Avertir le modérateur

07/07/2009

Carrefour de merde: «j’ai eu la chiasse»

Action fondamentale

Extrait d’un conclave scatologique d’actionnaires, capté sur Le Post, lors de l’Assemblée Générale de Carrefour au mois de juin écoulé. Un emmerdeur, c’est le cas de le dire, avait semble-t-il décidé de faire chier les tauliers de l’enseigne Carrefour, Amaury de Seze, président du Conseil d'Administration, Lars Olofsson, directeur général, et Eric Reiss, le directeur financier des grandes surfaces.

C’est en des termes très fondamentaux somme toute, -ne s’agit-il pas du baba?- qu’il a interrompu le cours logorrhéique de ce raout financier: «J'ai acheté des fraises à 1 euro la barquette de 500 grammes qui viennent d'Espagne, j'ai eu la chiasse» Ca commence bien… «Il a eu...?» s'enquiert Lars Olofsson en off auprès d’Amaury de Seze. «J'ai acheté du [...] qui vient de Costa Rica à 1€40, j'ai eu la chiasse». Tiens donc. On savait que les supermarchés vendaient de la merde et de la malbouffe outre de mettre nos paysans sur la paille avec des marges arrières dignes de l’usure, mais de là à assurer aussi la chiasse en continu… C’est très fort! «J'ai demandé pour acheter des caleçons longs au début de l'hiver. Les caleçons ils sont arrivés le 15 janvier, ils étaient trop courts au genou!»

Rappelons que cette enseigne s’est récemment illustrée par son action en diffamation contre l’infortuné Kitenge, nègre vérificateur de chèques en bois, embauché pour ses gros bras, lequel avait eu la mauvaise idée de se dire victime de propos racistes qu’il imputait à une huile du Ministère du Nous et des autres (Identité nationale). Bien défendu par Sos Racisme, il a depuis été viré et est désormais poursuivi. Carrefour réclame rien moins que 100.000 euro de dommages et intérêts. Pour consolider les résultats de l’entreprise? Vraiment une histoire de merde. LFDM.

30/06/2009

Contrôles policiers au faciès: la preuve scientifique

adn.1190874604.jpgBounty or not Bougnoule?

Lu sur Mediapart : Voila qui nous change des sondages bidon du CRAN financés par leurs marionnettistes, eux-mêmes communautaristes de confession. Un truc sérieux quoi… Kezako? Eh ben, il nous est scientifiquement suggéré que la police républicaine de Flammèche de Fleur –Hortefeux, Brice de son prénom, l’ami du Président–, ne serait pas si républicaine que cela. Comme si elle était, pour ses patrouilles,  dotée de lunettes qui lui permettent de lire dans l’infrarouge, ce qui l’oblige, forcément, à contrôler plus de bougnoules et de nègres que de blancs bien de chez nous, pure souche! Pas d’souchis!

Voilà en tous cas un critère de mesure qui devrait intéresser le futur candidat à la présidentielle PS, Manuel Valls qui a tout compris et veut blancotiser Evry pour la présidentielle. Cet ambitieux ami de l’infiniment franc-maçon Bauer, sait que pour être propulsé présidentiable, il faut montrer qu’on en a. Quoi donc? Des couilles bien sûr! C’est le théorème de Chirac, lequel avait pensé le mettre en application par deux explosions nucléaires intempestives à Muroroa sitôt élu Président.  Sarko lui a fait profession de foi sur la «racaille» de la Dalle d’Argenteuil. Elle lui a porté chance. Valls qui veut sa part de raclures sait que l’exercice médiatique commande de s’essuyer les pieds sur les nègres et les bougnoules. Alors voila une mesure scientifique élaborée par CNRS qui lui permettra de proposer des politiques publiques de blancotisation des villes. LFDM.

«Pour la première fois en France, une enquête rigoureuse démontre que la police pratique des contrôles sur «profilage racial». Plus de 500 contrôles d'identité ont été observés, à Paris, dans cette étude menée par des chercheurs du CNRS. La conclusion de ce travail monumental, conduit pendant des mois et sur cinq sites parisiens, fait date: il y est établi que ces pratiques policières sont fondées principalement sur la couleur de la peau – et non pas sur le comportement des intéressés, comme l'impose le droit. L'enquête et les vidéos avec ses auteurs.» Source Mediapart. Allez voir la vidéo sur ce site.

«Surreprésentation des minorités»

Les personnes perçues comme «arabes» ont été 7 fois plus contrôlées que ceux perçus comme «Blancs». A la station Châtelet-les-Halles, la probabilité de contrôle des «Noirs» est 11,5 fois plus grande que celle des «Blancs».
L'enquête confirme ce dont «tout le monde se doute», rapporte Mediapart. «En l'absence de quelque stratégie policière légitime qui l'expliquerait, le comportement de la police française dans ces cinq emplacements peut être assimilé au profilage racial»
L'origine n'est pas le seul critère de contrôle, le style vestimentaire se révèle également déterminant. Si les personnes portant des vêtements associés aux «cultures jeunes» (hip-hop, tecktonic...) ne représentent que 10% de la population présente, elles représentent 47% des contrôlées.
«Il est probable que la police considère que l'appartenance à une minorité visible tout comme le port d'une tenue «jeune» sont étroitement associés à la propension à commettre des infractions», considère le rapport. «Lorsque la police cible ce type de tenues, il en résulte une surreprésentation des minorités visibles, en particulier des Noirs, parmi les contrôlés.
» Texte intégral sur le NouvelObs.

Illustration ci-contre adn pure souche.

28/06/2009

Vergès et Lozès, des nouvelles du Bantoustan

deuil.jpg

Mort de Bambi

Il ne fait pas bon sortir sur le ouaibe muni d’une plume, même avec l’encre d’un vert amer de celui de votre Feuille de Manioc. Le Roi MJ étant parti aux cieux, non ceux du Dieu célibataire des monothéistes, colérique et jaloux, mais au panthéon des génies de la vie, forcément pluriels, forcément polythéistes, forcément tolérants, Atoum, Dyonisos, Khépri, Athena-Nikê, Horus, Nabbu, l’opulence la pétulance, l’impénitence… 

Le Roi MJ est donc parti, nous laisserons bien faner une feuille verte, histoire de nous incliner le temps du deuil lorsque l’onde de choc couvre tout ce qui s’exprime. Même votre Feuille de Manioc est surprise par l’ampleur d’un phénomène qui se mesure au désarroi du monde. Il nous faudra y revenir lorsqu’il sera possible de mettre de la distance sur l’émotion que la disparition d’un tel talent suscite.

verges_francoise2.jpgNépotisme vergétique

Cela étant, en revenant tondre nos habituels moutons, on se tape la Vergès présidentialo-embedded (embarquée), façon très amerloque de dire qu’elle fait partie du cortège. A la Réunion on s’agace à chaque fois que Françoise fait un pas, l’universitaire et nièce de l’autre, maître Vergès. On s’agace parce que la Région tenue par la famille communique à donfe sur son égérie. C’est du vergétisme. A ne pas confondre avec les vergetures qui zèbrent les belles hanches des peaux brunes courantes sur la belle île de notre lointaine Gaule. Le vergétisme est, selon la Feuille de Manioc qui a forgé le concept, un courant politique insulaire qui confine au népotisme.

Celle qui s’est taillée la présidence du Comité Pour la Mémoire de l’Esclavage au nez et à la barbe du prestidigitateur Serge Romana lequel s’exerce à jouer le corbeau sur le ouaibe sous format PDF, Françoise Vergès donc, a un nouveau pote en la personne de l’Empereur de Carla, et la famille Vergéturique tient paraît-il à le savoir. Témoignages, le journal fondé par le Docteur Raymond, un autre Vergès ronflait en titre gras: «Françoise Vergès dans la délégation qui accompagne Nicolas Sarkozy aux Antilles». Samsara et nirvana!

«Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise : Françoise Vergès, directrice de l’équipe scientifique et culturelle de la Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise, présidente du Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage et personnalité qualifiée dans l’équipe projet des Etats Généraux de l’Outre-mer, fait partie de la délégation qui accompagnera le président de la République Nicolas Sarkozy en Guadeloupe et en Martinique les 25 et 26 juin 2009». Témoignages.

Une pub dithyrambique qui ne semble pas du goût de tout le monde.

«L’oracle jusqu’aux toilettes. Difficile de savoir si la Région a vu trop grand ou s’il s’agissait bien d’une directive. Toujours est-il que les discours des officiels étaient retransmis par hauts-parleurs sur des parkings vides à plus de 200 mètres de la tente présidentielle. Ce qui permettait, comble du bonheur, d’écouter l’oracle de la Savane jusqu’aux toilettes. En cas de besoin...» Clicanoo.

Dites-nous, on a rêvé ou ça chie à la Réunion? Et ce n’était que la réaction d’un Internaute! Qu’est-ce que ça doit poquer en vrai! Suivons Clicanoo:

«C’est désormais la règle: dès que Françoise Vergès se déplace dans un endroit un peu prestigieux, la Maison de la Civilisation et de l’Unité Réunionnaise (donc la Région) avertit les médias par communiqué. La dernière fois, c’était pour “l’intronisation” de Barack Obama, où on nous disait que notre émérite représentante était conviée par quelques grands pontes de la pensée américaine. Et mercredi, c’était pour nous prévenir que Françoise Vergès serait présente dans la délégation qui accompagnait le président Sarkozy aux Antilles. Et de noter, pour rappeler combien notre Réunionnaise est importante, que Sarko n’a pas l’habitude d’inviter n’importe qui : aux Antilles, il était aussi entouré de Christine Kelly, membre du CSA, de Jacques Martial, président de la Grande Halle de la Villette et de quelques autres grands personnages. A l’image, en tout cas, l’admiration que porte Nicolas Sarkozy pour notre Françoise ne pouvait que sauter aux yeux. Sur RFO, pendant la retransmission en direct (et en nocturne) de la remise de médailles aux “dissidents”, nous avons vu le président donner l’accolade à la directrice de la MCUR. Puis, quelques instants plus tard, revenir vers elle en toute complicité. Après la bise à Paul Vergès il y a deux ans, ce n’est plus de l’admiration, mais de la tendresse!»

lozes2.jpgDis Casimir, tu causes le noir ou le métis?

Des nouvelles de Casimir... Il n’y a pas qu’à la Réunion que les représentants des représentatifs imprésentables se font moucher. Nous avions décidé de laisser le niais du Cran à ses béates esclaffades, tant nos critiques lui donnaient une épaisseur en quête de laquelle il court. Nous lui préférions depuis les déboires d’un autre métissiologue, Monsieur «en l’occurrence» l’Idiominique Sopo qui finira bien par nous donner l’heure à force de répondre des Rolex que Dray se payait. Ces déboires-ci ont au moins l’épaisseur de la justice. Mais voila qu’un blogueur en veut au moiriologue à métisser du Cran. Certes celui-ci a du mal à cacher le déni de racisme zemmourien qui motive son épître, mais tout de même, il saute sur la prise offerte par les contradictions de l’autre ignare et impensées par son Mephisto, le soi disant intellectuel Wieviorka. La Feuille de Manioc trouve donc intéressant d’opposer ces points de vue d’une erreur identique et de relever les aigreurs d’un zemmourien qui s’ignore:

«Patrick Lozès ou l’anti-cause des noirs: il a sorti les armes. Le Président du CRAN a déclaré la guerre à son ennemi juré de toujours, sa proie idéale, son anti-pensée : Eric Zemmour. Qu’il se rassure, c’est réciproque. Dans un texte banal sur son blog du Nouvel Observateur, il fait une sorte de catalogue de La Redoute où se cotoient l’insignifiant et la caricature, au départ d’une phrase de l’éditorialiste du Figaro « Si Rama YadeFillon. n’avait pas été noire, elle ne serait plus là. » suite au remaniement du gouvernement Car Patrick Lozès a cette supériorité d’être noire. Il aime profondément l’égalité, il se revendique féministe sans ambiguité, mais il aime jouer sur sa différence. Elle vaut identification. Il exalte ce qu’il dénonce : il est de ces hommes qui placent en-tête de leur blog "Noir, tout simplement", comme pour mieux signifier que c’est sa seule qualité. Imaginez un bloggeur lambda noter "Blanc, tout simplement"... Ce qui vaut pour les uns ne l’est pas pour Patrick Lozès, sa condition lui ôte toute rationalité. Il fait partie de ceux qui commentent le remaniement de Nicolas Sarkozy par l’unique prisme de la diversité, en regrettant "qu’ il n’y a désormais plus de ministre de plein exercice symbolisant la diversité au gouvernement", et invoquant ci-et-là, un peu sans envergure, Obama sous toutes ses coutures. Une vision bien étriquée pour celui qui appelle à l’ouverture des esprits. La vérité, c’est que Patrick Lozès n’a aucune vision concrète de la société, si ce n’est celle du multiculturalisme exacerbé et de la diversité sous forme d’angélisme égalitariste, où on refuse l’élitisme et la hiérarchisation. Ô communautarisme quand tu nous tiens. Il rêve d’un gouvernement où toutes les minorités seraient représentées. Laissons dans ce cas la place aux handicapés, aux obèses et à tous ceux se proclamant "victimes d’être victimes". Il cherche la polémique là où il n’y en a pas. Rama Yade ne devrait d’ailleurs pas totalement lui plaire puisque Kouchner a déclaré en décembre dernier que son ministère des Droits de l’homme était inutile; les Droits de l’homme, si chers à ce pourfendeur du racisme anti-blanc. Patrick Lozès a encore une kyrielle de dossiers sur lesquels s’épancher. L’homme blanc colonisateur a de beaux jours devant lui pour alimenter son blog de noir discriminé et persécuté. C’est presque triste de tirer ce genre de conclusion...» Lire sur Agoravox

Ainsi vont nos noirs et nos descendants d’esclaves du bantoustan francophile, dans leur ivresse de la métissiologie et leur servitude hypnotique. LDFM.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu