Avertir le modérateur

28/09/2009

De quelle indignation, la solidarité à Polanski est-elle l’inceste

eb3e34dc-abed-11de-920f-a4e525e76607.jpg

Consternation

C’est encore affaire de doigt et certain l’ont dans l’os. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la clique des pipoles germanopratins manque de doigté au sens de la délicatesse. Pour ce qui est de leurs indélicatesses, nous sommes vernis. Bienvenue dans la patrie du doigt de l’homme qu’est la Gaule. Autant vous dire, au regard de la convulsion romanesque autour de Polanski, qu’on ne va pas se la ramener ici avec notre morale amidonnée de manioc, en prenant le risque de s’aliéner toute la bien-pensance putride parisienne. Nous n’avons pas leur argent pour faire des procès. On ne commentera donc pas à rebrousse poils, pubiens forcément en l’espèce, l’arrestation de Polanski en contrariant la caresse unanime de la toison dans le sens des amours prépubères de l’artiste. D’ailleurs, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est défendu:

«Tout ça n'est pas très joli» lance écœuré l’agence française du riz Une arrestation «absolument épouvantable» s’agissant d’«une histoire ancienne qui n'a pas vraiment de sens». C’est vrai quoi les gamines de 13 ans devraient payer pour se faire baiser par les artistes de talent… «Inimaginable et disproportionné», selon Lang. Déjà cette évocation indirecte du sguegue de Roman pour suggérer une peine à sa taille n’est pas sympa. Mais qu’en sait-il? La Bulgare Irina Bokova, nouvelle directrice générale de l'Unesco: «Je ne sais pas les détails [de l'affaire, ndlr], mais c'est choquant». Lorsqu’on ne sait pas la taille de l’affaire, Madame l’Unescotte, on ferme son claque-merde et on évite de faire mine d’être choquée devant le bordel.

On vous dit unanime… Même les forces de la réaction y vont de leur couplet: «Une affaire de moeurs vieille de 30 ans» selon l’UMP Dominique Paillé. Est-ce pour autant qu’on doive enfouir la nique sous la paille, et passer la justice par pertes et profits? Et ces gens bien qui sont aussi les gens de bien de rétorquer que le propre d’une démocratie c’est la prescription: «Ca doit nous interpeller également sur un autre point», a estimé le porte-parole adjoint Dominique Paillé. «On nous présente toujours les Etats-Unis comme une très grande démocratie et une sorte de démocratie exemplaire». Or «on découvre aujourd’hui qu’il n’y a pas de prescription pour les crimes et délits» dans ce pays, a-t-il relevé. «C’est à dire que, en quelque sorte, la rémission pour bonne conduite n’existe pas. C’est véritablement très choquant», a-t-il poursuivi. Selon Paillé, cette absence de prescription en droit américain «est une vraie question de fond. Une démocratie qui n’admet pas de prescription d’acte délictueux ou criminel est une démocratie malgré tout très particulière». Source Libération.

Evidemment, la prescription pour la démocratie n’est pas la même selon qu’on est prévenu «Brigade rouge» ou «Artiste de talent»… Les artistes se sont fendus d’une pétition à frémir. La liberté est en danger, on a emmuré le génie!

«L’arrestation de Roman Polanski dans un pays neutre où il circulait et croyait pouvoir circuler librement jusqu’à ce jour, est une atteinte à cette tradition: elle ouvre la porte à des dérives dont nul aujourd’hui ne peut prévoir les effets.»

Qu’est-ce qui est choquant dans cette affaire, le doigt qui a précédé l’attribut du cinéaste ou la justice américaine qui montre du doigt? Et si ça avait été la sœur ou la fille de l’une de ces âmes branchées qui célèbrent l’intouchabilité de l’art? Et puis au fond dira-t-on, qu’a-t-il fait? A part niquer une gamine, rien de bien grave. Encore, si ça se trouve, elle a jouit... Alors pourquoi chier une pendule?

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu