Avertir le modérateur

03/12/2008

Eunice BARBER, le revers de la médaille

Y a-t-il un dieu pour les stades ? Eunice qui a dû prier les dieux de l’Olympe pour le privilège d’ânonner la marseillaise «qu’un sang impuuuur, aabreeuuve nos sillons !» on ne s’en lasse pas, l’Eunice qui a donc dû ânonner cela entre deux médailles, se pose à coup sûr cette question métaphysique après le revers du fond de cour de 5000 euro que la justice vient de lui infliger.

Jadis à Rome, des hommes condamnés au glaive par la pauvreté choisissaient de faire carrière dans l'amphithéâtre du Colisée. C'était cela travailler plus pour gagner plus. Aujourd’hui, le Stade de France à St-Denis a remplacé le Colisée. Faute d’accéder à celui de la Fac, les damnés modernes de l’amphithéâtre de St-Denis sont en majorité les blancs pauvres, les noirs et les arabes, pires que pauvres, comme l’élucidait la saillie de FRECHE qui n’avait pas cru si bien dire. Parce que, c’était déjà connu d’hier comme d’aujourd’hui, lorsqu’on est démuni et faible on choisit librement son travail y compris celui du dimanche pour que dalle : un CDD pour se faire tuer, un CDI pour récurer les chiottes et torcher les vieux des riches. C’est cela la réforme…

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu