vous, c’est de saison. D’autres virus font cependant tousser le Château. Ce sont ces grippes outre-porcines, notamment la dernière en date, colportée par un virus inconnu de la Sarkozie unanime, le Mediavirus B1N1, autrement dit Nepos Respublica Banania, formé, c'est une blague, du terme République que chacun aura saisi, de l’interjection latine babae, pour «merveilleux» qui a engendré «banane», et de nepos qui signifie «neveu». Le népotisme traduit le désir chez un homme en place, par exemple au Château, d'avancer ses parents par simple mesure de discrimination positive, mettons par exemple, son cancre de fiston redoublard d’une deuxième année de fac de droit.

Et le Château de découvrir, par la voix du plus piètre de ses porte-flingues Fréderic Lefebvre, qu’un journaliste peut, histoire de justifier ses émargements, et ne serait-ce que quelque jours par an, faire son travail de journaliste, informer y compris par simples comptes-rendus ou dépêches. Exemple: «Le Fils de Crao est candidat à la Présidence de l’Epad». C’est déjà trop pour le Château. Frédéric Lefebvre préférerait sans doute qu’on rende compte du fait en alléguant que la «Faculté de Droit de la Sorbonne n’est pas assez digne de recevoir l’intelligence du Fils de Crao». C’est pour cela que le prodige surdoué récidive en redoublant la deuxième année après avoir redoublé la première.  Vous parlez d'une conspiration!

La fin du tautologisme politique

On assiste peut-être à la fin du «c’est comme cela parce que c’est pas autrement» à répétition. Ce que nous analysons comme le tautologisme politique. L’hiver approche et les nuages avec. Depuis quelques temps la rhétorique semble se heurter au réel. Au Château on se froisse des comptes-rendus de népotisme pendant que la planète entière raille la France qui, comme le «poisson, pourrit toujours par la tête». Dixit Marine Le Pen, bretonne qui de surcroît est bien prénommée pour tirer la métaphore océane. C’est donc un complot mondial: «Il y a un phénomène dans ce pays, tance l’apprenti inquisiteur de l’UMP, c'est qu'on a une opposition qui ne fait plus son travail», et que «les médias considèrent chaque matin qu'il faut trouver le sujet pour essayer de déstabiliser le président de la République», a déclaré M. Lefebvre sur RTL dans une violente charge contre les médias. Alors qu'on lui demandait s'il voulait dire que «les médias» avait remplacé l'opposition dans la critique de Nicolas Sarkozy, il a répondu: «oui c'est exactement ça». C’est Voila.fr qui rapporte. Or les appréciations de Marine Le Pen, des journalistes et de la presse internationale n’ont aucune incidence sur le chômage. Ceux-ci ne sont d’ailleurs pas les auteurs des promesses d’abondance telle que «travailler plus pour gagner plus» du moulin à parole installé depuis deux ans et demi au Château.

Selon la Feuille de Manioc, si la Sérénissime candidature de Saint-Jean de son Père était intervenue il y a un an encore, elle ne serait certes pas passée inaperçue, mais le tollé n’aurait pas suscité la même insurrection populaire. Si le rejeton de son père a retiré sa candidature à une élection où même les chèvres ne peuvent perdre, il suffit seulement d’être UMP, c’est parce que l’expédient de la tautologie comme programme politique par la communication est usé. Ca coince, les performatifs ne passent plus. Le Château est condamné à trouver autre chose, d'autres ficelles, sous peine de déchoir. Mais que refiler après tant de mensonges et d’injustices?

La Candidature de Saint-Jean ravalée en exercice de bouffage public de chapeau, est l’une des reculades médiatiques qui resteront accrochées, non au croc de boucher, mais au doigt de l’Homme manipulateur du Château jusqu’à la fin du quinquennat. Elle témoigne des carences en matière de lecture stratégique et, en dépit de la consommation démesurée de sondages, de l’inintelligence qu’a le Château de l’opinion, c’est dire sa méconnaissance du peuple.  Or les journaleux aujourd'hui accusés de conspirer nous ont suffisamment bassinés sur la préscience sarkozienne de l'opinion pour qu'on souligne justement que cette compétence-là aussi est abusive.  Il ne suffit plus de dire que Sarkozy a du talent pour que se soit vrai. Il faut désormais convaincre le peuple étranglé par cette corde. Au fait l’image de la chèvre qui se ferait élire à Neuilly n’est pas de nous. C’est balancé par Arnaud Montebourg, lui aussi porte-flingue du PS. Sauf qu’à la différence de l'aboyeur de l'UMP, celui-ci a de la substance.

Patience ma couille…

On savait déjà les prétentions de l’Empire juchées sur talonnettes. Pour autant, ayant additionné la paire, on les disait généreusement décimétriques. Voila que déjà pelliculaires à l’échelle du monde, elles se ratatinent par la volonté du Père sur le fils, auréolé le temps d’une prétention, du saint esprit. Il y a forcément du désordre Œdipien dans cette affaire. Forcément puisque Œdipe signifie celui qui a les chevilles qui enflent. Il y aurait même comme disait Lacan, de la forclusion du nom du père, mais alors délétère puisque, en l’espèce, ce dernier est actif. LFDM

17/10/2009

Guillon: Jean Sarkozy Prince des Hauts de Seine

humeurs de cour selon Stéphane Guillon

C'est sans commentaire de notre part. Si vous l'aviez loupé, étant à écouter à la radio, c'était ensuite à voir cette semaine grâce à la magie du ouaibe. Stéphane Guillon en chroniqueur du Château façon Saint Simon moderne. LFDM.

PS: Nous avons bien dit chro-niqueur bande de porcinets va!

16/10/2009

La France d’après… l’Empire

VoteRahan.gifPour un Vendredi ça ira bien alors pause…

Les n’infos sont à désespérer l’esprit le plus placide. Entre les banquiers et leurs traders qui se refont la mise à coup de redistribution de milliards de bonus après nous avoir pompés jusqu’à la moelle; le fils de Crao qui se plaint de discrimination anti-jeunisme. Songez que le pauvre redoublard en 2ème année de fac de droit part avec un lourd  handicap: il porte le nom de son père; le polytechnicien de France-Télécom qui bénéficie du soutien de Christine Lagarde pour mettre seulement un mois à comprendre que la «mode des suicides» était en fait une «spirale infernale». Encore un petit effort citoyen et tu comprendras peut-être le caractère criminogène du management des humains comme une «ressource» issu des méthodes très modernes de l’individualisation. N’est-ce pas Laurence Parisot? la piqûre de rappel de nos petits dictateurs chéris, Dadis Camara et Ali Bongo Ondimba qui témoignent de la vigueur de la françafrique; les vertus de notre programme électronucléaire illustrés par les déchets de Cadarache et Thomsk en sibérie; la cavale de Jean-Pierre Treiber qui se fait filmer par les caméras de la rousse censée être à ses trousses; nos marsouins victimes des ritals qui dit-on auraient payé les talibans pour maintenir l’ordre en Afghanistan; pour un vendredi ça ira bien….

Les folies de Sa Grandeur

Alors tout le talent de Louis de Funès nous permet l’économie d’une critique de type sociologie de comptoir à propos de notre époque radieuse et des espèces du pouvoir dans son caractère grotesque mais cruel. A se demander qui de la fiction et du réel est la caricature de l’autre. Le moins qu’on puisse dire est qu’avec Louis le doute n’est pas permis. Bon Week-end. LFDM

PS: toute ressemblance avec un personnage ou des faits réels est évidemment fortuite et serait le produit d'un esprit malveillant.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu