Avertir le modérateur

03/05/2009

Finkielkraut: "Internet est une poubelle"

finkie.jpgMephisto Finkie sur @si

Le Fatal Finkie est de plus en plus décati. Sa lugubre pensée de piètre prof de philo, il n’a jamais été philosophe, s’en ressent, ses aigreurs ont le burin aux rides et le pli flasque des vieilles peaux que l’âge naufrage. Finkielkraut a l’âge de ses idées, ses haines celui des trains qui l’ont laissé à quai. Finkie ne pige rien à Internet, alors comme son acolyte en ressentiments, le Val fourré de fadaises, Philippe futur boss de radio publique, il taxe le réseau mondial de poubelle et d’asile à images volées, une zone de non-droit… L’autre n’y voyait qu’une convergence de «tarés, de maniaques, de fanatiques, de mégalomanes, de paranoïaques, de nazis, et de délateurs».

Remarquez, tout ce qui n’est pas conforme à ce que cette clique pense penche forcément du côté nazi. Le monde est simple selon leurs anathèmes, clivé entre nazis et anti-nazis, nulle place pour autre chose. Et cet interdit de penser fonctionne comme mécanique de censure et d’autocensure… Mais on s’égare. Tout s’amoche chez le Finkie. Les idées qu’il n’avait déjà pas et maintenant les haines qu’il ne parvient plus à soutenir. C’est triste un adversaire qui succombe… Laissons parler le maître de céans, Daniel Schneiderman le patron d'@si son interviouveur, puis savourons cet  extrait d’arrêt sur image. LFDM

«Exaspérant, et irremplaçable Alain Finkielkraut! Exaspérant, ce culot qui l'autorise à disserter de tout et du reste, en revendiquant parfois une parfaite méconnaissance des sujets. Internet, par exemple: l'a-t-on assez entendu, dans cent émissions, condamner l'anarchie de la Toile. Oui, mais Finkielkraut n'a pas d'ordinateur chez lui, et il nous le confesse dès les premières minutes de l'émission. L'ardeur de ses prédications n'en sera pourtant pas entamée. Irremplaçable, aussi, Finkielkraut, par sa rage à vitupérer la modernité, tout en resituant les convulsions de cette modernité dans la longue durée philosophique, et littéraire. Ce n'est pas seulement parce qu'il a égratigné notre site, que j'ai souhaité l'inviter à débattre. C'est parce qu'il l'a fait en ouvrant de nouvelles pistes de réflexion. De son côté, pour discuter pièces en main, il a regardé notre nouvelle émission, Ligne jaune. Le résultat? Sans doute l'émission la plus chahutée que nous ayions tournée depuis longtemps. Prévoyez du temps, le débat est long (une heure trente). Mais cette élasticité, qui permet d'aller au fond des sujets, est aussi un charme d'Internet.» D. Schneiderman @si

02/05/2009

Hadopi, la connexion de députés UMP coupée

43731_lionel_tardy_img.jpg

Rome n'est plus dans Rome, fronde chez les réac'

L’hebdomadaire de la droite réactionnaire Le point.fr, qui devrait nous reverser des royalties pour être lu par nous, rapporte les états d’âme de la majorité UMP, pas tout à fait aux ordres sur la loi Hadopi. Ca grogne du côté des parties présidentielles. Récemment, nous relations déjà la sortie de Franck Marlin, le remuant député de l’Essone, qui se disait fier d’être un « pantin » en guise réponse de la bergère au coup de bâton de berger de l’Empereur, qui avait ainsi qualifié ses supporters du Parlement.

L’ingrat! Rappelons que suite au coup de flibuste d’un quarteron de socialos, planqués comme des gamins derrières les tentures du Palais Bourbon, et sortis de nulle part au moment du vote, la loi Hadopi-Présidentielle-des-Grandes-Major avait été repoussée. Nicolas fut la risée de l’actualité. Un camouflet pour le mari de Carla qui au même moment arrosait entre amis l’adoption par le Parlement de cette nouvelle Police sur Internet. Lorsqu’après il a appris le fiasco, il paraît qu’il s’est mis rouge-colère. Depuis d’autres Députés UMP font savoir leur désaccord et découvrent étrangement qu’on leur a coupé leur connexion. Un avant-goût d’Hadopi? LFDM.

HADOPI - Les députés UMP anti-Hadopi privés de parole

«Alors que les débats sur la loi antipiratage reprennent à l'Assemblée nationale, des députés UMP opposés au projet de loi se plaignent de ne pas avoir la parole. Plusieurs députés UMP hostiles au projet de loi "Création et Internet" ont accusé leur groupe de les avoir privés de temps de parole pendant la discussion générale sur ce texte, qui devait reprendre aujourd'hui 29 avril après avoir été rejeté en début de mois. "On verra si on nous rétablit notre connexion d'ici lundi", a ironisé Lionel Tardy (Haute-Savoie) dans les couloirs de l'Assemblée.

"Je me suis donc fait suspendre ma connexion au micro"
Sur son blog , il explique s'être inscrit "par précaution dès la semaine dernière auprès du groupe UMP pour intervenir". "N'ayant pas de nouvelles, je me suis rapproché du service de la séance en fin de matinée, qui m'a appris que ma demande n'avait pas été retenue par le groupe UMP, faute de temps de parole suffisant." C'est en effet le groupe parlementaire qui attribue son quota de temps de parole à ses membres, selon ses priorités : il est évident que l'UMP est réticent à céder ce précieux temps à des opposants au projet de loi du gouvernement. "Je me suis donc fait suspendre, sans avertissement... ma connexion au micro de la tribune de l'Assemblée. Un avant-goût de la loi Hadopi?", s'interroge-t-il. Lionel Tardy votera contre le texte. Dans un communiqué, son collègue Christian Vanneste (Nord) a, lui aussi, protesté dans les mêmes termes. "J'espère que ma connexion sera rétablie sous peu pour que je puisse m'exprimer sur ce texte", a-t-il déclaré. Autre opposant déclaré au texte au sein du groupe UMP, Alain Suguenot (Côte-d'Or) ne figurait pas non plus mercredi dans la liste des intervenants dans la discussion générale
Source Le Point.fr.

10/04/2009

Hadopi et téléchargement, camouflet pour l’UMP

christine-albanel_42.jpgHadopi: «Le Titanic a coulé et l’orchestre ne joue plus»

Capté sur la Pravda-Parisien une info tordante. Il est des jours où l’Assemblée nationale vaut le détour. Hilarant. Sarkoléon a dû trépigner de ses rodomontades habituelles en apprenant la dé-bandade de sa majorité piégée comme des bleus fraîchement déniaisés par une rombière.

Entre les people et peuple Marc Le Fur député UMP défend le peuple

Est-ce la fin du caporalisme à l’UMP ? Les élections approchent, certains pensent tout bas que la mandature de L’Empereur va aller dans le mur. Commenceraient-il à retrouver des accents critiques? Si oui ça va chier et on va se poêler car question populisme, ce ne sont pas les sujets de discorde qui manquent pour calmer un électorat au chômage et sans le sou!Suivons lpour commencer les faux derches du Parisien:

«Moins d’un an après le couac sur les OGM, l’UMP s’est encore fait piéger hier: l’Assemblée nationale a repoussé la loi Création et Internet sur le téléchargement. […] Au cours du petit déjeuner de la majorité, hier matin, Nicolas Sarkozy se réjouissait à l’avance de l’adoption du texte Création et Internet (dit loi Hadopi), y voyant un «geste majeur». Las ! A l’heure du déjeuner, l’Assemblée nationale a rejeté, par 21 voix contre 15, le texte qui sanctionne le téléchargement illégal sur Internet. […] Un événement, surtout, qui oblige le gouvernement à repartir de zéro: son projet, de nouveau amendable, reviendra devant l’Assemblée le 28 avril, après les vacances parlementaires, puis repartira au Sénat, pour éventuellement revenir à l’Assemblée, qui aura le dernier mot en cas de désaccord entre les deux chambres. «Tout cela nous amènera à un vote trois semaines avant les élections européennes, c’est très mauvais», redoute un député UMP, faisant allusion à l’impopularité du projet de loi parmi les internautes… […] Comme chaque jeudi, la plupart des députés de la majorité étaient retournés dans leur circonscription, malgré la supplique de leur patron Jean-François Copé, mardi, pour qu’ils soient davantage présents. Il est vrai que le texte, jugé inapplicable par certains députés UMP, est loin de faire l’unanimité dans la majorité. […] Hier matin, dans l’hémicycle, Marc Le Fur, vice-président UMP de l’Assemblée, dit son opposition au projet: «J’entends les jeunes chez moi. Ils disent: il y a les people et il y a le peuple. Pardonnez-moi de défendre le peuple dans cette enceinte.» Il sera absent au moment du vote

Albanel se prend une mandale

Visionnez le rejet du texte et sutout, l'air ravi du Député gaulliste Nicolas Dupont-Aignan. L'Albanel fait l'albatros en s'effaçant à l'anglaise. Elle a promis que le texte serait à nouveau soumis et voté et que si tel n'était pas le cas, sa présence ne se justifierait plus au gouvernement. Chiche! Voilà un ministre qui a d'ores et déjà offert sa démission! Et le moment venu, après la débâcle attendue des européennes, l'Empereur qui, ne se montre jamais ingrat saura s'en souvenir...

On n’est ni en Albanie du temps de la dictature, ni à Tirana du temps du tyran, et la Christine devra l’imprimer tout en baissant d’un ton son accent guttural du 16ème arrondissement. Le Parisien poursuit: «Hier matin, sentant la droite démobilisée, le groupe PS alerte ses députés par SMS vers 11 h 30: «Vote final Hadopi à 13 heures. Présence très faible de la droite. Coup possible. Merci à ceux qui le peuvent de venir.» Juste avant le vote, neuf députés PS surgissent dans l’hémicycle. Prise de cours, l’UMP n’a pas le réflexe de demander une suspension de séance. Le texte est rejeté. «Ce projet est mort politiquement», estime Patrick Bloche, député PS. «Le Titanic a coulé et l’orchestre ne joue plus», ironise Dionis du Séjour. «Un coup de pied au derrière, ça fait toujours avancer», commente Copé. Lionel Tardy, jeune député UMP de Haute-Savoie opposé au texte, qui suivait la scène sur l’écran TV de sa permanence, était, lui, «mort de rire»! C’est cela oui! Nous aussi nous sommes morts de rire. Fais gaffe Tardy que Guéant n’apprenne pas que tu es mort de rire. Il va t’arriver des bricoles. Sarko ne plaisante pas… LFDM

Source de l'article du Parisien

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu