Avertir le modérateur

11/05/2009

Bayrou chez Ruquier

41L941dkijL._SL500_AA240_.jpg Le député des Pyrénées, opposant Atlantique

Fichtre le Nulleau l’Eric aurait bien lu Maieuuuuuh? On se frotte les yeux… L’ennemi intime de Lalanne a offert une compréhension cathodique au pire ennemi de Sarko, le très catholique François. Et c’est plutôt la Ghislaine qui s’est pris les pieds dans le tapis. Elle nous avait habitués à un peu plus de consistance. C’est vrai que lorsque les journalistes-pravda affrontent la contradiction ils trahissent leur médiocrité. Mais au total l’échange est à voir en ouvrant bien les esgourdes.

Un vrai caillou dans les bottes de l’Empereur c’ga-là… Il a beau trébucher sur les mots, il n’en démord pas pour autant. Et voila qu’il s’enracine dans le paysage politique comme une alternative «droite-compatible» à l’agité du Château. Si la rose socialiste purgée de ses prostituées allées à la soupe sarkozienne se fane et que le facteur de trouble Besancenot la rétame dans ses marges, alors François va faire mal! Fidèle à sa ligne, l’édile qui murmure à l’oreille des chevaux de Navarre, peut s’avérer dangereux. Il est de ces itinéraires politiques ancrés sur un terroir, un pays, une région, une pensée, même souvent resucée et autrement resalivée du genre: «la France vient du fond des âges. Elle vit. Les siècles l’appellent», c’est tout de même une pensée. Elle s’articule sur une littérature où elle prend corps. A divers degrés ce fut vrai de De Gaulle, Pompidou, Mitterrand et de Chirac (sauf en ce qui concerne la littérature. Le Chi préfère la bière et le sumo à la plume). Ce fut moins vrai de Giscard, figure d’une aristocratie empruntée. Sarkozy est l’anomalie de ce tableau, l’exception qui trouble la France de Bayrou et il le dit avec brio.

Suivons Mediapart: «Ce livre, c'est de la dynamite. C'est aussi un éclair, un éclair de lucidité et un acte de résistance.Bien au delà d'un pamphlet antisarkozyste à visée électorale comme certains se plaisent à le dire, c'est un livre de fond. Il n'est pas que dans la dénonciation mais également dans la proposition. Comme le dit son titre évocateur, François Bayrou dénonce  les multiples "abus de pouvoir" mettant bas les piliers de la démocratie, mais pas seulement celà. Il s'attaque aussi au démantèlement progressif, volontaire, recherché, des fondements de notre république, de l'égalité des chances, des services publics, du contrat social. La rupture annoncée de Nicolas Sarkozy, c'est bien celle-là. François Bayrou s'attaque comme jamais auparavant aux puissances financières qui dominent la planète dans la mondialisation, incarnées par une oligarchie qui s'apparente à la nouvelle aristocratie d'aujourd'hui.» Source Mediapart.

02/05/2009

Les dessous chics d'Angela Merkel

angela.jpg

Etes-vous Désirs d'Avenir ou Envies d'Allemagne?

La Chancelière allemande s’affiche côté charmes. A vrai dire elle n’y est pour rien et l’on ne sait pas encore si cette luthérienne qui a pris ses tétées dans l’ancienne Allemagne de l’Est appréciera. Si elle peut se montrer chaleureuse, il y a des bornes que Germaine n’aime pas voir franchies. Elle proteste et Naboléon De La Main-Qui-Traîne en sait quelque chose…

Toujours est-il que depuis peu, Angela Merkel, est placardée en sous vêtements sur un panneau de 100 mètres carrés situé au très couru Kurfürstendamm, autant dire le Châtelet les Halles aux heures de pointe… Elle partage l’affiche avec d’autres figures politiques,  d'outre rhin, et non de reins outrés, des boxers renvoyés au second plan, et qui auraient de quoi être jaloux: Gregor Gysi, Guido Westerwelle, Horst Seehofer, Frank-Walter Steinmeier…

Cette audace est l’œuvre de la marque Bruno Banani qui risque de se bananer sur cette promo de 5 euro de réduction sur le soutife, à condition de rapporter l’ancien. Non mais, voyeur avec ça! En plus c’est de la discrimination! Car on comprend bien que celles et ceux qui auront usé leur boxer au mauvais endroit ou leur string jusqu’à la corde, ne viendront jamais s’en prévaloir en contrepartie d’un Bruno Banani neuf, même pour 5 euro de réduction! Quel monde! Décidément on est bien en Frônce. Nous on colle des procès à tous les publicitaires qui tripotent l’image de l’Empereur et de Joséphine. LFDM.

Hadopi, la connexion de députés UMP coupée

43731_lionel_tardy_img.jpg

Rome n'est plus dans Rome, fronde chez les réac'

L’hebdomadaire de la droite réactionnaire Le point.fr, qui devrait nous reverser des royalties pour être lu par nous, rapporte les états d’âme de la majorité UMP, pas tout à fait aux ordres sur la loi Hadopi. Ca grogne du côté des parties présidentielles. Récemment, nous relations déjà la sortie de Franck Marlin, le remuant député de l’Essone, qui se disait fier d’être un « pantin » en guise réponse de la bergère au coup de bâton de berger de l’Empereur, qui avait ainsi qualifié ses supporters du Parlement.

L’ingrat! Rappelons que suite au coup de flibuste d’un quarteron de socialos, planqués comme des gamins derrières les tentures du Palais Bourbon, et sortis de nulle part au moment du vote, la loi Hadopi-Présidentielle-des-Grandes-Major avait été repoussée. Nicolas fut la risée de l’actualité. Un camouflet pour le mari de Carla qui au même moment arrosait entre amis l’adoption par le Parlement de cette nouvelle Police sur Internet. Lorsqu’après il a appris le fiasco, il paraît qu’il s’est mis rouge-colère. Depuis d’autres Députés UMP font savoir leur désaccord et découvrent étrangement qu’on leur a coupé leur connexion. Un avant-goût d’Hadopi? LFDM.

HADOPI - Les députés UMP anti-Hadopi privés de parole

«Alors que les débats sur la loi antipiratage reprennent à l'Assemblée nationale, des députés UMP opposés au projet de loi se plaignent de ne pas avoir la parole. Plusieurs députés UMP hostiles au projet de loi "Création et Internet" ont accusé leur groupe de les avoir privés de temps de parole pendant la discussion générale sur ce texte, qui devait reprendre aujourd'hui 29 avril après avoir été rejeté en début de mois. "On verra si on nous rétablit notre connexion d'ici lundi", a ironisé Lionel Tardy (Haute-Savoie) dans les couloirs de l'Assemblée.

"Je me suis donc fait suspendre ma connexion au micro"
Sur son blog , il explique s'être inscrit "par précaution dès la semaine dernière auprès du groupe UMP pour intervenir". "N'ayant pas de nouvelles, je me suis rapproché du service de la séance en fin de matinée, qui m'a appris que ma demande n'avait pas été retenue par le groupe UMP, faute de temps de parole suffisant." C'est en effet le groupe parlementaire qui attribue son quota de temps de parole à ses membres, selon ses priorités : il est évident que l'UMP est réticent à céder ce précieux temps à des opposants au projet de loi du gouvernement. "Je me suis donc fait suspendre, sans avertissement... ma connexion au micro de la tribune de l'Assemblée. Un avant-goût de la loi Hadopi?", s'interroge-t-il. Lionel Tardy votera contre le texte. Dans un communiqué, son collègue Christian Vanneste (Nord) a, lui aussi, protesté dans les mêmes termes. "J'espère que ma connexion sera rétablie sous peu pour que je puisse m'exprimer sur ce texte", a-t-il déclaré. Autre opposant déclaré au texte au sein du groupe UMP, Alain Suguenot (Côte-d'Or) ne figurait pas non plus mercredi dans la liste des intervenants dans la discussion générale
Source Le Point.fr.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu