Avertir le modérateur

29/03/2009

Israël, la Corée du Nord et la Birmanie condamnés

Le syndicat des barbares

Manioqué sur 7/7 (27.03.09) «le Conseil des droits de l'homme condamne Israël, la Corée du Nord et la Birmanie». Au terme d’une session de quatre semaines du Conseil des droits de l'homme s'est achevée vendredi à Genève par l'adoption d'une trentaine de résolutions dont la condamnation des violations en Israël, en Corée du Nord et en Birmanie. Ca fait au fion d'une prétendue démocratie de se retrouver en si bonne compagnie? C'est en tous cas un camouflet pour les lobbyistes d’opérette qui sévissent dans les média germanopratins. Le monde se tape le coquillard de l’opinion hexagonale dès lors que cette dernière ne s’attache pas à défendre, sans tempérament, les violations des droits de l'homme d’où qu’elles viennent. Paradoxalement le Canada qui hier encore faisait figure de voix modérée dans le bloc Atlantique, a glissé sans coup férir à l’avant-garde des pro-sionistes.

«Fers croisés
Les résolutions sur la Corée du Nord et la Birmanie ont été l'occasion d'une nouvelle levée de boucliers des pays opposés à tout mandat spécifique à un pays. La Chine, la Russie, l'Inde, Cuba, l'Egypte, le Pakistan ont expliqué que les résolutions condamnant des pays sont «contre-productives». […]
Politisation?
«La résolution condamnant les violations «graves, systématiques et généralisées» des droits de l'homme en Corée du Nord a été néanmoins adoptée par 26 voix contre six et 15 abstentions. Celle condamnant la Birmanie a été adoptée sans vote, mais plusieurs pays (Chine, Inde, Russie, Cuba) ont indiqué ne pas se joindre au consensus. Le Conseil a également adopté cinq textes condamnant Israël pour l'occupation du Golan (par 33 voix contre une et 13 abstentions), les colonies de peuplement (par 46 voix, contre une, le Canada), l'occupation des territoires palestiniens (35 pour, quatre contre et huit abstentions).
Gaza
L'offensive militaire israélienne à Gaza en janvier a été une nouvelle fois condamnée par 33 voix pour, une contre (le Canada), et 13 abstentions, alors que le droit du peuple palestinien à l'autodétermination a été réaffirmé par consensus. […] Dans un communiqué, le Congrès juif mondial (CJM) a pour sa part condamné de la manière la plus ferme l'adoption jeudi, par 23 voix contre 11 (dont la Suisse) et 13 abstentions d'une résolution appelant à lutter contre la diffamation des religions.»

A votre guise, condamnez! Les lois de la physiques seront indifférentes et la gravité demeurera intacte. C’est la bande à Val-Fourest qui va jouir… Pan dans le cul! Source. Ci-dessous, cartes des différentes étapes d'occupation de la Palestine, soure domino-panda

gif-palestinian-loss-of-lan-89d96.jpg

28/03/2009

Durban II, y aller pour pimeter la sauce

630325324.jpgVeillée d'armes pour la paix et la tolérance

Djihadistes et croisés de tout poil fourbissent leurs armes en vue de la conférence de l’ONU sur le racisme qui se tiendra à Genève le 20 avril prochain, d’ores et déjà boycottée par Israël, le Canada et, sauf retournement, par les Etats-Unis de Barack Hussein Obama, l’ami de l’Iran. A la suite du débat à l’Assemblée nationale à l’occasion de la conférence de Durban II, sur cet épisode du choc des civilisations, les Rencontres de Rennes organisées par Libération ont mis un thème en débat: «faut-il sacrifier les droits de l’Homme à la raison d’Etat?» Dire qu’ils étaient à jeun de chichon! C’est le genre de plates considérations sur lesquelles les Jean Daniel et autres ont bâti et articulé toute une carrière de faiseurs d’opinion comme on fabrique des crétins. Tenez, un thème franchement moins con: «faut-il détacher le chien quand vient la nuit?» Et après, Jean Daniel ramasse les copies. Y en a qui sont vraiment siphonnés, et à cet égard bien fréquentés. Ramatoulaye Yadé la sous’crétaire d’Etat a fait sa star lors de cette réunion tupperware de Rennes. Conviée par libé-Pravda à pérorer avec la pensée gériatrique de Jean Daniel, un esprit finissant qui n’a jamais pu naître en deçà des louanges cantonnées à l’intérieur du périphérique parisien, la Ramatoulaye Yadé a affiché son envie d’en découdre: «aller à Durban II pour combattre». Combattre? On a failli croire qu’il s’agissait d’une conférence de paix contre le racisme. Avec notre sous-Ministre à l’enfumage humaniste, Genève sera un champ de guerre. Pourquoi ce ton martial? Ramatoulaye veut combattre qui? Les noirs et les arabes qui veulent mettre le sionisme à l’index? Des positions qui tranchent avec les postures qu’on attend de la sous-ministre, mais rendent compte du pôle d’influence qui a fabriqué son ascension politique. Ramatoulaye et son compère gâteux ont plaidé pour taper, le fer retors, sur nos ennemis parce que ce sont ceux de nos amis, soit pour faire court et gros comme leur communication grossière, jouer le choc des civilisations sans choquer. «Au cours de son exposé, Jean Daniel a déclaré que la France ferait «une erreur» en s’engageant sur la même voie, et a amené Rama Yade à affirmer: «Il faut rester (dans la conférence) et se battre». Source. Ils ne s’étaient bien sûr pas arrangés avant et le thème de la conférence du PQ parisien était fortuit. Décidément les chorégraphies parisiennes ne sont pas plus crédibles en province.

Lire la suite

18/03/2009

'UE menace de se retirer en bloc de la conférence de Durban II

nations_unies.jpgLe vide moral de l'Union Européenne

C’est la bande à Val-Fourrest et la clique à Finkielkraut qui vont se turlutter de plaisir. Selon AFP, rapportée par Romandie.com, «l'UE menace de se retirer en bloc de la conférence de Durban II» Et après? Les lois de la physique seront intactes et le globe continuera de tourner. Peut-être que Durban II sera d’un meilleur cru sans l’UE qui paiera cher son soutien à une théocratie criminelle et foncièrement ségrégationniste. S’il s’agit pour l’UE de soutenir par la «chaise vide» la poursuite de l’épuration ethnique en Palestine puis dans le même temps, d’interdire toute critique à l’égard d’Israël, nul ne sait d’ailleurs au nom de quel raisonnement logique à part d’ânonner compulsivement l'immunité d’Israël, elle fera l’aveu de sa propre haine anti-arabe historiquement enracinée dans la conscience européenne. Au Proche Orient rien de compliqué, il n’y a pas à tergiverser. Il y a une puissance occupante et un peuple massacré avec les très «humanistes» encouragements de l’Occident. Nous avons fait plus d’un million de morts irakiens pour de moins bonnes raisons et résolutions de l’ONU que celles qui conduisent notre indifférence à l’égard du sang palestinien versé. C’est là notre honte à tous et à chacun.

A propos d’antisémitisme, et quant à se croire fondés à y aller de notre moraline quitte à tracer avec la légèreté d’un orgueil méprisable, la ligne qui partage bons et méchants, le fait incontestable que nous ne ferons payer par les arabes, est que le judéocide a eu lieu en Europe, qu’elle est le creuset géographique et moral de ce phénomène dont elle a pensé toutes les espèces sans qu’aucune n’y manque. Alors il est un peu grossier pour les européens de jouer les vierges philosémites et faire la leçon au monde entier tout en maquillant sa haine du sarrazin. Que l’Europe et les Etats-Unis ne participent pas à Durban II n’est strictement que leur problème. En définitive, ce sera très bien. La géopolitique a ses lois qui font de certaines causes des défaites entendues par avance. C'est désormais une affaire d'années, courrons-y. LFDM.

«BRUXELLES - Après les Etats-Unis, les Européens ont menacé à leur tour lundi de ne pas participer du tout à la conférence de l'ONU contre le racisme, dite Durban II, prévue fin avril à Genève, si les documents préparatoires n'étaient pas modifiés. «Nous allons probablement envoyer maintenant les suggestions de l'Union européenne» concernant les documents préparatoires à cette conférence, a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, dont le pays préside l'UE. «Si la conférence est en conformité avec cela, nous resterons; sinon il y a des appels très fermes à nous retirer», a-t-il ajouté après une réunion avec ses homologues européens à Bruxelles. Les Etats-Unis et Israël ont déjà claqué la porte pour protester contre le ton anti-israélien de la réunion et la tentative de pays arabes de faire adopter une résolution assimilant le sionisme à du racisme. Le Congrès juif européen avait appelé début mars les pays de l'UE à boycotter la conférence, qu'il a qualifiée de «tribunal anti-israélien», dénonçant notamment «le vocabulaire et le ton» du projet de déclaration d'ouverture de la conférence. L'Allemagne s'est clairement prononcée lundi pour un retrait de l'UE de cette conférence, à défaut de modification substantielle de ses documents préparatoires. Ces documents pour l'instant «suggèrent qu'il ne s'agit ici pas simplement de racisme, mais que la conférence pourrait être détournée, avec des prises de position partiales sur le conflit au Proche-Orient, ou pour condamner des positions européennes ou américaines sur le monde arabo-musulman», a déclaré le ministre allemand Frank-Walter Steinmeier. «Je plaiderai pour que nous renoncions à participer à cette conférence si dans les prochaines heures ou les prochains jours, nous n'arrivons pas à une modification substantielle de ces documents», a-t-il ajouté. Son homologue suédois, Carl Bildt, a confirmé que l'UE avait «des lignes rouges bien définies. Si elles sont franchies, nous ne pourrons pas participer». Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner avait de son côté appelé vendredi les pays de l'UE à se fixer une «date limite» pour décider de participer ou non à la conférence. Paris avait précisé refuser «toute référence à la notion de diffamation des religions, car ce concept est incompatible avec la liberté d'expression et de conscience», ainsi que «toute stigmatisation d'Israël en tant que tel» et «toute expression de racisme». Londres avait déjà conditionné sa présence à un «changement de cap» des travaux préparatoires; l'Italie a déjà décidé de ne pas participer à la conférence. La conférence de Durban II, qui se tiendra du 20 au 24 avril, doit assurer le suivi de celle de 2001 dans la ville sud-africaine de Durban, qui s'était terminée dans la confusion et sur des accusations d'antisémitisme. ©AFP, 16 mars 2009. Source.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu