Avertir le modérateur

21/01/2010

Séisme en Haïti et débandade de la Gaule

La Gaule ratatinée priée d’aller pointer son pitre ailleurs…

Port-au-Prince n’est pas Pointe-à-Pitre. C’est le domaine des super enfoirés, les States. Les amerloques lui ont fermé son caquet à Joyandet, l’Alain sous-ministre de nos affaires avec les noirs. Pensez seulement l’outrecuidance! Les Yankees de leur race ont osé refouler notre empathique aéronef hôpital venu fissa au secours de «nos-noirs-à-nous». Humaniser les noirs on sait faire, et ça fait des siècles de Lumières que ça dure. Mais voilà ti pas que les gnomes Sylvester se mêlent de notre tambouille historico attitrée et nous refoulent à la manière du Reître Besson?

De quoi il retourne dites-vous? De centaines de milliers de noirs pauvres, donc d’un pléonasme, et d’un tremblement de terre à Port au Prince. Il n’en fallait pas davantage pour que notre sous-ministre de l’Afrique se croie dans son pré-carré de manducateurs habituels. Les bantous sous hypnose, qui de pieuses vêpres en loges maçonniques rêvent de se faire aimer, entendre se faire retourner et enfiler par leurs maîtres. (Source de l'illustration ci-contre, Mediapart)

Glez_burkina5DESSIN.jpgC’est notre propriétaire, alors l’Alain a sauté à pieds joints dans son avion pour sauver nos pauvres noirs. Tu veux t’battre? Gros bras raccourcis sur ergots, la crête en vrille et allons-zenfants en chœur, ça va saigner (trad. «qu’un saaaang impuuur…!») Vous allez voir ce que vous allez voir: «via l'ambassade américaine, j'ai fait une protestation officielle auprès de Washington», a déclaré M. Joyandet à la presse à l'aéroport de Port-au-Prince, précisant que la même démarche avait été faite depuis Paris». Source Romandie.com Hi hi hi ! C'est un skètche!

Esclaffade avec roulade de chewing gum sur langue. Croyez-vous qu’il a réussi à fiche les jetons aux Dji-Ayes-Airborne le Joyandet? «Va jouer aux dés sur ton gallodrome françafricain» lui ont rétorqué les ricains, «ici c’est notre domaine». Bref pour «vos mendiants d’Afrique retournez du côté des sous-maçons, les Biya, Sassou, Bongo, Déby, Wade… Ces chrétins-ci sont les nôtres». Nom d'un Coq Gaulois! Un truc à vous couper la zigounette puis l’envie par temps d’hiver.

Résultat, les téléscripteurs de l’Agence Frousse Presse (dixit Laurent La Joffre de Libé-Pravda) se sont faits fébriles, «Haïti: Le Quai d'Orsay dément Joyandet». Ah bon? Un poing sur la table des amerloques et voila la Gaule qui lâche son sous-fifre? Et Sarko alors? La France n'aurait finalement, après réflexion, émis «aucune protestation» auprès des Etats-Unis à propos de la gestion de l'aéroport de Port-au-Prince, a affirmé samedi le ministère français des Affaires étrangères, après l'annonce par le secrétaire d'Etat à la coopération Alain Joyandet d'une «protestation officielle» auprès de Washington.» Pfff!

Lire la suite

03/09/2009

La France valide la "démocratie gabonaise"

Omar Ondimba et Ali 53%

53% des suffrages au premier tour pour le rejeton de son père. Ce tour est aussi le dernier, gage de démocratie et de légitimité. 53% des suffrages… Des trois francs-maçons en lice les stratégies fatales conspirées depuis Paris et les réseaux salaces dela françafrique auront donc choisi le plus inepte. Des trois pieds nickelés qui ont par ailleurs tous trempé dans la boue du régime ploutocrate et partouzocrate du Mollah Omar, eh oui, Albert Bernard Bongo Ondimba s’était converti à l’islam des pétromonarchies, et se faisait appeler El Hadj Omar entre deux coca noyés dans du whisky. Omar Bongo était notre créature politique, et nos intérêts stratégiques espèrent que son rejeton en sera le succédané. 53% des suffrages, le chiffre était annoncé avant même que les urnes béantes de malversations n’aient fini de bailler leur prostitution. Aujourd’hui pourtant (3/9/2009) on nous dit que les résultats de l’élection présidentielle auraient été différés en raison des «retards» pris par les procès-verbaux pour parvenir à la commission électorale. Qui donc a veillé sur les détours sinueux et suspects pris par les simagrées d’urnes pour aller de Moanda à Libreville? Réponse: les sbires d’Ali Bongo, ses conseillers de l’ombre, une armée et une police à ses ordres.

On connaissait donc le score avant les urnes… En effet, avant même d’en savoir davantage ou peut-être justement parce qu’elle en savait trop et par avance, la France a, dès le lendemain de l’élection, officiellement affirmé que celle-ci s’était déroulée suivant les normes internationales. Tordant et rigolatique. On se moque de qui on veut, comme on peut. La France a donc une rigueur électorale à géographie variable suivant qu’il s’agisse de Libreville ou de Téhéran. Mais que demande à vrai dire l’opinion? Que demandent à vrai dire les gabonais eux-mêmes, tant qu’il reste vrai à Dakar que la négraille n’est pas encore entrée dans l’histoire, ce dont elle préfère les clochers des cathédrales et les minarets des mosquées? Ce n’est donc pas plus encore au fond de la jungle du Mayombé que les nègres accéderont au luxe démocratique qui est, comme chacun sait, l’achèvement de l’histoire.

Tenez, à l’ambassade du Gabon à Paris, des scrutateurs nous ont rapporté qu’une femme du PDG, ça ne s’invente pas, c’est le parti des voleurs au pouvoir, une militante donc si on peut la désigner ainsi, a été surprise avec 143 bulletins au nom de du pignouf de son père. Le premier réflexe de la chancellerie aurait été d’appeler les flics qui auraient dépêché une cargaison de CRS venus fissa se positionner en nombre autour de l’ambassade. Des fois qu’une jacquerie ne vienne ternir les satisfecit déclamés par Joyandet… Dans un bureau de vote des Etats-Unis, les services des l’ambassade auraient tout simplement ouvert les vannes de gaz pour faire évacuer les gêneurs. C’est qu’il y a des gabonais naïfs qui croient à ce processus. Et devinez quoi, l’ambassadeur aurait personnellement veillé à l’intégrité des urnes durant tout le temps de l’évacuation. Une urne étant vite bourrée, il a dû s’occuper à autre chose avec sa secrétaire le temps que le gaz se dissipe dans une nouvelle version du sadomaso façon guerre chimique. Ca doit être dingue les ébats aux cris étouffés par un masque à gaz. On ne sait pas si l’appréciation de Paris qui valide tout ce qui vient de la fosse puante du Mayombé tient compte des 143 bulletins trouvé dans le sac de la pétasse qui doit faire boutique son cul et son âme pour se livrer à tant de bassesse. Toujours est-il que la France appelle les gabonais au calme. On vous bourre le derche depuis 40 ans et plus longtemps encore, on fait bourrer vos urnes par des pétasses qui se font bourrer par des voyous, maintenant on vous bourre le mou.

Lire la suite

28/08/2009

Hoffenberg, la très spéciale représentante de la France

VH-Identit-.jpgSarkoléaon n’est pas la moitié d’un ingrat.

Il sait se montrer reconnaissant. La brune au minois souriant, Valérie Hoffenberg, vient d’être nommée «Représentante spéciale de la France pour la dimension économique, culturelle, commerciale, éducative et environnementale du processus de paix au Proche-Orient» dans le cadre d’une «Mission prioritaire», dixit l’Empire, sous l’autorité de l’Agence Française du Riz.

C'est que Bernard Kouchner est une vieille connaissance de Valérie Hoffenberg qui avait été élevée à la Légion d’honneur le 17 septembre 2008 par Nicolas Sarkozy. La politique, cette ancienne négociante connaît. Elle est aussi conseillère du Maire UMP Claude Goasguen, Député de Paris et président du groupe d’amitié France-Israël. Valérie Hoffenberg, qui travaillera avec l’appui de Claude Lellouche et d’Alain Joyandet, pourra compter dans sa mission sur l’expérience d’un socialiste, François Zimeray, le cofondateur du Cercle Léon Blum membre du comité directeur France-Israël et ancien de la délégation des relations avec Israël à l'Union européenne. Encore un autre issu de l’ouverture sarkozienne, nommé le 13 février 2008 Ambassadeur de France pour les Droits de l’homme.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu