Avertir le modérateur

07/06/2009

Bongo enfin crevé! La France des magouilles en deuil

BONGO%20ONDIMBA.jpgLa Franc-maçonnerie ne rend pas invulnérable

La Feuille de Manioc vous l'avait prédit. Mort de chez mort... Le franc-maçon noir, Omar Bongo Ondimba, né Albert Bernard, lorsqu’il était encore fils de notre dieu de chez nous, avant de se convertir au dieu des barbares musulmans, est enfin crevé! Youpee! Vive les charognards. Le sous-préfet de la Françafrique a rendu l’âme après 42 ans de règne sans partage. La France perd un de ses meilleurs alliés exécuteur de basses œuvres contre les peuples d’Afrique dont elle exploite sans vergogne les richesses du sol et du sous-sol.

Remarquez ce ne sera pas très difficile à la France de trouver un autre franc-maçon noir et gabonais bien disposé à ruiner les intérêts du peuple gabonais pour quelques breloques.  Lorsqu'on enfile un noir, il y en a quatre qui le tiennent...

Joint par téléphone, le soi disant représentant de l'opposition gabonaise, Bruno Ben Moubamba, qui ne représente que sa convoitise  de malingre errant, a d'ores et déjà , sur France 24, demandé une audience au Maître de Paris pour s'asseoir sur le fauteuil encore putride d'Omar. On admettra néanmoins que la démarche de l'opposant pressé aura respecté le temps du deuil car le corps du nabot dictateur n'était déjà plus tiède. Il ne fait aucun doute que la transition a déjà été réglée dans le dos des gabonais et il ne serait pas surprenant qu’on apprenne un jour qu’il est mort bien avant ce jour de gloire de Bacchus.

Buvons donc un verre à l’œuvre des charognards auxquels le peuple gabonais voue souverainement la dépouille de ce traitre, de la trempe de ceux qui les vendent depuis 1492. LDFM

31/05/2009

Anany, le Mrap effeuille le manioc

Le Mrap s'en prend vertement à votre légume

A la suite de notre billet d’humeur manioquée sur le noir qui s’affame pour ses droits, nous avons reçu cette réaction amidonnée d’affidés du Mrap ou de quelqu’un se faisant passer pour tel:

«Avant d'écrire que le MRAP, qui n'est pas le syndicat de l'islamisme français, soit dit en passant, était aux abonnés absents, lisez les coupures de presse que vous copiez-collez: «Des syndicats de la Cramif, mais aussi des militants du PCF ou du Mrap, soutenaient sa demande de réintégration et des dizaines de personnes s’étaient rassemblées mardi pour le soutenir.»

Que notre point de vue vous déplaise peut se comprendre. Cependant la Feuille de Manioc ne pratique pas le copier-coller. Nous pensons suffisamment mal, suffisamment sale, et si différemment des thuriféraires qui pensent bien et le bien, pour ne pas avoir à puiser dans les déjections de la presse Pravda parisienne. Croyez que pour penser aussi sale nous n’avons pas besoin d’aide. Et encore, nous ne sommes pas à la hauteur des ignominies que nous ambitionnons de décrire. Le reproche est injuste.

A la remarque suivant laquelle «des syndicats de la Cramif, mais aussi des militants du PCF ou du Mrap, soutenaient» l’affamé Anany pourrait s’ajouter celle que Sos Racisme est partie civile dans l’affaire. Bravo à tous et à chacun. Dans notre propos il ne s’agissait pas d’eux. Car il n’en demeure pas moins que de notre point de vue c’est tellement insuffisant que de telles réponses font figure de pet de none au regard de la permanence du thème de la discrimination dans l’actualité. Oh pardon! de la «diversité métissée» dont on nous rebat à n’en plus finir les oreilles et dont les officines se repaissent.

Croyez, Madame, Mademoiselle ou Monsieur, que nous sommes respectueux de l’action des personnes qui s’élèvent contre les injustices et il y en a, comme nous serions respectueux de la vôtre à votre échelle si vous en êtes. Il ne s’agit pas de cela. Il s’agit d’éclairer sur l’impasse dans laquelle sont les actions «antiracistes» eu égard aux principes fondamentaux qui sont en jeu. Comment vous dire? Nous voudrions dire que l’affaire Ananay aurait mérité au moins que l’ensemble du Mrap, de Sos racisme, de la Licra du Gisti et tout le toutim fasse la grève de la faim pourquoi pas? Non blague à part, nous ne sommes pas convaincus que les formes opposées au problème posé soient à la hauteur de l’enjeu et n’exacerbent pas au contraire le racisme tout en étant de nul effet. Nous attirons d’ailleurs l'attention sur un billet publié ce jour traitant du côté inopérant de ces actions: Lire "Eric Besson arrêté par la justice".
gant.gif
Quant à notre perception selon laquelle le Mrap est prioritairement sensible aux discriminations touchant les français de confession musulmane ou d’origine arabe, nous la maintenons. Il n'y a, à nos yeux, rien de grave dans le fait que les musulmans français soient aussi bien défendus que les autres.  Nous n'avons pas écrit que vous ne prétendiez pas lutter contre toutes les formes de racisme comme le montre cette très belle image que l'on vous doit ci-contre. De la même manière qu’il ne nous semble pas que la Licra prétende autre chose et défende en priorité le racisme négrophobe. Par contre vous nous diriez que le Cran ne défend pas les noirs, là nous serions d'accords. Il les vend.

Nous n'entendons pas pour autant que l’action du Mrap est illégitime. Il faut bien que chacun puisse être défendu et si la lutte contre le racisme s’est disloquée en guichets confessionnels et «raciaux», c'est certes regrettable mais c’est d’abord dû à l’échec des politiques publiques qui ont longtemps dénié les ségrégations que ces associations entreprennent de combattre dont la vôtre. Que la justice et la police fassent leur travail en matière de racisme, bref que l’Etat sorte de l’hypocrisie, et nous n’aurions plus besoin de vous!

Vous êtes légitimes, cependant, il nous semble tout simplement que tous, vous n’êtes même pas dans une impasse, vous êtes l’impasse. Ce dont se joue le pouvoir, souffrez de l'entendre, nous marcherons peut-être dans le même sens... LDFM.

25/05/2009

Omar Bongo préoccupe les noirs de France

head_home.jpg

Lucien Pambou se soucie du petit dictateur en termes ambigus

Et lui souhaite longue vie! Mais quelle mouche l’a piqué? Qu’est-ce qui a pris au Pambou de sortir de sa torpeur depuis qu’il a assigné les faussaires du Cran en justice? Attraire le Cran en justice, la seule œuvre politique utile que Pambou ait tentée à ce jour. Elle est loin d’aboutir mais en cela nous le soutenons. Jusqu’à ce qu’il réduise les cons d’en face et se fasse à son tour rentier de la mélanine en France comme les Lozès, et on lui tapera alors dessus allègrement, le mot est à la mode gouvernementale, afin de lui pourrir la Porsche CayenneS gagnée en courbettes à l’immémorial maître blanc. Mais pour l’heure suivons le scribouillard. Il a publié chez grioo.CON, on ne vous y envoie pas par hygiène numérique. Faut pas polluer tout de même, une tribune? On ne sait comment nommer ce billet…

«Le Président Bongo est malade, il souffrirait d’un cancer intestinal et il aurait été transporté dans une clinique espagnole (Barcelone Est) dans un état relativement sévère. Le Président Bongo est le doyen des chefs d’Etat africains, il a 74 ans. Sa maladie, et je m’en excuse auprès de sa famille, est une question familiale certes, mais nationale pour le Gabon, africaine pour l’Afrique centrale et l’Union africaine et internationale pour le monde et surtout pour la structure de la Françafrique. La maladie du Président, j’espère qu’il guérira, soulève néanmoins des questions importantes au niveau de la géopolitique en Afrique centrale.»

Pourquoi Pambou tient-il à s'excuser? La crainte d'un coup de bambou sur la tête ou derrière la nuque de la part de la Françafrique qu'il feint d'entreprendre d'analyser? Qu'il est drôle le Pambou alors! A quoi rime de faire le vœu que le nabot autocrate batéké se remette d'une plaie interne qui l'emportera à courte ou moyenne échéance? Pourquoi ce vœu inutile? Pour ne pas insulter l’avenir? T'inquiètes-pas a-t-on envie de lui dire, «Papa Bongo» selon la tendre formule de Maître Francis Szpiner se coule des derniers jours tranquilles pendant que la famille se la pète dans le bel hôtel Rey Juan Carlos I de Barcelone (photo ci-haut)... Alors t'occupe.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu