Avertir le modérateur

13/02/2009

Du harcèlement moral stratégique pour virer facile

parisot.jpgVidéo, "La porte" mode d’emploi...

Lu sur Eco89 (12.02.2009), la version économique de Rue89. La crise raffine les méthodes des patrons qui, à en croire la meutière du MEDEF, seraient au bord de la crise façon nervous breackdown. En effet, Laurence Parisot semble s'inspirer des méthodes de son ami l'Empereur et teste à son tour les défenses immunitaires de l’humeur sociale. TOTAL affiche des bénéfices faramineux malgré la crise? Interrogée sur leur éventuelle redistribution, elle contorsionne son verbiage pour justifier de l’urgence de rémunérer les actionnaires. Comprendre que sans actionnaires il n’y a pas de vie économique et plus de vie tout court. Ben ça alors! L’humanité aurait dangereusement survécu à la période antérieure aux lettres de créances et aux titres boursiers? Mazette! Nous sommes tous des rescapés! Et la Laurence d’y aller de sa nouvelle rengaine à faire la pleureuse sur le mode du patron qui souffre, du patron qui en bave, du patron qui en chie. Tu ne veux pas qu’on le torche non plus? Est-ce pour compenser sa nervous breackdown que le management utilise de plus en plus le harcèlement moral comme moyen de résoudre le contrat de travail? En tout cas ce semble être une des conséquences de la crise…

rue89.jpg«Du harcèlement moral stratégique pour virer facile. Par David Servenay Rue89
«Harcèlement moral stop (HMS) a recensé 1235 cas entre septembre et décembre 2008 pour établir ce constat.»

 

rue89_HMS.jpg«C'est la face noire de la crise: le harcèlement moral est désormais un outil des entreprises pour réduire leurs effectifs. Ce constat de l'association Harcèlement moral stop (HMS) se fonde sur une étude de 1 235 cas recensés entre septembre et décembre 2008. Le phénomène touche de nouveaux secteurs, du prêt-à-porter à la pharmacie, et de nouvelles cibles: les hommes et les cadres supérieurs. Enquête exclusive d'Eco89. Les animateurs de HMS l'ont baptisé le «harcèlement stratégique». Une nouvelle mode qui touche tous les secteurs et tous les salariés. L'objectif de ce genre d'opérations consiste à éviter un plan de sauvegarde de l'emploi. En clair, un plan social. En provoquant des départs «volontaires» de l'entreprise, en réalité suscités par les DRH. La harcèlement stratégique résulte d'un choix intentionnel d'une direction. Il vise aussi bien le management intermédiaire que les salariés de base, à l'issue d'un processus qui prend plusieurs mois. Ce phénomène, Loïc Scoarnec, président de HMS, l'a vu émerger depuis septembre 2008, parallèlement à la crise économique.» (Voir la vidéo)
Source de l'article

09/02/2009

Guadeloupe: le CRAN court après l'échalote du Saka-saka

lozes2.jpgLa course à l’échalote du Saka-saka

C’est comme si certains, pris de vitesse, commençaient à pomper la recette du Saka-saka. Les voici à nous broutter l'oignon et nous piquer l'échalote. Le Saka-saka est une préparation congolaise de la feuille de Manioc ou légume carné assortie de poisson. Délicieuse au demeurant, c’est aussi le pseudo de Minkoda BA NKOZI, l’OBAMA français, photo en haut à gauche, et Maître de céans. Précision, toute ressemblance avec un personnage public est fortuite. Patrick LOZÈS a dû ingurgiter fissa un pouce de paraffine au lendemain de son raout mondain du 30 janvier dernier, histoire de se déconstiper de Basse-Terre et de Marie Galante sur lesquelles il avait posé son cul, à goinfrer celui de ses convives. Cons, ils le sont c’est acquis et on le savait, vivaces c’est à voir. 2009 marque le déclin des gueux et de leurs protecteurs. Les tablées de cette congrégation de résidus avaient en effet été baptisées pour la cause «Basse Terre», «Marie Galante» etc. La galanterie pour ces goujats en prise à la diversification du cul parlons-en! Les graves événements des Antilles leur sont naturellement indifférents, et LOZÈS n’a eu aucun piètre mot pour les évoquer lors de son laïus mal écrit par ses sociologues.

Mais voila que la résistance Guadeloupéenne fait tâche d’huile et s’impose à l’agenda national. Même Ségolène, Ô Madone, en a parlé sur France2 et pour le coup, en termes pertinents. La Bécassine vous salue bien. Voilà donc notre noirologue revenu de sa gueule de bois qui tente de se rattraper aux branches mais s’enfonce. On dira, l’Empereur en personne avait superbement ignoré les manifestations en Guadeloupe. Sauf que le SARKOZY affichait une morgue dont il pensait avoir les moyens, avant que les manifestations métropolitaines ne tempèrent ses prétentions. Chez le pantin du CRAN, ce n’était même pas un oubli. C’était tout simplement hors de propos et ça fait une différence. Préoccupé à complaire, le CRAN a dû phosphorer dur pour trouver la formule idoine en la circonstance et en langue anglaise s’il vous plait: «Iné ma tov ou manaïm chevèt akhim gam yahad»... Nous aussi, à tes souhaits. («Qu’il est bon et agréable d’être tous ensemble réunis.» avec l’aimable traduction de BELLAICHE de Guysen.com). LOZÈS est allé jusqu’à conclure un armistice avec son Secrétaire général, Guershon NDUWA, chargé de la formule incantatoire en langue véhiculaire. Ce fut un flop. Même pas retentissant, sourd. Personne n’en a parlé sauf nous ici pour en rire. Un pet-de-nonne! Voila donc le chromatologue obligé de mouliner pour refaire son retard.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu