Avertir le modérateur

08/05/2009

Francs-maçons bantous, le parquet fait appel

bongo-sassou-obiang.jpg

Soutien aux dictateurs, le Parquet ne se laisse pas marcher dessus

Il fallait s’y attendre, le parquet a fait appel de la décision d’informer sur les biens mal acquis de nos «amis dictateurs» bantous, qui sont en même temps les Grands Vénérables Maîtres de nos Loges Maçonniques Bantoustanaises. On a gratté pour trouver nos habituels donneurs de leçons sur les droits de l’homme. Personne. Où sont nos clowns attitrés par la médiasphère propagandiste parisienne? Les francs-maçons, de cravate rose-con ou bleu-prostitué déguisés, et lorsque ce ne sont eux, les moralistes sont rosicruciens ou scientologues et ce n’est pas mieux. Les premiers sont cependant les pires racailles, leur humanisme revendiqué n’étant qu’une version perverse de l’anthropophagie instrumentale. Lire à ce propos l’ouvrage de Sophie Coignard, «L’Etat dans l’Etat» qui fait une belle mise à jour de la Grande Secte. Bien infiltrés dans tous les milieux, les disciples de Baphomet tiennent les places fortes par le secret infâme qui les lie, journalistes mais aussi intellectuels de galerie, avocats, magistrats, élus, commerçants, industriels, artistes, tous supplétifs d’un système corrompu qui œuvre contre la République et le genre humain. Humanistes mon cul et mon œil avec. Anthropophages et accessoirement abuseurs de biens sociaux, sûrement!

Les esprits avertis connaissent bien ce sentiment océanique de l’humanisme, celui qui a fait de son semblable un esclave et de celui-ci une victime consentante. Normal il rêve d’être franc-maçon. C’est cet humanisme qui à partir de 1492 a conquis le monde à coups de guerres, de génocides et qui en a surtout retiré beaucoup d’argent à raison de fausse monnaie, inventant les droits de l’homme comme antidote de ses abjections. Plutôt le doigt de l’homme… Tu le sens là? Seuls les gogos s’y font prendre. Ici même verts nous sommes lucides. Et faut pas que nous prendre pour des légumes. C’est bien le même humanisme profiteur qui depuis la conférence de Berlin, vit du démembrement de l’Afrique en bantoustans dispersés au gré de nos convoitises et de notre concussion par le fer, le feu et le sang, celui du viol… On se souvient de la protestation d’une sous-ministre de notre Gaule du Doigt de l’homme aimant se faire remarquer:

«Mais moi, je ne suis pas née à Dakar par hasard. C'est là la différence ! Je n'aime pas quand ces deux pays sont l'objet ou le théâtre de tels déchirements. Ce qui me choque dans cette polémique, c'est qu'on se sert de l'Afrique comme terrain de jeu de la politique intérieure française.» Source.

La Feuille de Manioc lui avait alors conseillé de s’en ouvrir auprès de Bolloré pas très éloigné des amitiés de son patron de l’Elysée. Lire. Il tient une très bonne place en françafrique. Si ce type de vertu ne s’adressait pas à la galerie d’andouilles jouant à se prendre au sérieux dans les salons fétides parisiens, la même serait avisée de s’en prendre à nos intérêts, à nos hommes d’affaires, à nos réseaux pervers, à nos sectes, qui ont là-bas les amis dont il est question à l’occasion de cette enquête. Des amis placés aux sommets de pyramides, c’est le cas de le dire, pour leur disposition à l’idiotie, la corruption et au désintérêt pour leurs peuples. Trois propriétés qui ont conditionné leur accès au pouvoir selon notre volonté, et qui font d’eux de bons francs-maçons. Ce serait donc eux que le parquet protège?

«Cet appel apparaît aujourd'hui malheureusement comme la traduction du fait que le parquet dans cette affaire (...) est bien le bras armé et séculier de la raison d'Etat dans ce pays», a affirmé jeudi Me William Bourdon, avocat de TI (l’ONG Transparency International)»

Lire la suite

05/03/2009

Soudan : la décision de la CPI inquiète les dirigeants africains

justice.jpgDeux poids, deux mesures

Encore un fait universel dont on gargarise les niais. Une action qui a tout l’air d’un téléguidage est désormais en orbite et ce sont les africains qui vont encore goûter au suffixe. S’il est effectif, le mandat d’arrêt sera le premier du genre lancé contre un chef d’Etat, depuis la naissance de la Cour Pénale Internationale en 2003. Pan! Bourre-pif, prenez-ça dans vos gueules d'universalistes. En juillet 2008, le procureur, Luis Moreno-Ocampo, avait accusé Omar El Béchir de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité au Darfour. La Cour pénale internationale (CPI) siégeant à La Haye (Hollande) a délivré mercredi un mandat d’arrêt contre Béchir, le nouveau "Saddam Laden". C’est tout sauf un poète le Béchir et on ne va pas pleurer si on déchire un assassin consommé. De leur côté, les droits-de-l’hommistes de tout poil vont se toucher jusqu’à s’irriter. Bien, mais peu importe.

Ce qui frappe, c’est la facilité avec laquelle on entube le crétin moderne pourtant branché en continu sur l’information, I-pod je prends mon pied, Youtube, je t'entube... Peut-être alors parce que trop d'ânes sont branchés? Ce qui frappe, c’est qu’à côté de cette couillonnade en mondovision, l’indifférence de cette même fabrique d’opinion s’impose au plus grand crime de génocide qui se déroule actuellement sur le sol africain dans le bassin du Congo et du Kivu. Et si les intérêts qui financent la guerre au Zaïre, ou d’autres qui souhaitent que l’opinion détourne son regard de foyers de tension où des légitimités sont en jeu trouvaient, dans la surexposition du Soudan, le moyen d’échapper à bon compte à la critique? Cette surbrillance sur Khartoum chercherait à nous aveugler.

Dynamique neuronale

Et les entubés historiques se réveillent, mais comme toujours une fois qu'ils l’ont dans le baba. Pour sa galerie, Me Abdoulaye Wade mercredi à Dakar (4.03.2009) coutumier de l’eau tiède à 37° a donc fait genre «je sais faire le coup de menton» en déclarant qu’à la manière dont fonctionne la Cour pénale internationale (CPI) elle donne l’impression aux Africains d’être une juridiction tournée essentiellement vers la poursuite de leurs responsables : «Beaucoup d’Africains ont l’impression que la Cour pénale internationale (CPI) est un tribunal destiné à poursuivre seulement les Africains», a notamment indiqué le président de la République, lors d’une conférence de presse donnée au Palais avec la présidente de Finlande, Tarja Kaarina Halonen, en visite d’Etat à Dakar depuis mardi.» Source. Ferme ton claque-merde Abdoulaye!

Lire la suite

18/02/2009

Kouchner, la santé au Gabon à 173 000 euros la page selon Backchich

kouchner.jpgRetour sur l’affaire Kouchner qui n’a pas fini de défrayer la chronique.
A voir:
un journaliste doué d’un léger accent belge, Michel Collon, raconte lui aussi des histoires belges à propos de Bernard Kouchner. Petite revue de quelques médias mensonges. «Oui, Bernard kouchner mentait... »
Video1
; Video 2.

A lire : Bakchich publie deux importants «rapports», signés Kouchner, d'un total de 15 pages sur la santé au Gabon. Ce seraient des synthèses, mais comme les originaux tardent à refaire surface ça ferait, pour l'instant, la page payée ou «émolutée» à 173000€. Quelques extraits pour vous donner envie de lire:

«Vous avez bien voulu confier à Imeda un travail d’analyse critique du système de santé gabonais et de son financement, écrit le consultant Kouchner. Cette société m’ayant consulté, je souhaite vous soumettre quelques observations et recommandations sur lesquelles je serais heureux de recueillir votre sentiment ». Doux préliminaire, qui n’a été rendu possible qu’après un dur labeur. «Après trois mois d’études il m’apparaît que les efforts de solidarité nationale devraient porter sur les points suivants ». A savoir que «l’organisation gouvernementale de la santé doit être remaniée», « l’offre de soin optimisée », «la formation, la répartition et la rémunération des personnels de Santé doivent être revue», «la participation du secteur privée doit être mieux encadrée». […] Ces quatre grands axes, dont on perçoit l’immense originalité, occupent chacun une page. Une page qui pèse lourd, au vu des sommes touchées par Kouchner et ses amis, lesquels amis sont devenus, depuis, porte parole du Quai et ambassadeur à Genève. […]

173 000 euros la page ?

«Le tout, apparemment et à moins que Kouchner apporte d’autres pièces au dossier, sur quinze pages. Un travail très, très synthétique qui relègue Xavière Tibéri au rang de grand scribe…voire de gagne petit. […] Avec 2,6 millions d’euros engrangés pour 15 pages, Imeda et Bernard Kouchner ont facturé tout simplement la page à 173 000 euros au Gabon. Un record à battre. A moins qu’une plus abondante documentation soit resté dans les tiroirs. Et n’ai fait chuter le tarif par page…» Source.

Bonne lecture ! Restez citoyens. LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu