Avertir le modérateur

25/06/2009

Les tribulations de Kitenge

marianne.jpgLes noirs ne naissent pas égaux en droit

La problématique de survie du «nous et les autres» a une fois de plus fait parler d’elle après celle d’Annany, le noir de la Cramif auquel il ne suffisait pas de l’être et qui trouva utile de s’affamer. Le 26 avril dernier un français, mais un pas tout à fait en droit, même si en devoir on attend au minimum le double, donc un français mais un peu congolais tout de même, se prend à accuser un ponte d’avoir tenu des propos racistes à son encontre. Et pas n’importe lequel! Un mec qui bosse au ministère du «nous et les autres»: l’identité de la nation. Carrefour, l’enseigne dont il ne faut surtout rien dire ni écrire de crainte de devoir payer 1 million d’euro de dommages et intérêts pour atteinte à l’image, avait loué les gros bras musclés de notre français du Congo, pour être postés dans ses magasins à vérifier l’identité des émetteurs de chèques de sommes supérieures à 500 euros. Carrefour en a ras la cantine d’être chocolat de chèques en bois, tirés sur la Banque de l’Okoumé. Alors une société de vigile lui loue un nègre pour faire les gros bras.

Kitenge croyait qu'on n'était pas à Kisangani ici. Il ignorait que la règle de droit est une fumisterie de benêts, qu'elle ne vaut en démocratie à la seule condition qu’il y ait des exceptions par statut. Il s’est, dit-il, ne nous risquons à aucune poursuite et prenons les guillemets d’usage, Kitenge s’est, dit-il, engagé à contrôler un fonctionnaire de l’identité nationale qui avait fait un gros chèque. Quel fou pardi! Outré, le Sieur Gautier Béranger aurait alors, selon Kitengé, proféré des borborygmes aimables qui n’ont bien sûr été entendus par personne. Hé les nanas de chez Carrefour, si vous êtes fâchées avec le coton-tige, il faut savoir qu’au rayon parapharmacie, il y a un truc efficace contre les bouchons, c’est Audispray. A défaut il faudrait voir à y aller un peu plus avec vos partenaires parce qu’on dit qu’à force, ça rend sourd!

Lire la suite

CGT, « Noir c’est noir » et nègre alors !

Des miliciens CGT évacuent les sans papiers de la Bourse.

Et vlan ! Un coup bien bas dans les bourses, la CGT y serait allée en force moyennant lacrymos et matraques, contre les sans papiers, ces nègres dans les deux sens du terme qui travaillent avec l’espoir de la  fermer et de se faire enfiler par la Patrie du doigt de l’homme, qui travaillent et cotisent mais n’existent pas et errent de non droits en non lieux. Ceux-ci squattaient le Palais de la Cégète.

Quoi ça «camarade». Dégage !

A la Feuille de Manioc on est à chaque fois gondolés de rire à voir les noirs vitupérer au devant des manifestations de syndicats, ce ne sont jamais les derniers pour faire valoir le poncif éculé et la resucée de l’égalité des travailleurs. Idem dans les églises, les mosquées et depuis peu avec Guershon Nduwa, dans les synagogues: «aimons-nous les une les autres», mais à condition que ce soit le nègre qu'on enfile. C’est oublier un peu hâtivement les relations d’ordre au principe de nos organisations, qu’elles soient syndicales ou maffieuses ce qui est par ailleurs indifférent, politiques ou associatives : «noir c’est noir», refais-là nous Johnny! LFDM.

30/05/2009

L'identité nationale ça se soigne

racisme.gifLa CRAMIF broie du noir

Jean-Marie Anany est noir. Il a voulu le faire savoir en décidant d’arrêter de manger. Quelle idée! Ça n’a pourtant rien à voir d’être noir et d’avoir à manger ou pas. Il faut croire que si! Et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du 93 qui ne souhaitait pas avoir à rembourser ses soins médicaux a dû l’entendre et a proposé de l’embaucher pour aider sa sœurette la Cramif prise en flag. Aux dernières nouvelles Jean-Marie Anany a cessé sa grève de la faim en acceptant d’être embauché par la CPAM du 93 en passant par la case hôpital où il devra se refaire du gras. Question: où sont passés les déclamateurs de la lutte antiraciste? La Halde et le sinistre Schweitzer? Où sont passés les rentiers du Cran? A quoi donc servent les noirs franc-maçons? L’agence de propagande gouvernementale AFP-TASS a fait un communiqué à ce propos dont l’austérité ferait pâlir un moine capucin. A part le Mouvement des Quartiers pour la Justice Sociale (MQJS) et l’Association Agir pour les Réparations, Maintenant pour les Descendants d’Africains déportés (ARMADA) on a rien vu ni personne. Motus bouche cousue…

«AFP/Sécu : grève de la faim terminée !
Un salarié licencié de la Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile-de-France (Cramif) a arrêté aujourd’hui sa grève de la faim entamée le 11 mai, après avoir accepté d’être embauché par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Seine-Saint-Denis, selon son entourage. «Jean-Marie Anany a arrêté sa grève de la faim après avoir obtenu gain de cause. Il a été hospitalisé et travaillera ensuite à la CPAM du 93», a déclaré à l’AFP un de ses proches, confirmant ainsi un communiqué du Mouvement des Quartiers (MQJS), membre du comité de soutien à M. Anany. La décision de réintégration arrive in extremis. L’état de santé de Jean-Marie Anany s’était considérablement dégradé ces derniers jours. La direction de la Cramif a joué le pourrissement du conflit social jusqu’au bout, au risque d’un évanouissement ou de séquelles pour la santé irréversibles», a affirmé le MQJS. M. Anany, d’origine béninoise, licencié pour «insuffisance professionnelle» en avril de la Cramif, où il travaillait depuis 1999, jugeait ce licenciement «arbitraire et raciste». Des syndicats de la Cramif, mais aussi des militants du PCF ou du Mrap, soutenaient sa demande de réintégration et des dizaines de personnes s’étaient rassemblées mardi pour le soutenir.» Source.

Le sanglot du noir sous hypnose

Il y a des jours comme cela où l'esprit grégaire se lamente de sa solitude. Tel est le noir sous hypnose, vagabond dans les simagrées de l’être évolué. Il passe son temps à se faire aimer du reître Besson auquel il veut ressembler. Tout un projet de vie! Par ces temps d’errances où le civilisé, barbare achevé s’il en faut un à notre espèce, retrouve les vertus de la sauvagerie, la vraie, qu’est-ce donc la névrose écologiste si ce n'est le désir d'une sauvagerie pure? La sauvagerie, la vraie n'a rien à voir avec le mythe rousseauiste du «bon sauvage», autre fumisterie du même civilisé... Reprenons. Donc à cette heure de décadence de la civilisation dans laquelle nous sommes encore pris pour quelques temps encore, il n’est pas vain de réentendre Nietzsche :

«Question et réponse – Qu’empruntent en premier lieu les sauvages aux Européens? L’alcool et le christianisme, les narcotiques de l’Europe – Et qu’est-ce qui tue le plus vite? Les narcotiques de l’Europe.»

Charité bien ordonnée commençant par soi-même, Nietzsche pensa pour l’Europe. Mais on est en droit de voir la même fumisterie en Orient en remplaçant le christianisme par le judaïsme ou l’islamisme. Tous des maîtres en bobards, d'un bobard identique… Tenez, du même Nietzsche à propos de fumigation :

«Bouddha a dit: ne flatte pas ton bienfaiteur.» Répétez ces paroles dans une église chrétienne, – elles nettoient l’air immédiatement de tout ce qui est chrétien.»

Là aussi on a le droit de penser que ces paroles nettoient l’air immédiatement de tout ce qui est juif ou musulman.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu