Avertir le modérateur

03/03/2010

Bilan de la catastrophe: Casimir a été réélu à la tête du Cran

528047208.3.jpgDéshibernatus

Votre Feuille de Manioc sort de sa torpeur hivernale pour régurgiter un dégoût. Coutumiers des caniveaux où suinte la fétide canaille, il faut pourtant se lever tôt pour parvenir à nous écœurer. Bravo les gars! Nos yeux somnolents étaient malicieusement rivés sous les jupons des patineuses de Vancouver cependant que nous rêvions de leurs rouler un patin jusqu’à ce que la tempétueuse Xinthia ne nous arrache brutalement de nos songes, en sursaut de lit, les pieds dans la gadoue de la Faute-Sur-Mer, celle des mêmes connards qui nous dirigent et font mine de se demander à qui la faute. A la mer pardi!

C’est le moment qu’ont choisi nos débiles attitrés de la Pravda-Paris, la presse libre et indépendante pour nous apprendre par un flot de dépêches datant du 27/2 que Casimir, l’ainsi affectueusement nommé qui dans la vie publique se nomme Patrick Lozès, que Casimir donc avait été réélu à la tête du Cran. Bigre! Ca c’est de l’actu ou je me trompe. Selon les journalistes français, voila une information nécessaire. «Nous voilà bien» disait Courteline.

Nos vrais-faux journalistes, en réalité de vrais faux-derches payés par les vendeurs d’armes et de béton qui vivent de la commande publique, tous abreuvés à la même source de propagande de l’Agence-Frousse-Presse, ce n’est pas de nous, c’est du Joffrin-Pravda, ces faux-culs nous ont donc donné à contempler le zèle ignare de télégraphistes dont ils sont les seuls en Occident à détenir à la fois l’art, l’expertise et le secret: ânonner ad nauseam les mots d’ordre des réseaux obscurs (francs-maçons and C°) dont les intérêts pré maffieux, voire maffieux consommés, tiennent les rennes du pouvoir. Les mêmes qui ont congédié la démocratie et subordonné le Politique au rôle de pantin et, accessoirement de geôlier des damnés pour préserver… encore leurs intérêts.

Plutôt que des journalistes, nous pouvons nous vanter en Gaule érectile de cette autre exception françoise: nous sommes majoritairement informés par des manipulateurs d’opinion qui travaillent à la formation du consensus en instillant la fatalité dans les esprits pour in fine, normaliser l’inacceptable. Certes quelques têtes se distinguent à l'image d'Edwy Plenel. Mais globalement des vendus et à côté de ça on n’oublie pas de brandir l’attirail des resucées dont se prévalent les francs-maçons de tout poil qui nous dirigent, gros mots habituels qui servent à enfiler le peuple lequel se laisse enfiler et fournit, excusez du peu, la vaseline: humanisme, démocratie, liberté, droits de l’homme… Au moins cette autre grande secte qu’est l’église catholique fait mine de mettre son clergé au pilori lorsque qu’un scandale de pédophilie entache tel ou tel diocèse. Revenons à l’actu du pantin noir de France.

Lire la suite

10/03/2009

Les "Y'a bon" Awards seront remis le 17 mars

banania.jpgLorsque c'est facile ça banane sec

A lire un article d’Aude Lancelin, sur le nouvelobs.fr, 10.03.2009. Le jour où l’on comprendra que les Zemmour et Finkielkrault sont des cibles faciles et par le fait, moins toxiques que ceux qui simulent le combat contre eux, on aura franchi un grand pas dans la question identitaire et communautaire en France. L’engagement de personnalités qui composent le jury cette année comme le philosophe Vincent Cespedes ou l’ancien footballeur Lilian Thuram est au-dessus de tout soupçon. D’autres personnalités qui composent le jury le sont moins et le fait d’être afrodescendant ou d’origine arabo-musulmane, pour faire court, et poncif, ne prédispose pas naturellement contre de toute ambiguïté en la matière.

C’est que l’affaire est complexe. Nous soutenons au Manioc qu’il y a des racistes qui ne sont pas des obstacles contre les discriminations. Par contre, il est avéré que plusieurs pseudo militants contre le racisme vivent de la discrimination et se recrutent même au sein des groupes concernés. Sur cette question, pour qu’il y ait des farceurs et des farcis, il faut des complices au sein des farcis. Et toutes les salives du Zemmour écumant de rage sur les immigrés ne rendent pas compte de l’inutilité de la Halde et de sa gabegie, des carences des syndicats, de l’incurie de Sos Racisme, du Mrap, de la Licra, de la Ldh, de l’ambivalence des noiristes du Cran promus par des communautaristes qui oeuvrent contre la République.

Bananez qui vous voudrez, Zemmour autant de fois que vous voudrez, abattez-le si ça vous chante ou ça vous parle, le problème restera entier. La fièvre ne tombe pas en cassant le thermomètre. Mais si vous tenez à lire l’article d’Aude Lancelin, extraits :

«Créés par l’association "les Indivisibles", cette cérémonie est destinée à remettre une série de prix récompensant les hommes politiques, journalistes, ou autres "penseurs" médiatiques ayant le plus contribué à la banalisation de préjugés xénophobes. Eric Zemmour fait figure de favori dans un certain nombre de catégories. […] Fondée en janvier 2007, l’association "les Indivisibles" a fait le choix d’utiliser l’humour pour lutter contre les discriminations dont font l’objet certains Français en raison de leur couleur de peau ou de leur religion. On se souvient que sa jeune fondatrice, Rokhaya Diallo, avait connu une vive altercation sur la question des races avec le journaliste Eric Zemmour lors de l’émission "Paris-Berlin" diffusée par ARTE le 13 novembre 2008 et largement répercutée depuis sur le web. Hasard ou pas, le même Eric Zemmour est un des noms les plus fréquemment cités en off dans de nombreuses catégories. Il serait même en pôle position pour le plus prestigieux d’entre eux : le "Prix pour l’ensemble de son œuvre", destiné à saluer la persévérance dans la provocation douteuse.» Source intégrale.

13/02/2009

La valse hésitation de SOS racisme

sosracisme.jpgDe source MLyon.fr, SOS Racisme aurait renoncé à son appel dans l’affaire du fichage ethnique des HLM de Saint-Etienne.

«L'office public a été condamné il y a 10 jours à une amende de 20 000 euros avec sursis par le tribunal correctionnel pour avoir pendant plusieurs années établi un fichage ethnique des locataires par origine en fonction de la consonance de leur patronyme. Il s'agissait de la première condamnation en France d'un organisme public pour discrimination. SOS Racisme, qui avait fait appel de la condamnation, estimant la peine d'amende avec sursis trop faible, a renoncé, mais appelé les locataires concernés à réclamer des dommages et intérêts.» Source.

Et comment Dominique Sopo explique-t-il cette valse-hésitation?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu