Avertir le modérateur

04/05/2009

Dieudonné interdit d'élection, la curée!

charognards.jpg

Ca va mal finir...

Qui se souvient encore de ce pamphlet de François Léotard, «efficace et sévère sur une mutation politique inquiétante  au titre prémonitoire? Ca va mal finir a la grâce de ces écrits lointains qui distillaient l’ironie avec délectation […] le constat inquiet d’un homme effrayé par une ouverture autoproclamée qui muselle les envies de liberté.» (Evene) Demain peut-être le pouvoir choisira ses adversaires aux élections. La Feuille de Manioc fait elle aussi des papiers souvent prémonitoires.

Pas plus tard que la semaine dernière nous vous faisions remarquer la disparité de traitement médiatique concernant l’actualité de l’humoriste Dieudonné. Lorsque le farceur a filé une trempe judiciaire à Arthur, c’est à peine si les journaux ont relaté l’information, se contentant du service minimum à savoir le télex de l’agence de propagande Tass-AFP. Là il s’agit d’interdire les listes de Dieudonné aux élections, et c’est le Buzz. Il n’est pas sûr que le saltimbanque qui a bien lu la Passion du Christ y perde. D’autre part, c’est sûrement le propos du pouvoir et des godillots de l’UMP de tenter de faire diversion par tous les moyens de communication. Nous sommes à un bilan d’étape et on en a pris plein la tronche. Or le pire étant à venir, il faut donc faire oublier le mille-feuilles d’échecs politiques au moment où le Président de la sécurité s’avère être celui sous lequel les violences faites aux personnes ont le plus augmenté, où le candidat du pouvoir d’achat s’est transformé en Président de la paupérisation des classes moyennes, où travailler tout court a fait oublier «travailler plus pour gagner plus»…

La grogne monte, des responsables évoquent nul ne sait pourquoi des humeurs insurrectionnelles, il faut trouver des dérivatifs. On a bien tenté les bandes avec une 22ème loi sur la sécurité et le délit de largeur de bandana. Et si un coup de matraque couplé à la baisse très onéreuse de la TVA au profit des restaurateurs popu, qui lisent Le Parisien et le font lire dans les troquets à d'autres popus, ceux-là cocus, suffisait à inverser les déclivités fatalement tendancielles? On a bien essayé, et malgré le tam-tam médiatique, le soufflé est néanmoins retombé. Le popu ne s’en souvient déjà plus. Par contre au guichet du supermarché il sait qui des deux est cocu. Travailleurs, futurs chômeurs et déjà chômeurs ont donc expliqué à la majorité UMP le 1er mai qu’ils en avaient plus qu’assez de se faire enfiler cependant que les nantis s’en mettent plein les fouilles. Mêmes les sondeurs d’habitude cléments du doigté vis-à-vis du pouvoir, on connaît la propriété performative des études d’opinion, sont désormais obligés de rapporter les chiffres cataclysmiques du désamour de l’exécutif. Métro titrait ce jour: «Sarkozy, un anniversaire très amer. Selon le sondage TNS Sofres-Logica réalisé pour Metro, le bilan du chef de l'Etat déçoit les Français. Ils sont […] nombreux à se déclarer déçus de l’action du président de la République depuis 2007 : 65%, contre seulement 24% de satisfaits.» Source. Vous n’avez encore rien vu. Bayrou ça va être de la petite bière. La com et les réseaux, ça va 5 minutes. Les réalités prennent vite le dessus et le pouvoir doit désormais les affronter. Il ne suffit plus de caresser le cul fétide du popu dans le sens de la touffe. Des réponses sont requises…

Le dérivatif Dieudonné

Il fallait néanmoins de l’estomac pour inventer une présomption d’antisémitisme justifiant l’interdiction à titre préventif d’une part de présenter des listes qui n’existent pas encore et d’autre part, de diffuser du matériel de propagande qui n’existe pas davantage. C’est bien connu, du côté de l’Elysée on en a et on n’hésitera pas à s’essuyer les mocassins sur une liberté fondamentale pour des visées politiciennes. A première vue, on pourrait se demander quelle mouche a piqué les phosphoreuses de l’Elysée? On savait la bêtise aux abysses, là elle nous a surpris. Ce doit être un effet collatéral de l'épidémie de grippe porcine. Remarquez, le diable se cache dans les détails. La vigilance est de rigueur face à «l'antisémitisme [qui doit] être mis au jour et partout identifié. D'autant qu'il use le plus généralement de dissimulations sémantiques qu'il serait, semble-t-il à Ivan le Fou du Figaro qui y va de son Fioul habituel, contre-productif d'encourager davantage en lui appliquant les foudres de la loi.» Source.

Lire la suite

27/04/2009

Dieu, Dieudonné, Désir, Zemmour et la morale

Le Désir de morale

On connaissait Désirs d'avenir à gauche. C'est Ségolène... L’air de rien, sans tambours ni fanfare, revoilà donc la créature de l’anti-racisme des années Mitterrand, au bilan duquel la pire des misères aurait plus de désirs de Harlem que de la rue Solferino, repaire des bonimenteurs du Parti socialiste. Harlem Désir ne croit pas devoir répondre de la manipulation grotesque qui lui a donné naissance comme créature politique, en récompense de son office à SOS Racisme, qui fait pourtant de lui le débiteur de la morale qu’il prétend administrer à Dieudonné. Au fait, à la Feuille de Manioc nous avons une idée pour ce dernier. Déplacer le Théâtre de la Main d’Or à Gaza, avec l’espoir que ses ennemis le poursuivent. On songe-là aux maquignons de la morale médiatique, la clique à Philippe Val, futur ponte de radio payé avec nos zimpôts, Mercier, Fourest, Finkielkraut, tous ces obsédés and C°, qui ouvrent fissa leurs micro et leur colonnes comme une prostituée ses charmes à Monsieur Désir. Ils sont aussi les contempteurs des droits des palestiniens tout en faisant croire qu’ils militent antiracistement pour le droit d’Israël à la sécurité. Mon cul et mon œil avec. Comme si Israël était menacé. Enfilez-nous, vous faites bien, nous vous fournissons la vaseline…

Le sillon de Dieudonné

Qu’ils le suivent donc au Proche-Orient, et puisse leur obsession pour Dieudonné leur faire oublier la présence du Hamas. Ca nous débarrassera le plancher. Pourquoi faudrait-il déplacer le TMO à Gaza? Avec sa liste aux européennes, Dieudonné s’est trompé de région d’élection. De la même manière qu’il s’était égaré en brandissant le bouclier du Code Noir pour s’aliéner les extrêmes-sionistes parisiens, étant précisé qu’au fond de la cause humaine, c’est non seulement son droit le plus légitime mais qu’au surplus il y a bien de quoi. Cependant c’est la cause de l’esclavage et du racisme négrophobe qui en découle qu’il a sacrifié dans cette compétition entre monothéistes qui se disputent la haine à la fois initiale et structurelle du nègre. Cham n’est pas une figure biblique accidentelle. C’est un élément définitoire de la morale et du pouvoir judeo-christiano-islamiques, une des pièces fondamentales du développement historique de leur Etat-nations. Malheureusement chez la plupart des noirs gravitant en marge du monde de leur servitude, ils se contentent d’une désignation pour jouir d’une frustration enfouie: «élites». C’est à cette condition qu’en chacun d’eux sommeille un candidat franc-maçon frustré et pourquoi cette affaire est très loin de se terminer… Passons donc et laissons Cham à son calvaire puisqu’il comble les églises, les mosquées et les temples aussi bien évangéliques que maçonniques…

Voilà Harlem Désir qui fait la leçon de morale à Dieudonné à l’occasion de son recyclage européen. Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’il pantoufle au Parlement, mais c’est là-bas que cette première caution mélanoderme du racisme négrophobe de la gauche bien-pensante est allé faire oublier les turpitudes de SOS racisme, dont l’éclat est aujourd’hui celui des parrains d’une maffia à Rolex et l’instrumentalisation du Front National à chaque élection, pour mettre Cham au centre de l’identité française à définir. Qui a seulement demandé de quelle morale Monsieur Désir est créditeur pour se poser en excommunicateur? Personne. Les journalistes ont autre chose à faire. Alors il peut continuer, ce qu’il fera…

Les Z'amours de Zemmour

On connaît la célèbre émission les z'amours mais en l'espèce, il ne s'agit pas d'aimer ou pas Eric Zemmour. Il reste que nous n’en démordons pas. Quelle que soit l’opinion qu’on se fait des idées nationales d’Eric Zemmour, il a objectivement raison lorsqu’il imputent à ces escrocs de la gauche bien pensante, l’installation de la xénophobie par exacerbation politicienne, au centre du jeu électoraliste français, ressource humaine (nègres et arabo-musulmans), qui avait toujours profité à la gauche jusqu’à ce que Sarkozy ne la pervertisse avec succès. La gauche fut alors obligée d’inventer des sous-produits, mi-putes mi-soumises entre autres…

Zemmour a raison de dénoncer le magot confié à Schweitzer dans l’aspect de sa gabegie de 11 millions d’euro. Il se goure comme un bleu populiste qu’il est lorsqu’il veut signer une pétition pour supprimer la Halde. Il faudra pour cela quitter l’Union européenne dont la Halde est une émanation. L’institution d’un organisme de contrôle et d’accompagnement dans la lutte contre les discriminations est le fruit de la transposition en droit interne et par la loi de 2001 de la directive EU 2000/43. On en peut supprimer la Halde sans recréer quelque chose qui fonctionne et qui soit efficace. Il faut surtout en déssaisir Schwetzeir qui n’est moralement pas fondé à diriger une institution de ce genre et passe son temps avec ses collègues à faire des propositions provocatrices. Dans le contexte de crise actuelle, avec la casse sociale qui s’annonce, la Halde souhaiterait faire des étrangers et des français d’origine étrangère comme on aime à les rappeler les boucs émissaires des malheurs du pays qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Mais Nicolas Domenach a plus encore raison de rappeler aux névroses nationales de Zemmour qui en font un héritier ingrat, que des sales immigrés bantous libérèrent la France…

Au moment où Yazid Sabeg énumère son catalogue de bonnes intentions, dépourvu de toute sanction, et un de plus, ce bref rappel permet d’éclairer le faux débat sur la diversité, mais la vraie cause des discriminations qui n’est à aucun moment abordée. Tout simplement parce qu’on ne veut pas lui appliquer les sanctions républicaines c’est-à-dire judiciaires, à l’égard des coupables des discriminations structurelles et systémiques, qui sont tout à la fois chefs des grandes entreprises et dirigeants des grands organismes, franc-maçons, et pourvoyeurs de fonds des campagnes électorales. Il s’agit pour ces français que l’apparence désigne à la relégation de déciller sur ces discours à deux balles. LFDM.

 

24/04/2009

Européennes, la garde des sots est ouverte

L’icône du Premier Empire est datée

A la Feuille de Manioc on n’a pas pour habitude de tirer sur les ambulances, même si ça nous démange grave… D’autant plus que le Smur en question, est de celle du premier cercle-pipole de l’Empereur passé en disgrâce depuis que le matrimonial a changé et s’est mis à chanter, pète-sec et sans huile, briseuse de collaborateurs etc., qui n’ont pas manqué à l’arrogance du gouvernement. Et Dati par-ci et Dati par là… Sans compter le symbole, sorte de bouclier anti-missile: «issue de l’immigration» qui en faisait avec Ramatoulaye Yadé, comme Fadela Amara, une intouchable. Impossible de critiquer ces trois-là sans sentir sur la nuque l’imminence de la réplique, le souffle chaud de l’accusation de racisme en l’espèce doublée de sexisme. Ce qui, pour n’être pas tout à fait fausse, entre bestiaux on se reconnaît, n’était pas tout à fait vraie.

Il reste que ce truc sarkozyste efficace comme pas deux, a tétanisé l’ensemble des media-pravda durant ce «Premier Empire». Déloyal à donfe! Or non seulement ces prétextes, sont nommés et placés-là pour ce qu’ils ne représentent pas, quelle communauté a voté? mais ils sont surtout retenus pour leur capacité à réduire et à injurier la «communauté» dont leur arrivisme revendique l’origine sous l’irénique «issu de l’immigration», pour dire étranger inconvertible à soi… Mon cul et mon œil avec… Eh oui, elles ont dit et fait de grosses conneries ces trois-là, et on a le droit de le dire sans prendre garde à leur apparence ce qui faire preuve de racisme à rebours. C’est en cela que le truc de Sarko est pervers. La marge est étroite… Là, dans le document ci-dessous, la Garde des Sceaux qui ne va pas tarder à faire les siennes, se prend une valise. Dommage! Pour une fois que nous la trouvions drôle... Et sans chichon! A moins qu’elle n'ait fait exprès. Sait-on jamais? Ce serait perfide et bien vu de la part d’une intrigante de protester ainsi à l’adresse de l’Empereur qui l’a placardisée aux européennes. Ce que, filoute à nulle autre égale et mieux conseillée en l’espèce, son alter ego issu de machin chouette, Ramatoulaye a refusé! LFDM.

Verbatim

«Je récite : 77% de notre énergie provient du nucléaire, c'est ça ?» Rire dans l'assistance : Rachida Dati n'est pas très à l'aise avec tous ces chiffres compliqués. «Electricité! Oh ben, il m'avait dit énergie!», pouffe la ministre de la Justice. Dans la salle, les jeunes militants UMP se moquent un peu : nous sommes à la convention des jeunes UMP sur l'Europe où trainaient les micros d'Europe 1.

«L'Europe s'occupe-t-elle trop des affaires nationales?», demande Benjamin Lancar, président des Jeunes populaires. «Elle s'occupe de ce qu'on lui donne à s'occuper», résume la candidate. Un peu sommaire pour expliquer le principe de subsidiarité, mais il semblerait bien que, même avec des fiches, Rachida Dati n'y connaisse rien. Source, Marianne2.fr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu