Avertir le modérateur

04/09/2009

Hadopi: le P manqué de Mitterrand en public…

Sur le P d'Hadopi, Mitterrand fait fausse route

Entre deux blagues cabotines dont il raffole sur les plateaux, Mitterrand, non le Sphinx, mais le neveu qui restaura la famille à son milieu naturel, celui de la réaction de province, c'est lui qui se dit réac, Mitterrand le neveu donc, n’a pas encore ingurgité les espèces de Ministre de la culture de la Gaule. En tout cas il n’a toujours pas imprimé le cafouillis d’Hadopi hérité d’Albanel et, butant sur le sigle, le voilà qui s’offre aux facilités sur Ariane Massenet de Canal+ histoire de ne pas perdre le fil.

D’Hadopi le ministre de la Culture murmure une «Haute Autorité» puis gna gna, machin, chouette. Pour le P vous reviendrez, c’est dans l’fion. C’était «protection» et non «Programme» Môssieur le Ministre! Ca la fout mal tout de même! Quoique…  Si une telle méconnaisance du dispositif phare de son cabinet «c'est comme le ticket de métro de Giscard», en effet tout se justifie à l’avenant, «quand un terme comme ça devient générique, on oublie ce que ça veut dire». Bref, cette histoire de P manqué ou foireux, ne sent pas bon le mec qui maîtrise ses dossiers. LFDM

29/06/2009

Philippines Les bagnards de Michaël Jackson

De la disparition du Roi de la Pop et de Hortefeux

Rarement mort d’une star aura fait couler autant d’encre. C’est somme toute à la mesure de l’émotion suscitée par le talent extraordinaire de MJ. En marge de cet événement, que peuvent cependant en dire les décalages perfides que nous scrutons ici à la Feuille de Manioc? Eh bien Hortefeux! C’est un peu court direz-vous, eh bien non! Dans une société qui aspire à punir toujours davantage à force de se lasser de surveiller, loi relative à la prévention de la délinquance, hadopi et tout le toutim, bientôt on aura, sans rire, un décret sur la dimension du sguegue au prétexte que c’est de la faute des socialistes et des 35 heures si la droite dure bande mou, bref, dans une société qui s’obstine à punir et à gnoufer ses enfants cependant qu’elle dépénalise les crimes financiers et économiques, il ne viendrait pas à Hortefeux, parangon de la rigueur inflexible contre les plus faibles d’imaginer un pénitentiaire qui amende les êtres humains condamnés. Au bagne! On ne rigole pas chez nous. C’est pour cela que nos prisons où l’on fourgue indistinctement les enfants et les bandits de grand chemin sont devenues les centres de formation de la délinquance.

Comment en est-on arrivés là? Il a suffit qu’un petit bonhomme aille rouler les mécaniques sur la dalle d’Argenteuil pour que le cocu vote popu, et que nos zimpôts servent à cela. Bien fait pour nos gueules. Au moins, grâce à Michaël et aux prisonniers philippins, on se rappelle qu’une autre prison est possible. Lorsque la pénitence ressemble à cela, plutôt que se réduire à la punition coercition, il n’est pas dit qu’elle ne soit pas correctrice. Cela étant nous n’irons pas volontiers vivre en prison pour autant. La rosée sur nos Feuilles de Manioc nous suffit. LFDM.

«DISPARITION - Ils étaient célèbres pour leur chorégraphie filmée en 2007...
Ils ont remis ça. Les détenus de la prison de Cebu, aux Philippes, célèbres pour leur interprétation filmée de «Thriller», ont dansé samedi en hommage à Michael Jackson, décédé jeudi. La vidéo de leur première chorégraphie, exécutée dans la cour de promenade qui avait buzzé il y a deux ans sur le Net, en avait fait des fans atypiques et admirés du King of Pop. Des touristes se pressant même aux portes de la prison pour se faire photographier aux cotés de condamnés pour trafic de drogue ou meurtre.
«En deuil»
Samedi matin, 1.500 détenus ont donc entonné les plus célèbres tubes de la star afin de terminer sur leur célèbre version de «Thriller». Byron Garcia, conseiller à la sécurité et à l'origine de la chorégraphie a confié que les prisonniers sont en deuil; ils espéraient, qu'un jour, Michael Jackson viendrait danser avec eux", a-t-il dit. Samedi après-midi, une vidéo a été postée. C'est pas «Thriller» mais on lui prédit autant de suc
cès.»
20 Minutes

15/05/2009

Lionel Tardy (UMP) : «A la place de Christine Albanel, je démissionne»

Lu pour vous sur Numerama «Réfléchir le numérique»

Eh ben c'est du propre et c'est moi qui vous l'dit! Où l’on parle de délation, de téléchargement, de démission, de TF1, de lobby, de cadavre exquis et «partie fine»… Un air pré-maffieu. Hadopi aurait-il commencé à faire ses premiers ravages? Bonne lecture! LFDM.

«Invité ce mercredi matin de l'émission Ligne J@une produite par Arrêt sur Images, le député UMP Lionel Tardy a jugé que l'envoi par le cabinet de Christine Albanel d'un e-mail à la direction TF1 pour provoquer le licenciement de l'un de ses employés anti-hadopi montrait une «collusion qui est très très gênante» entre la chaîne et le gouvernement. «Si je suis à la place de Christine Albanel, je démissionne», finit-il par lâcher. Au moment où était tournée l'émission, les invités ne savaient probablement pas encore que le contenu du message envoyé par le cabinet avait été révélé par le Canard Enchaîné. «Jean-Michel, vous avez des salariés qui, manifestement, aiment tirer contre leur camp», avait écrit le directeur adjoint du cabinet de Christine Albanel. Le ton du message laisse peu de doutes sur les intentions réelles du haut fonctionnaire, d'autant que comme le précise dans l'émission Claude Soula, journaliste du Nouvel Observateur, le mail a été envoyé à Jean-Michel Counillon, «directeur du lobby de TF1». «C'est l'homme qui est toujours à l'Assemblée Nationale, précise Soula avec les approbations de Lionel Tardy, qui est avec les députés. C'est l'homme qui fait voter les lois de TF1, c'est l'homme qui explique au ministère de la Culture ce que veut TF1 et en général le ministère de la Culture finit par appuyer ce que veut TF1, et les députés, qu'ils soient de droite ou de gauche, finissent par voter la loi». Une collusion d'autant plus dérangeante qu'il y a peu, le patron de TF1 International a retrouvé chez lui le corps d'un homme, semble-t-il mort par crise cardiaque d'un cocktail cocaïne-GHB après l'organisation d'une «partie fine». L'homme en question ? Le chef du bureau de cabinet de Christine Albanel. Ce qui ressemblait au départ à une simple affaire privée prend aujourd'hui un tour un peu différent. Source.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu