Avertir le modérateur

09/04/2009

Le triste bilan de Vincent Bolloré au Cameroun

bollore.jpgEtrange Cameroun, étranges camerounais

Un article paru sur les activités du groupe Bolloré au Cameroun permet à votre Feuille de Manioc de revenir sur ce pays, ses sectes étranges qui peuplent son élite, la lie de la franc-maçonnerie, de la rose-croix et d’autres groupuscules aux mœurs bizzares, les innombrables églises en tout point bien dotées au milieu d’une pauvreté révoltante, celles dites éveillées, des pentecôtistes qui mériteraient un bon poing dans les côtes et dans la gueule, les adventistes ici, les 7ème jour là, mais surtout, beaucoup d’argent soutiré aux plus pauvres. Etrange Cameroun et ses rumeurs salaces, qui courent les rues des deux capitales, Douala l’économique, Yaoundé l’administrative, comme ce rituel homosexuel filmé. Un acte qui passe pour être le passage obligé de cooptation et d’ascension sociale. Il s’agirait de donner des gages d’appartenance et de fidélité aux réseaux dans un pacte perçu localement comme le pire des déshonneurs lorsqu’on sait l’aversion des gens de cette région pour l’homosexualité. Le Cameroun de la corruption, de la violence politique.

Les espoirs du passé

Le Cameroun est un pays étrange dont les dirigeants et ses élites semblent se complaire à sacrifier des atouts que peu de pays en Afrique noire pouvaient revendiquer au lendemain d’une indépendance. On a du mal a croire qu’il s’agit du pays qui a vu naître des intellectuels d’envergure à l’image de Mongo Béti, des figures de l’indépendance tels Paul Samba, Um Nyobe, Félix Moumié. Une indépendance obtenue de haute lutte, dans un bain de sang et une violence inouïe. Certaines sources évoquent 300.000 morts sur une population qui comptait à peine 2,5 millions d’habitants. L’usage de la torture et du napalm sont avérés dans cette guerre encore sous la chape du déni «secret défense», oubliée des thuriféraires du «rôle positif de la colonisation». C’est dans ce contexte que l’indépendance fut insidieusement confisquée par la France sous la houlette de Pierre Messmer, véritable tortionnaire du peuple camerounais et qui s’en vantait, ce qui n’a en rien empêché l’Académie Française de l’honorer. C’est dire sur quel fond infâme se fonde l’honneur de cette coupole à vieux schnocks gâteux, la bande à Foccart. On connaît désormais les rapports du sinistre académicien avec le poète Aussaresses qui, lui au moins, a le courage de ses abjections et ne vient pas se la pétéer sur le mode droits de l’homme purulent «On sait moins que le commandant Aussaresses, échappant de justesse aux purges anti-putschistes de De Gaulle, fut envoyé par Pierre Messmer comme instructeur dans les écoles militaires américaines.»

Pourquoi Aussaresses? Parce que c’était un spécialiste de la torture. Voilà nos droits de l’homme. Fermons les bans du bavardage. Au lieu de s’en prendre à Ségolène Royal, que les gorges outrées et chaudes de vertu commencent par torcher leur cul de merde s’ils sont incapables de regarder l’infamie de notre héritage en face. Rien ne se construira de durable entre la France et ses ex-colonies sur le mensonge et l’oubli des crimes et du sang versé. Les crimes firent innombrable, le sang versé nous n’avons pas fini d’en boire le calice.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu