Avertir le modérateur

17/04/2009

Sarkozy pâtit d’un Chirac chou-chou des français

chirac1.jpgNicolas Sarkozy, mauvaise séquence ou début de la fin d'un règne?

Nous vous donnons à voir et à lire une vidéo tendant à expliquer pour quoi Sarko chute dans les sondages et pourquoi, mécaniquement, surtout niquement, on revoit la pomme de Chichi celui qui nous avait vendu du cidre frelaté («mangez des pommes») grimper au firmament du cœur des françoises et des françois. Le Che doit être ravi, lui qui avait fixé cette mission à Dominique de Villepin fraîchement nommé Premier Ministre : «il faut tailler le bonzai», entendre ratatiner «Naboléon». Villepin s’est ramassé et ce ne fut pas le moindre des échecs d’un septennat et demi ratés. Il reste que le Chi ou le Che c’est selon a, à partir du milieu des années 90 vu son image changer radicalement. L’éloignement du pouvoir ramène ces références au premier plan. La Feuille de Manioc a sa propre analyse là-dessus et nous y reviendrons. Pour l’heure nous nous contentons d’observer…

Les sondagiologues Ô-pineurs du moral des français, rémunérés par les amis du pouvoir, déploieront à n'en point douter des trésors d’imagination pour expliquer à coup de contorsions et de circonlocutions, sur les ondes de radios et les écrans dont ils font le siège, que le désamour de leur créature médiatique dans les études n’est pas en réalité imputable à sa «politique de réformes nécessaires», ni à sa manière personnelle et omnisciente d’avoir un avis hâtif et court, en toutes choses et une loi ou un décret en perpétuelle instance pour y répondre, de préférence répressive pour les plus jeunes, les plus faibles et les plus démunis, que cette altération d’image est irréductible à l’absence d’orientation claire d’un gouvernement touche-à-tout qui semble agir en amateur et se précipiter à toutes occasions.

Ce pouvoir improvise sur tous les fronts en même temps pour donner l’illusion du mouvement. Or au-delà des faux chantiers entamés, et jamais poursuivis, il est fondamentalement conservateur et immobile, et donne l'impression du désordre en dehors de la seule ligne claire qui s’en dégage; baisser le niveau des prélèvements collectifs sur la part de la richesse nationale, détacher les entreprises des contraintes liées à leurs responsabilités sociales, sociétale et même industrielles, remettre en cause les instruments de péréquation au principe de nos économies «sociales de marché» lesquelles, après avoir été honnies, taxée d'archaïsme et de soviétisme par les prélats de la science économique, les Nicolas Beytout, les Jacques Marseille et tous les olibrius irresponsables de leur espèce, nos vieux instruments de protection d'après-guerre ont montré leur supériorité dans à la crise face au modèle anglo-saxon en pleine débâcle. Ce qui n'empêche pas les médias de sollicité l'avis des mêmes idiots qui se trompent et trompent les français depuis 20 ans.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu