Avertir le modérateur

26/10/2009

Discrimination: Casimir sur Jean de Neuilly son Père

lozes2.jpgMélaniser l’Epad de Jean-Fils de «Mon mari».

Forcément! Il ne pouvait manquer à la curée. A vous donner envie de soutenir Jean De Neuilly-son-Père. Casimir ne pouvait pas laisser passer pareille occasion d'y aller de son couplet obamanique. Lui qui n’a rien à dire sur rien. A travers les faveurs à Jean-Fils de Neuilly Sa Mère, alors que tous les commentateurs voyaient de concert avec la blogosphère l’abus autocratique de notre Empire décimétrique, Casimir seul contre tous y a vu une expérience raciale... A force de tirer sur la rengaine raciale pour ne rien en faire si ce n'est se bâtir un carrière de félon, la corde s'use.

Partrick Lozès auquel 20minutes.fr accorde étrangement une visibilité usurpée sur sa plateforme de blogs, tout simplement parce qu’indépendamment de cela les fadaises de cet agitateur de couleur sont lassantes, Casimir donc s’est récemment fendu d’un billet pour nous expliquer doctement, il est pharmacien, qu’«il n'est pas exagéré de dire que pendant 15 jours, les français ont vécu le quotidien des minorités visibles!». A se damner… Que sait donc ce produit de la cooptation de la discrimination raciale? Rien. Comme Jean, de  la circonscription de la Chèvre de Neuilly sa mère, notre Casimir noiriologue est aussi le fils d'un notable auquel le rejeton doit son destin et notamment son carnet d'adresses. Le père de Lozès fut de ces dignitaires africains qui ont géré les indépendances et tant brillé par leur mérite que le continent se meurt dans l’état où il se trouve.

Plus généralement il est toujours bon de rappeler à ceux qui l'auraient oublié, que la plupart des leaders prétendument indépendantistes afiricains étaient déjà à l'époque des cooptés de la putassière internationale maçonnique. Déjà... Un noir franc-maçon ça sert à quoi au fait? A la même chose qu'un noir chrétien ou musulman. A rien. Pendant qu'ils sont occupés à grimacer les apparences de leurs maîtres, à implorer la fortune à genoux le front par terre, à un Dieu célibataire et irascible, au lieu de bâtir des Etats viables pour leurs peuples, d'autres plus malins  qu'eux pour leur avoir refilé une telle divinité incompétente, il n'y a qu'à voir le désastre du monde, et une telle maffia, il n'y a qu'à voir comment s'enrichissent ces prétendus humanistes, pendant la prière disions-nous, les malins s'occupent de leur affaires, et les noirs, comme d'hab se font farcir. Jouissif! Allez à l'église, allez poser vos culs fétides dans les loges où vous partouzez. Vous laisserez sur terre tous vos honneurs usurpés et vos enfants auront raison de déféquer sur vos tombes. A la fin il n'y a que la mort qui gagne...

Revenons à Jean de Neuilly sa mère. A son propos, Patrick Lozès nous parle de discrimination mais c’est un usurpateur! Une petite frappe sélectionnée par les réseaux pour sa capacité à s’aliéner sa propre identité. Résultat, le Cran fait fonds de commerce d’un racisme à l’envers. «Pourvu que cet épisode de lucidité collective serve la cause de la diversité, celle de la lutte contre toutes les discriminations et celle de l'égalité des chances.» Si vous avez envie de marcher à quatre pattes…

Diversité ou Cailleras and C°

Sous le masque de la diversité, les fausses luttes contre la discrimination et pour la diversité donnent cependant des rapprochements inattendus. L’apothicaire du Cran  est désormais copain comme cochon avec Manuel Valls, un autre personnage bizarre, soucieux de nuances et qui avoue vouloir javeliser la ville d’Evry. Rappelons que Manuel Valls qui a des ambitions très sécuritaires pour le PS, c’est sa manière de voir la gauche, est, entre autres, l’ami d’Alain Bauer ancien Grand Maître, et qu’il fréquente l’Elysée sans complexe. Traître? Pensez-vous, entre républicains on peut se parler… Et Valls n’a pas, comme le reître Besson, franchi le rubicon. On ne va pas chier une pendule pour si peu!

Lire la suite

12/08/2009

Métis diversifiés? Non merci!

A la une! Nous étalons habituellement notre culture comme du beurre, à l’image de ceux qui en ont peu. Et alors? D’autres font bien étalage et de leur beurre et de leurs crèmes précieuses en se la faisant offrir par d’autres. Lorsque l’occasion, rare, s’y prête, nous exhibons aussi les amis qui nous veulent du bien. Certes nous en comptons peu. Plus nombreux sont en effet nos ennemis, les mêmes qui se soucient de leur peau et des aspérités de leurs nombrils, tout à l’affût de la crème antirides qui opérera le miracle: récurer la connerie qui ne leur ravine pas seulement le derme mais d’abord le cerveau, ce dont ils méritent le coup de pied au derche. C’est pourquoi, à la une aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous donner à lire Zoglo, un vieux manioqueur qui nous veut du bien.

«Cher Minkoda BA NKOZI! je vous envoie ce lien et attire par là même votre attention sur le blog "Modernes persaneries" (si vous ne le connaissiez déjà vous qui adorez traîner vos guêtres sur le "oueb"!) qui n'est pas mal fichu du tout surtout si on considère qu'il dézingue plus souvent qu'à son tour votre bien-aimé ci-devant président du Cran! Et le plus cocasse dans tout ça (car finalement toutes ces postures du Cran c'est bien pour de rire n'est-ce pas?) c'est qu'ils sont tous deux hébergés par le Nouvelobs.com! Je ne sais pas bien celui qui est le plus lu des deux mais j'imagine lequel pourrait avoir votre préférence! Je ne sais pas bien non plus quels buts vous poursuivez les uns et les autres, mais vos blogs sont comme qui dirait jumeaux en ce qui concerne votre ami commun! Alors, le doute n'est pas permis, vous aimerez la série de posts qu'il lui consacre. Je lui ai, comme du reste je le fais avec vous, signalé l'adresse de votre blog (pub gratuite soit dit en passant) car je m'en voudrais que des amis comme vous et lui ne se connaissent pas et ignorent par le fait même l'existence les uns des autres! Je suis comme ça moi, j'aime que mes idoles se connaissent et se tirent la bourre!
Cordialement cher Minkoda.»
Lien vers Modernes persaneries

Nous avons jeté un œil furtif sur le blog en question. Il mérite à plus d’un titre qu’on s’y attarde. Zoglo en sera remercié, et nous prendrons le temps d’aller y traîner nos guêtres voir si de côté-là du monde, quelque semblable en guenilles veille. Nous invitons nos amis manioqueurs à s’y égarer. La curiosité est un sacerdoce.

Cela étant, quel but poursuivons-nous s’interroge Zoglo? En tous cas certainement pas celui de penser la race noire. «Vous êtes, nous assenait Gennybeauté en défense de Lozès, des illustres penseurs de la race noire mais hélas vous ne vous manifestez jamais.» Nous? Illustres! c’est trop nous prêter. Mais alors penseurs de la race, et noire de surcroît! Faut pas charrier non plus… Où Gennybeauté est-elle allée chercher cela? La fumette ça va 5 minutes. La rage du propos a égaré notre contradicteur. Quel but poursuivons-nous? Aucun, c’est le propre de l’errance. Tel vagabond n’a de but qui sait cependant se méfier des dangers sur les chemins. Nous laissons à ceux qui croient qu’ils savent, le soin de poursuivre le but idéal, mais nous considérons que la race n’existe pas, sauf pour les malades mentaux. Ils sont nombreux depuis le bon-à-rien de Comte Arthur de Gobineau, (1816 – 1882) diplomate de son état comme notre pays sait en produire, et écrivain raté en définitive, une vraie fin de race à lui tout seul comme en témoigne son concept racial d’aryens qui névrosa l’Europe entière et Hitler en premier, au milieu du 20ème siècle, dans une jouissance eschatologique.

Tout simplement, nous ne pensons pas la race, mais nous nous préoccupons des racistes qui s’ignorent. Ils sont plus  nombreux à gauche qu’à droite. Plus nombreux dans les ONG et les associations à but d’humanitairerie pour jouir de sa propre misère sociale que dans l’armée et la police. Car l’épouvantail Le Pen et du Front National aussi, ça va 5 minutes. L’illustre borgne et sa clique n’ont jamais été au pouvoir depuis Laval et ne peuvent, sauf à trop leur prêter pour de sombres impostures, être tenus pour responsables de l’état actuel de la France, de la ségrégation de notre tissu urbain érigé en apartheid dont la ville de Neuilly est l’exemple, et puisque c’est le Commissaire Sabeg qui l’ose, de nos entreprises qui se décolorent et se sexisent à mesure que l’on remonte leurs chaînes hiérarchiques, ce qui ne les empêchent pas, bien au contraire, de recycler leur infâme hypocrisie en s’achetant des labels de merde au titre de leur engagement pour la diversité, ils n’ont plus que ce mot-valise à la bouche; de nos partis politiques, machistes comme ils sont racistes, de nos media qui donnent à l’idéologie de la race sa consistance, à travers de faux débats, de nos syndicats et associations dont certains vont jusqu’à donner dans de faux procès, et puis les vrais-faux noirs serviles qui réclament, mais pour eux-mêmes d’abord et pour leur engeance, d’être noirs et d’être primés pour cela: «discrimination positive». Dans ton cul. Nous, nous répondons, le droit positif d’abord. Le bavardage des incitations on verra plus tard, si vous voulez bien faire une pause d’âneries.

La race n’existe pas, seul le racisme existe et à cet égard l’expérience montre que les remèdes sont des agents aussi toxiques que le syndrome qu’ils prétendent combattre. On ne lutte pas contre le racisme en s’achetant des montres (Rolex), et en mélangeant les genres afin de distraire l’opinion, comme organiser des pétitions sur le problème des femmes au Soudan (Sos-racisme), en usant de la misère noire, à double titre, pour se construire une carrière politique (le Cran) pour ne citer que ces deux-là, les autres dans ce fonds de commerce étant de la même veine. On combat le racisme en soignant le raciste, ce malade d’idéologie, fusse par la contrainte. Sans rire… La camisole de force est à ce titre un moyen éprouvé et nous avons des lois en Gaule pour nous dresser, c’est le cas de le dire, contre de telles infamies. On combat le racisme par la sanction pénale et financière du délit raciste. On sait où trouver les coupables. Ils sont plutôt à la tête des entreprises, des partis et du gouvernement. Tout le reste est bavardage, la France d’après, la France métissée, ce nouveau fantasme, cette idéologie raciste en soi en ce qu’elle est la négation du non métis, c’est-à-dire la haine tout à la fois des noirs des blancs, des jaunes, des rouges, des verts et des pervers, la France métissé ne s’obtiendra pas par une injonction faite aux garçons et aux filles de ce pays de baiser anti-discriminotoirement, parce qu'en plus, ce mode de jouir ne vaut que lorsqu'il se clame sur la scène paradisisaque des obscénités modernes, à la télé...

Même l’idée éculée de Nation ne se décrète pas, comme le disait déjà un célèbre nationaliste dont on se réclame à l’UMP, en fustigeant l’Europe intégrée du Volapük et de l’espéranto. Pour le reste, nous poursuivons la vie nue, pleine et entière, ici et maintenant, nulle part ailleurs pour nous distraire. Et de sa prosécution, la vie nous poursuit à son tour qui nous rapproche du terme des choses. En dehors de cela nous n’avons aucun but, nous laissons ce soin à d’autres. LFDM

11/06/2009

Everblanc and C°, Valls souhaite blanchir Evry

Evry, White Only: evryone is Everblanc

A voir contemplativement par les disciples de la servitude volontaire. Ce fatal Valls s’il ne prend garde finira parmi les plus réactionnaires de la droite dure, mais la-très-dure alors, celle qui enfile le peuple de gauche lequel en redemande. L’ami de Bauer, est Maire de la commune d’Evry et désespère de ne pas voir assez de blancs dans sa ville voir le vidéeo et l’article de Rue89 ci-après. Pensez-vous… Pour sa caution antiraciste outre d’être de gauche, Manuel peut compter sur l’un des ses thuriféraires les plus efficaces, le fatal Kelman, bourguignon d’origine «… biiip*…», qui se sait noir, c’est déjà pas mal, n’aime pas le manioc et aime à le faire entendre.

Valls veut donc plus de blancs à Evry… Eh bien cela surprendra plus d’un manioqueur, nous sommes d’accords avec l’exigence de diversité selon Valls, mais alors en inversant l’ordre du manuel de la diversité, et en commençant par là où elle est à la fois plus simple et plus légitime à fabriquer: Neuilly, Auteuil, Passy, Le Vésinet, Saint-Germain-en-Laye, Versailles etc… On verra plus tard pour Evry Ok? Chiche? Quand commence-t-on? Faux derche va!

Hongrois qu’il est français mais on croit à tort…

Non en fait, le petit ambitieux Manuel est pris en flag de préférence leucoderme et sait dans ce cas qu’il a tout intérêt à ne pas se démonter. Ce serait pire. Manuel est en tous cas habitué à flatter les sentiments les plus abjects du popu-cocu qui, crise économique aidant, va chercher chez l’immigré les réponses au manche de pioche que la secte financière internationale lui a mis dans le baba. l’Infiniment très ami de Bauer qui pense être destiné à une carrière de Président oublie dans ses accès de blancheur, qu’il est lui-même issu d’une immigration qui était encore chiée dans les gueules brunes de cette réaction à laquelle il aspire idéologiquement, il n’y a pas si longtemps. C’est vrai quoi il n’y a pas si longtemps qu’on les considère comme nos semblables les espagnols! C’est comme les polacs, les ritals et les portos…

Comme quoi l'Empereur d'origine hongroise a fait des émules.

*Censuré "Camerounaise"

Article de Rue89

«Habitué aux sorties iconoclastes, le député-maire socialiste d'Evry (Essonne) s'est une nouvelle fois distingué mardi dans l'émission « Politiquement parlant » sur Direct8. Au cours d'un reportage réalisé dimanche pour l'occasion, Manuel Valls, parcourant les allées d'une brocante à Evry, lâche à Christian Gravel, son directeur de cabinet et directeur de la communication à la mairie :

«Belle image de la ville d'Evry… Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos…»

«Les gens bien pensants »

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu