Avertir le modérateur

04/02/2009

Sarko et Ramatoulaye se rabibochent

ramabackchich.jpgPotins: Sarko et Ramatoulaye se réconcilient!

Le vert de votre feuille s’interrogeait hier sur l’issue de l’entretien annuel d’évaluation que Ramatoulaye YADÉ, la sous-ministre au droit des autres hommes, qu’elle devait avoir en tête-à-tête le 29 janvier avec son Boss, Nicolas, Paul, Stéphane SARKÖZY de NAGY-BOCSA, Président de la République.

La belle Ramatoulaye a-t-elle eu la bonne idée d'apporter des chocolats à SARKÖ. En tout cas on apprend par I-télé qui intérrogeait Valérie PECRESSE, que la mise en quarantaine de la diversifiée du gouvernement est terminée et qu’ils se sont à nouveau rabibochés. Est-ce alors comme pour toutes les belles histoires, à la fin… En tous cas Ramatoulaye va pouvoir à nouveau parader de son ton professoral sur les plateaux télé. Chouette !LF2M

Portrait (caricature) de Ramatoulaye YADÉ selon Backchich.info ©

30/01/2009

DAVOS applaudit les massacres de GAZA

erdogan_peres.jpgPas tête de turc, ERDOGAN rouge colère

De source de la RTBF (29.01.09) qui fait du journalisme contrairement à la presse française aux ordres, Le Premier ministre turc Recep Tayyip ERDOGAN a laissé éclaté sa colère jeudi au cours d'un débat sur Gaza à Davos, quittant un débat public en reprochant aux organisateurs de l'empêcher de parler après une longue intervention du président israélien Shimon PERES. «Je ne pense pas que je reviendrai à Davos», a lancé M. Erdogan selon la RTBF, en quittant l'estrade où figuraient également le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon et le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa. Le dirigeant turc souhaitait répondre à un plaidoyer enflammé de M. Peres, assis à côté de lui, sur l'intervention israélienne à Gaza, mais le journaliste qui animait la rencontre l'a interrompu avec insistance pour lui signaler que le débat était terminé.» N’étant pas disposé à être la tête de turc d’une bande de connards que l’ignoble n’émeut pas, l’ERDOGAN s’en est donc allé, très colère. Mierdasse ! A dû se dire le Président israélien qui s’est excusé. Vous n’en avez pas entendu parler en France ? C’est normal, les journalistes de la presse-PRAVDA postulent toujours au politburo de l’Elysée-UMP.

Un proverbe de corniaud salace, notre race ici au Manioc, énonce la vérité fondamentale suivante: «ce n’est pas lorsqu’on s’est chié dessus qu’on serre les fesses». Pardon pour les âmes sensibles mais il y a des comportements qui ne méritent aucun gant. Ca lui apprendra... Shimon PERES est peut-être au soir d’une vie d’infâme colon, mais il sera toujours temps pour lui d’apprendre les usages d’une vie entre personnes civilisées. Certes le président israélien a pu se laisser aller à une ire à peine contenue au milieu d’un public déconnecté des réalités et manifestement conquis à la cause de l’Etat hébreux en dépit des multiples violations du droit international dont ce dernier est coupable et des crimes de guerre qui pourraient prochainement lui être imputés.

Lire la suite

HORTEFEUX: «Ma porte est toujours ouverte»

hortefeux_immigration.jpg

Porte ouverte comme au Ministère de l'Identité nationale?
Brice HORTEFEUX fait certainement de l'humour en rappelant que sa «porte était toujours ouverte». Nul ne l'ignore, et surtout pas les 30.000 expulsés par le Ministère du «nous et les autres». Selon AFP (30.01.2009) «Le gouvernement entend, écoute mais ne répondra pas par un geste au hasard, désarticulé. La réponse du gouvernement et du président de la République, c'est la construction d'une politique cohérente qui passe par un plan de relance», a déclaré le tout nouveau ministre du Travail et des Relations sociales sur France 2, M. HORTEFEUX, sans donner de calendrier pour une éventuelle rencontre des syndicats et excluant que le gouvernement réponde «par un geste au hasard» sans cibler. C’est un connaisseur qui parle…

Gageons qu’avec les petites réunions tupperware des syndicats hier, façon speed-dating, c’est le portail que l’HORTEFEUX gardera tout ouvert. Les syndicalistes seraient cependant bien inspirés de ne pas oublier les réflexes appris au ministère identitaire. S’agissant du maniement du personnage et de son mode d’emploi, les CHEREQUE, THIBAULT et consorts pourront toujours demander conseil, une fois n’est pas coutume, aux 30.000 étrangers à majorité maliens, sénégalais, congolais, nigérians, camerounais reconduits à la frontière. Une occasion de reconnaître une expertise aux noirs, ça devrait donner matière à consultation. LF2M

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu