Avertir le modérateur

11/04/2009

On a décoloré l'armée à la Libération de Paris!

Gi's_noir_enfant_blanc.jpgLibération de Paris, déjà la diversité chez les troufions

Un document de la BBC revient sur le sort fait aux nègres de la coloniale au moment de la libération de Paris. Il apparaît que la 2ème Division Leclerc a été blanchie sur ordre du Haut commandement Allié; que pour la priver de ses soldats trop noirs pour la photo, trop noirs pour des héros, trop noirs pour le triomphe de la Nation, on leur a substitué des espagnols.

Selon votre Feuille de Manioc, le premier intérêt de ce document est qu’il repère dans notre histoire récente, les manifestations identiques aux discriminations racistes spontanées, qui se perpétuent aujourd’hui cependant qu’on prétend les combattre, et que le personnel politique et médiatique se paye le luxe d’une morale de chiens: «la diversité». Si le ridicule n’a jamais tué pourquoi y renoncer… En relevant d’abord que le racisme subsiste dans la guerre, à ce moment de fraternité nue où, face à la mort on aurait pu penser de telles catégories congédiées. Le deuxième intérêt de ce document se situe dans le rapprochement qu’il autorise avec l’ordinaire de nos formations politiques, de nos entreprises, de nos syndicats, de nos media. En dépit de la violence raciale de leurs expériences, l’histoire se dit volontiers Outre-manche et Outre-atlantique, ce qu’on cache à tout prix, en diversifiant les maquillages humanistes et humanitaires en France. Là est le rapprochement avec l’actualité.

elkabach2.jpgIl y a une différence évidente entre les anglo-saxons et les latins, dans les manières d’affronter notre passé boueux. Les premiers, plus décomplexés sont conduits à aborder les questions délicates de l’esclavage, de l’indigénat, de la colonisation voire de la guerre avec beaucoup plus de lucidité que les seconds, plus enclins à falsifier l’histoire pour se donner le beau rôle. On se demande dans quel intérêt. L’accueil national fait à la déjection d’Olivier Petré-Grenouilleau, en témoigne: Prix d’Histoire du Sénat assorti d’une promotion Pravda par les orthopédistes de la pensée que sont Jean-Pierre Elkabbach et d’Alain Finkielkraut. Qui ne se souvient de la saillie de cet abruti achevé que ses idiots homologues tiennent pour philosophe: «Les victimes antillaises de l’esclavage qui vivent aujourd’hui de l’assistance de la Métropole, mais passons...». Il tient toujours sa bave sur une radio publique. C’est à ce type de mansuétude qu’on mesure la responsabilité des Media-Pravda dans le racisme en France.

finkie.jpgOr l’Histoire des Traites Négrières de la grenouille mal lèchée est une réécriture de la réalité, percluse d’inexactitudes et de contradictions et en mauvais français de surcroît. Le vomi d'un historien de province sans épaisseur, sujet de psychanalyse s’il en est qui, d’une encre de haine satisfait à son insu une libido altérée au lieu de se taper une négresse. Or cette issue ferait du bien à tout le monde et à ses frustrations en premier. A défaut d'une belle négresse dont ses dénis ont les violeurs en héritage, un oléagineux ou du simple savon peuvent y palier. S'agissant des chiures de Grenouilleau qui embaument ceux qui l'ont soutenu, les Manioqueurs se réfèreront pour s'en faire une raison, au verdict d'un intellectuel, un vrai. Un esprit d’une toute autre ampleur que ces ânes, inaccessible à la médiocrité qui fait du journaliste Pravda-Paris ce qu'il est, ce pourquoi il est posté-là, voué à ânonner des bêtises. Louis Sala Molins qui s'exprime ci-dessous sur l'entreprise de falsification de l'histoire sait de quoi il parle. Il a montré en quoi le Code Noir régla la part française de la traite, la déportation et l’esclavage atlantiques, adossant sur le juridique l’infamie de l’Etat. Internet permet désormais de contourner les agences TASS-aèfepé et la censure de la Pravda germanopratine.

Barack Hussein Obama aux States contre Ramatoulaye Yadé en Frônce!

Revenons donc à nos connards. La permanence de la falsification d’un côté et la réhabilitation de l’histoire de l’autre expliquent certainement les deux manières d’envisager le présent et l’avenir. En grande Bretagne ou aux Etats-Unis, on ne bavarde pas tous les jours et surtout pour ne rien dire ni faire, sur la diversité. Là-bas, on aborde les questions racistes, dans les media, à l’école, à l’université. Ca fait plus de 20 ans qu’un noir tient la vedette du journal télévisé de la BBC sans qu’on nous bassine sur le noir de Bouygues, parvenu-là davantage par le biais du Club Averroès que par le mérite. Un réseau d'influence auquel il doit sa place comme noir, choisi d'entre les noirs pour incarner la diversité, ce qui revient à une diversion insidieuse, et même à prostituer une liberté. La première victime c'est lui car qu'importe alors son talent pourtant immense et réel. Chez nos potes anglo-saxons, il n’y a pas de ministères stupides du métissage à marche forcée, ni de Comité pour l’hybridation de l’espèce. Il n’y a que chez nous en France, que les têtes à claques de francs-maçons, de rosicruciens et d’Opus Dei, issues de l’ENA, de l’IEP, HEC et QQQ, qui nous dirigent et se bouffent le mou dans une compétition sectaire, qui exercent une mainmise obscure sur les partis politiques, les media et les entreprises, il n’y a que chez nous en France qu’on entend et voit autant de conneries dans ce genre. Après on fera semblant de s’étonner du phénomène Le Pen ou sur l’ascension de De Villiers, produits objectifs de ces merdeux. Attendez, bientôt on va faire un décret pour qu’il pleuve métis.

Lire la suite

16/02/2009

Discrimination, fallait pas laisser faire. Bravo SOS racisme!

SFR au pilori

Au Manioc, nous savons ce qu’honnêteté veut dire. Saluons donc les bonnes initiatives en matière de cohésion sociale lorsqu’elles s’imposent, c’est le cas des rares condamnations, plus encore pénales en matière de discriminations, trop rares pour que les citoyens boudent leur plaisir.

Chapeau bas Messieurs ! Lundi 16.02.2009, l’association SOS racisme a obtenu la condamnation d’un grand opérateur de services téléphoniques, Cegetel-SFR qui écope du bonnet d’âne du management anté-moyennâgeux moyennant des défausses à deux centimes d’euro. Si vous ne savez pas discriminer les gars, prenez au moins soin de sophistiquer vos alibis! Au prétexte de «l’urgence» de devoir trouver un candidat d’origine française de peur que le Ministère de la défense oppose le secret défense si le candidat était d’origine étrangère, ces gougnafiés auraient laissé faire une annonce discriminante durant 16 mois! Tu parles d’une urgence… Avec des arguments pareils on devrait être condamné non pour le délit mais pour le maquillage grossier, la crétinerie. Et dire que ça sait tout, que c’est pénétré de certitudes et que c’est émoulu des grandes écoles…

Le 1er septembre 1999, nos pieds nickelés du copulons entre soi avaient jugé de bon ton de faire paraître une offre d’emploi sur l'intranet du groupe, fondée sur un assortiment de compétences abâtardies «être impérativement Français et de préférence de parents français, nés en France».
Précaution qui soit dit en passant n’émancipait pas de voir débarquer un candidat d’une lointaine engeance laotienne ou un arrière petit fils de tirailleur sénégalais, tous deux de parents français. D’ailleurs notre cher candidat SARKO devenu Président, n’est-il pas français fils de parents français, peu importe qu’il aient été naturalisés? Nul n’ignore cependant qu’en pareil cas, l’annonce codifie davantage la couleur de peau conforme à la francité plutôt que la patrilinéarité. Passons.

Question grisbi par contre, la sanction ne va pas chercher loin pour une atteinte à nos principes constitutionnels «liberté, égalité, fraternité». Le Tribunal de Nanterre a été plutôt clément, jugez-en: 20.000 euros d'amende, dont 10.000 avec sursis. Et nos potes d’un très bref instant, ils redeviendront nos ennemis intimes aussitôt après ce billet, jusqu’à ce qu’ils ne fassent que leur boulot, toucheront 6000 euro en compensation des frais de procédure. On ne paye pas un bon avocat avec ça à Paname… Ceci pose la question de l’opportunité de poursuivre devant une juridiction pénale plutôt que civile. On s’interroge sur la stratégie judiciaire de SOS racisme d’autant plus que la procédure civile n’exclut pas l’action devant la chambre correctionnelle. Au civil on peut prétendre faire exploser la banque même si les juges se montreront frileux alors qu’au pénal les zeuros sont plafonnés. En plus la charge de la preuve est aménagée au civil en faveur de la victime ce qui n’est pas le cas au pénal. Or les magistrats et les parquets en particulier montrent toute leur indisposition à poursuivre suivant cette qualification encore taboue en France. Preuve, la plainte de SOS racisme a été deux fois classée sans suite, et ils ont dû citer directement les responsables de SFR. Sans procureur pour aller fouiller les culottes salaces des patrons du CACA 40 on ne peut escompter de condamnation à fréquences susceptibles de dissuader cette caste des temps modernes.

Avant de reprendre nos accents critiques vis-à-vis de l’association co-dirigée par Samuel Thomas et Dominique Sopo, toutes nos félicitations en regrettant juste qu’à force de laisser faire, cet épisode figure plutôt SOS rarissime que SOS racisme. LFDM

08/02/2009

La satisfaction judéo noire

lozes_maynor_nduwa.jpg

Saint Paul (ou Saul) de Tarse n'a pas convaincu un noir

Relevée sur guysen.com (05.02.2009), cette célébration d'Edouard Guershon NDUWA en langue anglaise: «Iné ma tov ou manaïm chevèt akhim gam yahad». L'ex-éducateur spécialisé, ex-fonctionnaire au ministère des Affaires sociales à Kinshasa avant qu'il ne traîne ses guêtres du côté de Médecins sans Frontières, semble avoir conclut son "retour de DAMAS". Les bigots savent que Paul de Tarse (Saul) de notre Sainte Bible qui dit vrai, persécuteur de la secte des Esséens où se serait planqué Jésus en chair, s'est converti du judaïsme au christianisme sur le chemin de DAMAS. C'est étrange comment de tout temps, les prohètes ont été frappés par le soleil (Dieu) dans le désert (Moïse, Jésus, Mahomet, Lozès...). Curieux tout de même ce que peut faire la soif. C'est peut-être pour éviter de se déshydrater que NDUWA lui, a emprunté le chemin de Saint Saul à l'envers, et s'est converti au judaïsme. Déjà il a été admis, ce n'était pas gagné! En conséquence de quoi il est supposé avoir du CRAN... Vous l'aurez compris, Guysen fait dans "le jeu de mollets pour jambettes":

«C’est par ces mots prononcés en hébreu que le secrétaire général du C.R.A.N, le Conseil Représentatif des Associations Noires, Edouard Gershom, s’est exprimé à l’occasion du dîner annuel de son Association organisé il y a quelques jours au Cercle Républicain à Paris. Ce qui veut dire en français : «Qu’il est bon et agréable d’être tous ensemble réunis.» Le C.R.A.N. a vraiment du cran!» Un sujet d’Albert BELLAÏCHE pour Guysen International News.

Mendiants tous azimuts

Aux dernières nouvelles, les deux s’écharpaient pourtant, place publique, à coup de lourdes accusations pouvant ressortir de l'abus de bien social au pénal; Mercedes par ci, 20.000 euro par là… Et action judiciaire ou menace de... A la manière de KOUCHNER. On ne les avait pas revus ensemble depuis les commémorations du mois consacré à l’histoire des noirs américains et aux luttes pour les droits civiques en février 2008, photo ci-contre, prise à l’ambassade US à Paris. Patrick LOZÈS immanquable à gauche et Edouard Guershon NDUWA à droite, encadrent le chanteur d’opéra Kevin MAYNOR qui faisait partie, avec le rejeton KING du set de communication sur les droits civiques des Yankees en Gaule.

Au fait, à force de vouloir bouffer à tous les râteliers, ici dans les loges et à tous les étages des partis politiques, et là-bas du côté des lobbies et des services américains, les pieds nickelés du CRAN vont finir par avoir plus que la maison poulagas au fion. Et qu’ils ne comptent surtout pas sur la Feuille de Manioc pour les mettre au vert. Au contraire! Messieurs de l'ex-DGSE, on connaît votre philoaméricanisme légendaire. Alors si nous pouvons vous rendre service… Ca nous débarrassera des emmerdeurs! LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu