Avertir le modérateur

12/04/2009

Julien Dray: Les surprises des comptes de SOS Racisme

c-092-touche-pote12308522772-276x300.jpgLes associations droit-de-lhommistes, fossoyeurs de la morale

Lu sur le site de l’Observatoire des subventions aux associations (10.04.2009). Où l’on reparle de «chèques de donateurs de SOS-Racisme falsifiés, rapports litigieux, reconnaissance de dette… Dans l’affaire qui vise Julien Dray, les enquêteurs vont de découverte en découverte.» C’est du propre... Pour une nébuleuse qui se prévaut d’agir sur la base de la morale. Incontestablement, Eric Zemmour a raison à propos de SOS Racisme et de toutes ces associations qui gravitent autour du Parti Socialiste, articulées sur les réseaux d'influence, et n'ont d'autre objet que de constituer une clientèle électorale en instrumentalisant les peurs et en détournant les valeurs. C'est tout simplement abominable.

Quiconque aurait détourné l’argent issu de dons destinés à un orphelinat aurait été voué illico à la vindicte de la moraline parisienne écumée avec rage de bave médiatique. Peu importe la légalité ou pas du siphonage, des flux financiers entre les deux structures de «SOS racisme» et sa jumelle «les Parrains de SOS racisme». Ce que dira la justice est indifférend au fond de la morale en cause. Dans cette dernière structure qui porte bien son nom, Les Parrains, on ne dit pas mieux la maffia, on trouve décidément de tout; des anciens présidents consommateurs ou dealers de crack c’est selon, des abuseurs de biens sociaux qui partent avec des automobiles payées par l’association...

Rien pourtant qui empêche ce petit monde de malfrats répugnants de s’oser à la morale y compris sur le plan internationale Ces deux structures d’abrutis n’en n’ont même pas commencé avec le racisme qu’en France, elles sont parvenues à l'exploit d'exaspérer les préjugés à partir de leurs vanités, qu’elles croient pouvoir organiser des conférences sur les droits des femmes en Afrique, s’occuper de la question palestinienne, ou encore de celle du Darfour. On se demande par exemple à partir de quel lieu et sur la base de quelle légitimité, le Soporifique Idiominique, coopté par les réseaux s’intéresse à la question du Darfour. On se souvient qu’il s’était fait soigner l’intelligence hémiplégique par Ronny Brauman contre lequel l’accusation d’antisémitisme n’opère pas, le seul mot que compulse Sopo tel un baudet, on se demande à quelles fins. Voir la video

«Chèques de donateurs de SOS-Racisme falsifiés, rapports litigieux, reconnaissance de dette… Dans l’affaire qui vise Julien Dray, les enquêteurs vont de découverte en découverte.

Les sommes destinées à SOS-Racisme étaient manifestement redirigées vers une structure distincte (”Les parrains de SOS-Racisme”), à l’insu des donateurs. Les enquêteurs ont d’ailleurs récolté de très nombreux autres chèques maquillés de la sorte. Une façon de contourner le contrôle de la Cour des comptes sur SOS-Racisme, destinataire de fonds publics? À SOS-Racisme, on affirme par ailleurs que des passerelles ont de tout temps existé entre l’association mère et celle des Parrains, notamment pour assurer le paiement des factures dans le laps de temps s’écoulant entre le moment où les subventions publiques sont votées et celui où elles sont versées : où l’on voit où conduit la politique de subventions publiques aux associations… «Bien des associations fonctionnent ainsi», estime Jacky Benazerah, avocat de l’association : de tels propos ne sont pas faits pour nous rassurer… » Lire la suite sur le site de  l’Observatoire des subventions aux associations

03/02/2009

SOS racisme: Dray reçoit le soutien de ses amis

dray3.jpgPrésomption d'innocence, tous coupables si vous êtes pauvres...

En France on est présumé innocent jusqu’à ce que la justice ait statué… en dernier ressort. La règle de droit est valable pour tous les riches, les escrocs, les personnalités proches du pouvoir, les membres des partis politiques et des réseaux obscurs. Pour les damnés et les enfants en bas âge, c’est différent, l’opinion s’accorde paraît-il sur le fait que la justice doit être expéditive et inflexible. Ceux-ci sont coupable d’avance d’être pauvres…

La Feuille de Manioc n’est pas dupe. Dans l’affaire DRAY la vertu républicaine n’est pas le seul mobile de la propagation d’informations sensibles à l’image du rapport de Tracfin. Des réseaux concurrents dirigent ces malveillances qui a tout d’une chasse à l’homme. L’homme en question est aussi un chasseur, voire un prédateur en termes politique. Et dans ce domaine, tout s’obtient sur pièces sonnantes et trébuchantes. Julien DRAY est donc pour l’heure innocent. Le manioc n’est pas dupe enfin dès lors que la chancellerie a procédé de façon à éviter que les juges puissent fourrer leur nez dans cette affaire qui témoigne des marécages tout sauf propres du financement des organismes intermédiaires civils en France, fondations, associations, syndicats… Souvenez-vous du scandale de l’ARC. L’immonde est qu’au final ce sont toujours les citoyens et les victimes qui trinquent.

Ici au Manioc nous n’accablons pas plus DRAY qu’un système. La question posée au-delà de la licéité des fonds qui ont circulé, les masques sont faciles en pareils cas et les experts ne manquent pas, c’est l’ampleur astronomique de l’argent gaspillé, payé de toutes façons par le contribuable, y compris s’agissant des dons effectués par des personnalités ou des entreprises, ce dès lors qu’ils sont déduits des impôts, justifié par la lutte contre le racisme et les discriminations, un phénomène qui reste sous évalué et à propos duquel on bavarde à tout va mais contre lequel rien d’autre n’est fait que le gaspillage et la corruption.

Ni SOS racisme indirectement en cause en l’espèce via ses parrains, il l’a de toutes façons été directement via le rapport de la cour des comptes, ni la HALDE, ni le MRAP, ni la LICRA, et encore moins le CRAN, cette clique de mendiants-laquais, n’ont fait la démonstration que leur action était de quelque utilité publique sauf, certainement d’exacerber le sentiment raciste chez ceux de nos compatriotes qui n’en demandaient pas tant, d’instrumentaliser l’immigration à l’occasion des consultations électorales, et de décourager les véritables défenseurs des droits de l’homme.

Lire la suite

Julien DRAY apparat-chic

dray3.jpgSelon le PQ parisien Libé, "Julien Dray, le député PS de l’Essonne, est suspecté d’abus de confiance au préjudice d’associations liées à SOS Racisme."

A lire impérativement ce "grand angle" du PQ Libé qui fait écho à celui que la Feuille de Manioc diffusait ici même. Qu'ensuite de cela Dominique SOPO et sa clique fassent la leçon à la France sur le ton de la morale est répugnant. Quelqu'un peut lui fermer son claque-merde?

«Accro aux montres et autres objets de luxe, le député PS est suspecté d’abus de confiance au préjudice d’associations liées à SOS Racisme. Les perquisitions de décembre, l’ouverture d’une enquête préliminaire pour abus de confiance au préjudice des Parrains de SOS Racisme et du syndicat lycéen Fidl, ont laissé l’entourage du député tétanisé et silencieux. «Pour certains, tout s’effondre, dit un militant. C’est dix ou quinze ans d’engagement militant derrière un mec. Julien les a perdus.» Etablie par Tracfin, le service antiblanchiment du ministère des Finances, la liste des montres et des produits de luxe achetés par Julien Dray donne le tournis - 313 180 euros de 2006 à 2008. Selon Tracfin, l’argent viendrait, en partie, des associations, via deux militants proches qui le lui reversaient, Nathalie Fortis, son attachée de presse, et Thomas Persuy. En 2006, le député, alors porte-parole du PS, s’offre une montre à 29 000 euros à Milan. [...]»

«L’enquête préliminaire confiée à la police livrera-t-elle les secrets financiers de SOS Racisme ? Certains y voient le signe d’une volonté de la chancellerie de garder l’affaire sous contrôle, hors du champ d’action d’un juge. Selon des sources militantes, Julien Dray, qui n’a pas été encore entendu, aurait été prévenu, la veille, des perquisitions prévues dans ses bureaux, le 19 décembre. Une marque d’attention du pouvoir vis-à-vis d’un élu qui, malgré sa position au PS, ne s’est pas opposé à l’entrée d’une de ses proches au gouvernement, l’ex-présidente de la Fédération nationale de la Maison des Potes, Fadela Amara. La Fédé, une autre pièce du dispositif, réunit 350 associations. [...]»

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu