Avertir le modérateur

02/12/2009

Afghanistan, Obama va-t-en-guerre! Or il est noir…

OBAMA_Barack_2005.jpgUn monde de bêtes civilisées.

A l’image de son chien Bo, Barack Hussein Obama avait dû montrer patte blanche à l’entrée des cercles et des sectes pour faire sa propre entrée à la Maison éponyme. C’est sur ces tons de zèbre qu’on finira notre libelle du jour. Mais d’abord, convenons qu’on a beau être le Président de la première puissance du monde en passe de péricliter, on n’en est pas moins une créature de puissants réseaux qui manoeuvrent en sous-œuvre et décident à l’avance du résultat d’une élection démocratique.

Pour l’observateur, l’intérêt n’est donc pas dans la fallace du scrutin où les farcis qui insèrent le bulletin dans la fente sont précisément ceux qui se font introduire dans la raie. Pour l’observateur avisé, tout est dans l’écart marginal qu’un homme d’Etat est à même de commettre par rapport au programme qui le détermine et qui l’a fait Roi, enfin… Président. Les naïfs devront donc s’y résoudre, Pinocchio comme l’Abbé Pierre auraient renforcé les troupes américaines en Afghanistan.

Rappelons avant de nous faire insulter, que nous fûmes de ceux qui célébrèrent la grand’messe mondiale de repentance vis-à-vis des excès de notre civilisation à travers l’élection d’un mulâtre à la tête de l’hyperpuissance de l’Empire. Nous avions cependant prévenu ici même, sur la gueule de bois des lendemains qui déchanteraient fatalement, suite cette séance d’exorcisme frelaté en mondovision. «Aimons-nous les uns les autres…», c’est pour les gogos du dimanche.

Nous ne sommes donc pas étonnés que la créature accomplisse le projet dont il est l’instrument, ce qui n’ôte cependant rien au caractère irréversible du changement qui a eu lieu, ne serait-ce qu’en termes de relations d’ordre au niveau le plus important de cette affaire, le symbolique. Comme quoi on peut être un avocat intelligent, coopté par les francs-maçons, en plus d’être un beau métis d’élégance gracile qu’une pondération de ton renforce, gentil, avoir un sourire à mettre la stomatologie en faillite, on peut être tout cela à la fois le succès auprès des femmes n’étant pas en reste, on n’en reste pas moins l’instrument d’un Empire pour être la Première de ses marionnettes.

Lire la suite

09/03/2009

Durban II, du point de vue oriental

terrorisme.jpgSous les soutanes, les casses couilles

Pour comprendre ce qui se joue à Durban-II, il est intéressant de suivre les paroles protagonistes tant la dogmatique de la Pravda assourdit tout ce qui ne pense pas comme nous, de manière orthopédique. Nous sommes le centre du monde. Le jour viendra où il faudra solder le passif du «choc des civilisations», cette errance géostratégique qui compte des affidés parmi les pseudo instituts d’études géopolitique parisiens. En fait des machins pompeux où se recyclent les plus incompétents des services, reconvertis dans l’intrigue de salon et la monnaie.

Au lendemain du 11 septembre, ces stratèges d’opérette ont théorisé ce qu’ils avaient prêt-à-penser sous la main ou plutôt clef en main: la désignation du nouveau grand méchant après la disparition de l’alter ego soviétique. A croire qu’ils avaient prévu le choc au point de le fabriquer en mondovision. Passons.

Au fond, c’est comme si, à peine de périr, il fallait nécessairement un degré zéro à nos valeurs, nos principes, nos objets, nos joies, nos jouissances… En conséquence de quoi on a produit des Ben Laden avec diverses fortunes. Certains ont germé, d’autres se sont fanés. N’oublions pas que le pote du Mollah Omar et les Talibans furent les alliés des américains contre le diable soviétique.

Après la chute du mur d’Angela, la Merkel, l’islam fut ce démon tout trouvé dans notre boite à méchants, en remplacement de l’enfoiré communiste. Au point qu’aujourd’hui, islamisme rime naturellement dans nos consciences avec terrorisme et rien d’autre. Une obsession de la haine qui n’a pas vu germer la Chine, l’Inde, le Brésil… Ce qui se joue à Durban est un résidu de ce manichéisme qui tranche le bien du mal. A l’occasion de la redéfinition des normes internationales relatives au racisme, c’est tout le fonds de commerce de l’après-guerre qui est battu en brèche et subit les coups de boutoir du monde musulman. Ils mènent la charge contre une confiscation des valeurs.

Lire la suite

16/01/2009

Attentat à paris contre l'ambassade du Venezuela

tag_ambassade_bolivie.jpgPARIS. 17 heures après les faits, la corporation PRAVDA française était étrangement muette sur ce fait d’arme terroriste contre une représentation diplomatique en France. Fichtre ! Selon une source gouvernementale du Venezuela bolivarien, autant dire des archéo-communistes, c’est dire 2 insultes lexicales au millimètre linéaire, «un attentat contre l’ambassade du Venezuala en France» aurait été perpétré dans la nuit du 15 janvier 2009.

«Atentan contra la embajada de Venezuela en Francia
«Un graffiti firmado por la Unión de Estudiantes Judíos de Francia (UEJF) reivindicó el ataque. Piedras y objetos metálicos fueron lanzados sobre la fachada de la Embajada, rompiendo los vidrios de dos ventanas ubicados en la planta baja, y ocasionando daños dentro del edificio.»

Selon Novopress.info qui publie en exclusivité les photos de l’attaque, ce matin à 3 heures, «l’ambassade du Venezuela à Paris, sise 11 rue Copernic, dans le 16ème arrondissement, a été la cible de jet d’objets ayant causé le bris d’au moins deux de ses fenêtres. La dégradation est revendiquée puisqu’un graffiti noté sous la plaque en cuivre de l’ambassade comporte l’inscription au marqueur «Israël vaincra» et est signé de l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF).» Aie!

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu