Avertir le modérateur

28/11/2009

Burka: 156 femmes meurent chaque année en France

Journée de la femme battue

Récemment, le 12 novembre, une «‘tite counnasse» de Garges-lès-Gonesse pour paraphraser Bin Laden des Guignols, est entrée au Palais Bourbon parée d’un voile islamique. L’intolérable provocation de Myriam faite à Marianne ne pouvait rester sans réponse, même si pour les deux femmes, la différence tient à la déclinaison du même prénom. Alors tollé dans les rangs des pieds-plats de la majorité. Il faut policer, réglementer, décréter, légiférer. L’exercice politique selon l’UMP, c’est une loi par actualité…

Plus récemment encore, Jeudi 26 exactement, la Nation à l’unisson du monde célébrait la journée de la femme battue, car c’est ainsi que ce jour de deuil devrait s’appeler. C’est drôle le nombre important de mâles léchés à l’envers ou bercés trop près du mur qui sévissent dans notre Gaule érectile. Leur production? 156 foufounes définitivement mises hors du marché parce que retirées de la vie sous les coups d’Attila domestiques abrutis. Certains pensent que le chiffre est sous estimé. Du côté de la virilité, on est fier de sa quéquette avec ça! Ca roule les mécaniques et ça fait la leçon du civilisé à la terre entière.

Que fait le gouvernement pour répondre aux femmes que les Attila domestiques ne font pas semblant de bastonner? Il fait semblant de gouverner au moyen de ce qu’il sait faire de mieux: des annonces. Certes le spot du gouvernement contre les violences présenté ci-haut est plus utile que les annonces politiciennes. Le Fillon et la Morano annoncent donc des mesures et même, pincez-vous le nez tant ça poque, disent vouloir ériger la femme battue en grande cause nationale. Le Point Pravda rapporte qu’un «nouveau spot pour le numéro d'appel 3919 "Violences conjugales Info" sera diffusé à la télévision à partir de mercredi, a-t-on indiqué dans l'entourage de Nadine Morano.» Benêt a-t-il mal ouï ou bien c’est le cérumen qui lui a ciré les oreilles? Du Congrès de Versailles jusqu’à la Chapelle-en-Vercors, on avait cru avec lui que c’était la Burqa le problème des femmes en France. Et voila que la réalité de la baston nous réveille de gueule de bois en gueules de cons. Farfouillons donc dans ce trou noir pour voir…

En grattant on découvre un papier d’Ignacio Ramonet du Monde Diplomatique qui relatait que «la violence des "mâles" est la première cause d’invalidité et de mortalité avant les accidents de la route ou le cancer...» des femmes. Fichtre! Et plus ça change, plus c’est la même chose. En grattant un peu plus on apprend qu’en 1999, le droit de savoir, une émission de la boîte à cons (TF1 dixit les guignols précités) déclarait qu’au moins 2000.000 de femmes avaient été victimes de violences conjugales en France et que 400 mouraient sous les coups de leur conjoint chaque année, soit plus d'une femme par jour.

Nous voilà donc tels qu’en nous-mêmes, civilisés et entrés dans l’histoire par la barbarie. Ca c’est fait, et c’est pour le moine copiste du Château qui pompe déraisonnablement Hegel. Pour un tableau synoptique des horreurs masculines conjuguées au féminin, vous pouvez, y compris si vous êtes un de ces ours, surtout si vous en êtes un, vous rendre sur le site Sos Femmes, ou encore Population Data. Sinon, il y a d’autres lieux citoyens qui relatent la connerie masculine. Il suffit dans Google de taper [machos + connards + hommes], ça l’fait aussi…

Sociologie du bâton et de la bite en Gaule érectile.

Revenons à la célébration macabre de jeudi offerte par des Tarzans domestiques qui ont de curieuses manières d’aimer leurs conjointes réduites en épouses de tous les coups, pas ceux à jouir, ceux qu’elles reçoivent dans la tronche. «Au total, 675.000 femmes ont été victimes de violences lors des deux dernières années, soit de leur compagnon soit d'un autre membre de la famille. 156 femmes sont mortes en 2008 sous les coups de leur compagnon.» Source Le Point Pravda. Paraîtrait aussi que taper sa femme coûte à la collectivité 2 milliards d’euro. Or, en temps de crise même le plus machos des idiots pourrait s’en inquiéter:

«Le coût global pour les vingt premiers téléphones (la mesure phare du gouvernement NDLR) est d’environ 120600 euros. «Très loin de ce que coûtent aujourd’hui les violences faites aux femmes, environ 2 milliards d’euros, non pour les aides aux victimes, mais à cause des arrêts de travail et des congés maladie », détaille Ernestine Ronai, responsable de l’observatoire.» Source L'humanité Pravda.

«Prends ça grognasse, t’es qu’une conne!» Ca c’est pour la tendresse… Eh oui! «J’aime donc je bastonne» est la version cartésienne de notre identité masculine, donc de la moitié de notre identité nationale. Les hommes forment la moitié de la France. Pour la part de la Feuille de Manioc, nous observons que la sociologie de la baston en Gaule fait voler en éclat la propagande de l’idéologie dominante, et que le non-dit qui entoure l’origine ethnique et les catégories sociales de ce massacre encouragé s’il n’est admis, en dit long sur la glose à propos de l’identité nationale. On n’en démord pas car il ne faut pas prendre des vessies pour des couillons.

Lire la suite

25/11/2009

Pandémie, les corréziens prennent les auvergnats en grippe

descoings_arbib.jpg
Chirac, l’impénitent corrézien.

Anyss Arbib dit avoir été traité «comme un ennemi dans sa propre République». D’abord on dit Ripoublique. Pigé Monsieur Arbib? Commençons donc par les présentations. Anyss Arbib est le jeune homme ci-dessus qui pose à côté d'un comique Belge qui se fait passer pour le directeur de Sciences-Po Paris, sous le nom d'emprunt de Richard Descoings. En vérité il s'agit de François Damiens voir photos ci-contre, connu pour ses caméras chachées. Bon ça c'est fait.

francois_damiens.jpgDans sa livraison d’hier 24/11,  le torche-cul quotidien Libération, caviardisé gauche-bobo, a certainement voulu faire sensation en plein débat sur le «Même» (le Gaulois) et «l’Autre» (l’arabe). Et ces Bobos-ci de rapporter les bobos-là dus aux gnons que le futur Préfet issu de l’immigration mais encore étudiant de Sciences Po a reçus, suite aux «violences policières dont il a été témoin et victime à Paris après le match Egypte-Algérie, questionnant ainsi la notion d’«identité nationale». Anyss Arbib «et son ami poursuit Libé se sont fait copieusement asperger de gaz lacrymogène par un CRS, geste accompagné d’insultes xénophobes: «Dégage, sale Arabe!». Lien. Où est le problème? De son côté et dans le même temps, c'est Jacques Chirac qui s’inquiète quant à lui de savoir si Lormont est une bourgade de l'Aurès ou de l’Atlas, visez l'Algérie et le Maroc. Et l’inquiétude fait le buzz. Le Chi xénophobe ? Un poco ma non troppo… Examinons l’embrouille.

Le problème avec les bougnoules c’est qu’on a beau leur expliquer, on n’arrive pas à leur faire comprendre voyez-vous? Cette manie qu’ils ont à confondre Barbès et les Champs Elysées, c’est navrant! Ce n’est pourtant pas faute de leur avoir fait savoir que pour les youyous, il y a déjà le quartier de la Goutte d’Or dans le 18ème arrondissement de Paris, configuré pour ce genre de réjouissances. On ne va pas non plus leur accorder la plus belle avenue du monde pour y faire la nouba et la danse du ventre à chaque fois qu’un match opposera des bougnoules aux biquots! Non mais… Et puis, est-on seulement sûr du témoignage de ce jeune Anyss? Au fait, vous êtes au moins sûrs de l’orthographe et de la prononciation! Parce que Anyss ça fait Zarbi or il s’appelle aussi Arbib. On ne veut pas d’impair de ce côté-là. Certes, Anyss est beau, il a l’air posé mais ne feint-il pas? Tout est possible avec ces gens-là. Si Anyss est étudiant en quatrième année à Sciences-Po Paris, a contrario il habite Bondy, une ville de cailleras, et c’est bien connu, l’arabe est fourbe… Stop!

Ce qui nous étonne à la Feuille de Manioc, c’est la Une de Libé en pleine page sur cette affaire. Qu’est-ce que cela démontre? Où est l’actu? Des tendres effusions de ce genre se comptent par dizaines au quotidien. Pourquoi maintenant? On se poêle comme on peut dans ce torche-cul de gauche. N’allez surtout pas accuser cette Pravda-là de ne pas faire du Sarkozy à l’envers. Joffrin ne mange pas de ce pain-là. Mais bien sûr…

Revenons à nos moutons noirs et beurs, c’est beaucoup plus drôle. Attendez voir. Récemment nous vous révélions ce qui se chuchote dans les milieux proches de la Rousse en bleu marine, Taser au ceinturon et lacrymo à l’écusson. Nous vous révélions que les keufs ne disent plus «biquot» lorsqu’ils serrent un jeune d’origine maghrébine ou arabe. Ils disent qu’ils ont chopé un «auvergnat» depuis les arias de Hortefeux qui ont gondolé les Puys de Dôme. Drolatique! Et ne croyez pas que c’est pour se fiche des beurs. Nos joyeux drilles se payent ainsi la tête de leur Sinistre de l’Intérieur qui semble faire davantage rire que peur. Fini le temps des cow-boys à la Pasqua et Sarko. Le premier flic de la Gaule érectile fait rire… Nous voilà propres. Mais à ce titre particulier, la marque des auvergnats a du mouron à se faire. Sur le Beur et la margarine, les voilà débordés par les corréziens et pas n’importe lesquels, le Chi mène la troupe. «Natif de Corrèze» toi-même! On voit d’ici les 71% de boucliers levés en guise de prescription de popularité. Va suer ailleurs, touche pas à mon Chi! Diront-ils…

Lire la suite

24/11/2009

AFM vs Sidaction: le Bâton de Berger merdeux

Sainte mère l’Eglise! Pierre au pilori…

Paraîtrait que le Téléthon capte la générosité des françoises et des françois. Zéro sur le bâton de Bergé et qu’on les lui coupe (les burnes) pendant que nous y sommes. Castré il n’aura plus l’usage de son bâton… D’autant que Saint-Laurent est parti alors à quoi bon garder cet inutile attribut? Pour le lynchage, «autrefois, il y avait le pilori déplore le blogueur qui s’y connaît pour y avoir trempé (son métier bien sûr, pas sa nouille). Aujourd'hui, il y a la télé, la radio, le Net.» De mémoire de votre Feuille de Manioc, certes par ouï dire, mais tout de même, on peut en effet relever des déconvenues piloresques qui ne manquent pas de pittoresque. Et ce n’est pas parce que les faits sont prescrits qu’il ne faut pas rendre justice à toutes les victimes du pilori et de la lynche. Titi (Henry) et Pierre (Bergé) ne sont pas seuls. La France n’est pas seule!

Donc, bref retour en arrière pour rafraîchir notre singleton de neurone. Tenez cet anglois de la perfide Albion: Daniel Defoe, célèbre anti-conformiste s’il en fut. Un équivalent de nos agités altermondialistes contemporains. Le 31 juillet 1703, l’auteur du célèbre Robinson Crusoë a bien failli se faire occire comme l’illustre crucifié en s'attirant les foudres de la bien-pensance de l’époque. Si si! C’est une permanence historique! De tous temps il y eut des titulaires de la vérité-vraie, l’officielle. Ces endoctrineurs ont ceci de remarquable qu’ils copulent avec le pouvoir, de gauche de droite, du clergé ou de la finance, c’est indifférent, pour peu que ce soit salace et qu’ils en jouissent pour leur part. De nos jours, les préposés de la putassière excommunicatrice sont les journalistes. Et pour cause, ils se lamentent du Net où le cocu de base, hier encore proie facile de leur propagande, et qui en a marre de se faire enfiler, à l’endroit et à l’envers, prend désormais la liberté de raboter ses cornes sans intermédiaire. Eh le plaisir perso ça existe bordel! Benêt reprend sa parole et dit ce qu’il pense de la partouze institutionnelle maçonnique, opus déiste, et tout le toutim. Le pouvoir n’aime la démocratie qu’au bâillon. Sinon c’est baïonnette.

Les journalistes indépendants aussi… Vous savez, ces experts qui propageaient doctement sur les réseaux Pravda que la guerre en Irak était nécessaire et que le post-fasciste Tony Blair était quasiment le seul homme d’Etat en Europe. Où notre Guevara à nous, le Chi Jacques aujourd’hui à la retraite tantôt avec Bernadette, tantôt devant le TGI de Paris, celui qui dans les rues de Jérusalem affronta seul le Mossad contre tous et à mains nues d’un  «what do you want!» cocardier, même le Chi disions-nous passa aux yeux des faiseurs d’opinion de guerre pour une couille-molle. Le tendron t’emmerde. Rendez-vous compte! L’Occidental, mâle c’est-à-dire couillu, responsable et civilisé ne pouvait être que ce sauveur de Blair seul à même de comprendre l’idiot congénital et alcoolique qu’est Bush-fils, et de mener la guerre, pardon la croisade, contre les autres fous de Dieu de l’Islam radical. Sauf qu’ils n’étaient évidemment pas en Irak mais en Afghanistan, mais Twin Towers obligent, nous étions priés de larmoyer de concert le 11 septembre. Allez vous gratter. A la Feuille de Manioc on ne pleurniche pas sous interrupteur on/off…

On a un peu vite oublié ce travail de propagande médiatique. Comme on oubliera vite le sort fait à Bigard alors qu’aucun journaliste n’explique, sauf par des anathèmes d’antisémitisme, la présence de Thermite dans les décombres de Ground zero. Mais le cocu est là aussi prié de se convaincre que sous ces ruines en flammes et arrosées d’eau, de neige carbonique et de poussière, on a retrouvé un passeport dont l’inscription de l’état-civil avait échappé aux flammes. La preuve sous nos yeux ébaubis de l’identité d’un des terroristes qui pilotaient l’un des avions. Prends ça dans le fion. Voila le travail des journaleux. Au moins les anglois eux ont un système démocratique qui fonctionneà peu près normalement à la différence du nôtre. Tony le fâcheux social-démocrate, le modèle du serial fucker du FMI que les sondages et son officine Terra Nova nous prédisposent en présidentiable, celui que même un chien raisonnable ne devrait blairer mais qui est envié par toute la gauche caviardisée de gouvernement, va donc devoir s’expliquer sur le million de morts irakiens. Et il finira en résidu dans les poubelles de l’histoire. Par contre, aucun de nos journaleux embedded qui soutinrent la guerre avec ferveur ne s’en expliquera. Nous sommes en Frônce, pays de droit divin, et du doigt de l’homme…

Vous voyez où nous a mené la pendaison par les couilles du Bâton de Bergé, pour avoir osé dire que le Téléthon capte la générosité des françoises et des françois? A la propagande et l’omerta médiatique. Ô crime! Revenons-y au bâton de Bergé qui se fait lyncher. A l’époque c’était l'Eglise qui cassait les couilles. Pour ses pamphlets en faveur de la liberté de conscience, Daniel Defoe fut condamné par la chambre des Communes à trois expositions au pilori, puis à l'emprisonnement à Newgate. Pierre Bergé n’a pas encore orienté son bâton de berger vers la case prison, mais s’il continue il finira comme des cloués célèbres à commencer par Jésus Christ qui inaugura une longue liste de martyrs, Juda, Louis XVI, Dieudonné, Jean Sarkozy, Roman Polanski, et récemment, Thierry Henry…

«C'est très chouette la France d'aujourd'hui poursuit notre chroniqueur du début, quand on se sent pauvre, faible, abandonné, déclassé, France d'en bas, sans-grade, et que l'on est ni ministre, ni milliardaire, ni footballeur, ni people, ni cinéaste, ni France d'en haut, il existe pour se défouler un nouveau sport national: le lynché de la semaine Si vous souhaitez le lire intégralement, lien

C’est tout de même drôle ce pays. Dès que quelqu’un dit quelque chose qui ne cadre pas avec l’ordre établi, c’est haro sur l’objectif. L’instinct grégaire. Dites-nous: on peut encore discuter ou pas en Gaule? A la Feuille de Manioc, nous n’avons pas d’opinion sur la polémique ouverte par le bâton de Bergé et contrairement à d’autres, on sait fermer notre claque-merde lorsqu’on n'a rien à dire. Par contre on a vu le Blanco d’Evry monter au créneau avec ses anathèmes habituels. Certes sa ville où il n’y a pas assez de blancos, sous-entendu où il y a trop de bougnoules et de négros abrite les installations de l’Association Française de lutte contre les Myopathies (AFM). Mais tout de même, c’est à chaque fois comme ça. Dès que c’est popu et que ça pue, le blanco d’Evry s’y met, qu’importe qu’il sache ou non de Kelman il retourne, l’ex-patron de Gaston-Manioc avant de le fourguer au reître Besson se mêle de tout ce qui peut lui attirer la sympathie du benêt qui vote comme un benêt. Valls c’est le Sarko de gauche en plus médiocre avec un complexe de Narcisse à gondoler les miroirs. Mais il n’est décidément pas seul.

Sur les téléscripteurs de l’Agence France Frousse (ce n’est pas de nous mais de Laurent Joffrin du journal Libération), de l’AFP donc, c’est l’affolement: le pitbull de l’UMP qui commençait à se lasser du lynchage de Thierry Henry en a profité pour assurer le SAV (Service Après Vente), pas celui d’Omar et Fred d’Anal+ de porno le samedi soir, mais celui de son décimétrique maître. Lefebvre suit à la lettre la dogmatique du Château sous forme de consigne qu’il décline en bon zélateur: 1° taper sur Ségolène, 2° taper sur madame Royal, 3° taper sur la Présidente de la Région Poitou-Charentes…, un sacerdoce à soi seul: «Je demande à Ségolène Royal, a grommelé Frédéric Lefebvre sur les téléscripteur de l’AFP (22.11.2009), qui nous a habitués au «coup média permanent», de dire ce qu'elle pense des déclarations pour le moins surprenantes d'un de ses proches, M. Pierre Bergé». Ok! Ca c’est fait. Cristal de cons à droite toute! Le pitbull gigote encore. Sauf qu'il n'est pas vain de lui préciser que le père Bergé est fondé à poser la question de l'affectation de la générosité nationale dès lors que lui, richissime, y va généreusement de sa poche, là où les amis politiques de Frédéric De Pitbull détroussent les pauvres. Et nous au Manioc qui fustigeons d'habitude le Bergé, nous sommes fondés, depuis notre mauvais caractère, à lui reconnaître cette autorité morale sur les mécanismes du don en France.

Bon là on est fatigués et vous aussi. On vous fait l’économie de la tombée à bras raccourcis sur Pierre Bergé. Le bâton c’est lui qui l’a pris sur le carafon. Cela étant, si nous n’avons rien à dire sur la polémique entre la part d’audience à réserver au Sidaction, à l’AMF, aux Enfants de Don Quichotte et tout le toutim on observe cependant deux choses que la Feuille De Manioc vous livre en exclusivité.

A toujours taper sur la pasionaria du chèque contraception la critique manque le sens caché de sa proximité avec Pierre Bergé que le lynchage hebdo-médiatique a permis de révéler en filigrane. Tous deux dirigent en douce une maison close grande comme la France! Le doute n’est désormais plus permis sur la profondeur de son mouvement politique «Désirs d’avenir». Avec le bâton de Berger dont on vous rappelle qu’il s’agit d’un sauciflard de cochons comme on les aime, les deux faisaient la paire et complétaient une correspondance matricielle. Un bâton et un kit du Poitou pour baisouiller en toute sécurité, il ne restait plus qu’à trouver les subventions pour la fourniture des Durex. C’était cela le lien caché entre Ségo et Pierre. Maintenant que tout part en sucette…

La deuxième exclusivité, cette fois blague à part, c’est le problème dont il n’est pas fait état dans ce débat. Tout le monde se flatte de la générosité des français qu’on estime à environ 3 milliards d’euro. Pierre Bergé lui-même n’a pas mis en doute la probité de l’AMF mais seulement la disproportion qui vaut à ses yeux captation. Mais d’une part on souligne peu que se sont majoritairement les pauvres françoises et françois que ce pouvoir détrousse qui constituent le gros des donateurs. Les riches étant ce qu’il sont devenus, et c’est logique, parce qu’ils sont égoïstes et radins.

Mais au total que l’argent de l’AMF soit bien géré, peu importe et c’est  bien le moindre. Où va l’argent des découvertes?  Car il s'agit quasiment d'argent public. Or au bout de la chaîne il y a des brevets, des protocoles, des médicaments et des labos.  Il s'agit de recherche financée sur fonds publics. Cet aspect de la question échappe au débat, celui des retombées financières du génie génétique revendu en bout de chaîne par des labos privés. Qu'en est-il? Comment s’effectuent les transferts de propriété intellectuelle et les droits d’exploitation des brevets? Que la Feuille de Manioc sache, l’Etat n’est pas propriétaire de laboratoire pharmaceutiques. Une des questions légitimes est donc de savoir à quelles conditions les labos privés exploitent les brevets issus des découvertes financées par le téléthon. A-t-on seulement le droit de poser la question ou finira-t-on en raison de cette outrecuidance, comme Juda, Dieudonné, Galilée, Bigard, Bergé…? Salut et continuez à ouï-dire… LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu