Avertir le modérateur

04/03/2009

NKVD parisien, Siné débouté contre Askolovittch

NKVD.jpgNiouzes du NKVD parisien...
Capté chez morandini.coN, le journaleux qui renifle plus ras que nos pâquerettes, à ceci près que les siennes sulfurent cependant que les nôtres parfument les exhalaisons pulvérulentes des caniveaux et marigots germanopratins, notre cher Bantoustan. Y a pas photo, la Feuille de Manioc est une œuvre de salubrité publique là où le Mandarino est un agent toxique. Mais revenons à son Oyez, Oyez! Selon cet hallâgien des media, l'ancien caricaturiste de Charlie Hebdo, Siné, aurait été débouté mardi par le tribunal correctionnel de Paris de l'action en diffamation qu'il avait intentée contre le journaliste Claude Askolovitch. Rappelons que ce dernier avait taxé l’humoriste du trait, d'antisémitisme sur le tard, l’individu étant octogénaire. Pensez-vous, un âge pour entamer une carrière de raciste. Sait-on jamais? La haine, il n’y a pas d’âge pour en croquer. Tout de même. Le Siné nous fait des scénarios plus rigolos depuis qu’il croque les cons comme Asko sous ses traits à l’eau forte. Un brin dérangé, un soupçon acariâtre, l’incorrigible Siné est allergique aux cons et ils sont foule. Ce qui a suffit aux prélats de la pensée parisienne à faire du vieil homme, un infréquentable. L’Asko commence sérieusement à nous faire caguer avec sa manie d’officier comme orthopédiste du bien qu’il partage entre ce que lui, ce trouduc en chef et sa clique apparentée pensent, les Val, Fourest, Finkielkraut, et mal, ce qui n’est pas pensée par eux, donc contre eux, contre la norme. Cirez-vous le nombril à défaut d’autre chose, ça fera des vacances à tout le monde et aux tribunaux en premier lieu que vous engorgez de bêtises.

Morandino.coN rappelle que «ce dossier n'était que le volet annexe d'une plus grosse affaire jugée à Lyon. Dans cette affaire lyonnaise, le dessinateur était poursuivi pour "incitation à la haine raciale" après avoir ironisé dans Charlie Hebdo sur une éventuelle conversion au judaïsme de Jean Sarkozy. Le tribunal correctionnel de Lyon l'a relaxé de ce chef le 24 février, considérant que les propos de Siné tenaient plus de la satire que de l'antisémitisme. La chronique publiée le 2 juillet dans Charlie Hebdo n'avait d'abord pas provoqué de remous, jusqu'à une émission sur RTL, le 8 juillet. Claude Askolovitch, alors journaliste au Nouvel Observateur, s'en était pris à Siné, dénonçant «un article antisémite dans un journal qui ne l'est pas». On vous l’a dit la frontière du bien et du mal au secteur des sectaires. Pour le scalpel demandez Asko!
«Le chroniqueur, aujourd'hui journaliste au JDD et à Europe 1, avait ajouté que le directeur de la publication de Charlie Hebdo allait «faire son éditorial pour expliquer que Siné est une ordure, a dérapé totalement et qu'il devrait partir». Quelques jours plus tard, Philippe Val avait effectivement licencié le dessinateur, l'affaire provoquant une immense polémique, journalistes et intellectuels se divisant entre pro-Val et pro-Siné. Siné avait alors décidé d'assigner Claude Askolovitch en diffamation. Mardi, la 17e chambre a relaxé le journaliste, estimant que les propos poursuivis n'étaient pas diffamatoires, mais "participaient au débat d'idées, consubstantiel à toute société démocratique». Source.

On parie combien que les déboutés de l’interdit de penser vont libérer la parole en France d’ici peu? En tous cas ils s’y prennent bien. Coluche, Desproges, le Luron manquent à notre société métastasée par les prélats, la liberté viendra peut-être d’autres gens de robe, les Juges! A tout prendre nous préférons ces robes-là. LFDM

La Pravda Parisienne passée au crible

NKVD.jpgQui est sous représenté dans les médias ?

Un Manioco-dépressif nous a recommandé cette étude intéressante du CSA rapportée par l’Observatoire des inégalités le 10.02.2009. Il en ressort que Calvi et consorts prennent soin de répartir la France telle qu’en elle-même et d’en renvoyer l’image comme suit: «2 % d’ouvriers, 33 % de femmes, 15 % de personnes « de couleur », autant de catégories sous représentées dans les médias.» Voilà les vrais archaïques, les vrais imposteurs, la Grande Secte. Pire que les politiques, leurs pantins, ils mettent la démocratie en péril. A lire donc…

«Existe-t-il une inégalité de représentation à la télévision ? Dans une étude récente sur «La représentation de la diversité dans les médias», le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a tenté de mesurer la présence des différentes catégories de population à l’écran dans l’ensemble des émissions diffusées via la TNT, de 17 à 24 h [1].

Les commentaires de cette étude se sont focalisés sur la place des populations "de couleur", dont la faible visibilité a été comparée à leur place dans les émissions télévisées aux Etats-Unis. Il s’agit d’un non-sens, puisque qu’aux Etats-Unis la proportion de personnes de couleur dans la population n’est pas identique. De fait, comme on ne sait dire exactement combien on compte de «noirs» ou «d’asiatiques» en France, il est impossible de savoir si ceux-ci sont très nettement sous-représentés ou pas... Les données du CSA laissent penser qu’ils le sont «très probablement».

Le lecteur du détail de l’étude du CSA avait à disposition deux autres types de données, au moins autant dignes d’intérêt. L’étude montre la très nette sous-représentation des femmes : un tiers des personnes alors qu’elles représentent plus de la moitié de la population des 15 ans et plus. Mais surtout, le document révèle la sous-représentation considérable des ouvriers (2 % des personnes vues, contre 22,8 % des actifs occupés) et des employés (16 % des personnes vues contre 29,8 % des actifs occupés). Cette dernière information n’a pas été commentée. On obtiendrait des écarts encore plus grands si l’on étudiait uniquement les émissions d’informations ou les débats, où la parole est quasiment monopolisée par les professions intellectuelles, les moins diplômés étant confinés à la «télé-réalité». Source.

Merci qui? Merci Calvi tête à claques… Bande de nazes broques va !

03/03/2009

L'UE refuse d'imposer le maïs OGM

mais.jpgLes mitonnades de Frankestein

Puisé dans le trou de lexpress.fr, 02.03.2009, la Pravda de Christophe Barbier, confident en titre de Carla de notre Empereur et exégète de son insondable pensée. «Les pays de l'UE ont refusé ce lundi de forcer l'Autriche et la Hongrie à cultiver le maïs génétiquement modifié MON 810, contrairement à ce que leur demandait la Commission européenne, lors d'une réunion de leurs ministres de l'Environnement à Bruxelles.»

On a failli se choper une gastro! La Commission européenne avait, on s’en souvient, rouvert les sales gamelles à mitonner les OGM pour autoriser la culture de plusieurs maïs transgéniques et nous faire bouffer leur merde de force. T’en veux pas? En voilà. La clique à Baroso, Manuel de son prénom, entendait forcer la Frônce de la Grande Gaule à lever ses mesures de sauvegarde. C’était sans compter sur le Borloo de notre super Sarko qui n’y est pour rien. C’était surtout sans compter Greenpeace qui par la voix de Marco Contiero a fait un sacré tam-tam en montée au créneau, dénonçant une démarche qui tentait de «contourner les gouvernements européens et de dicter sa position favorable aux OGM». Les lobbies de Bruxelles sont efficaces pour nous enfiler.

Les Frankestein de Monsanto ont donc dû faire la tronche suite à ce bourre-pif en règle. Greenpeace était à la fête saluant une «victoire pour l'environnement, les agriculteurs et les consommateurs, et d'échec cuisant pour la Commission» Baroso pour laquelle la protection de l'environnement et de la santé publique passe manifestement bien après les intérêts financiers des raclures de l’agrochimie. «23 pays ont voté contre. Il n'y a pas eu d'abstention. C'est un résultat très sévère pour la Commission», a souligné le ministre français de l'Environnement, Jean-Louis Borloo.» Ce qui s’appelle se prendre un doigt.

Il est équivoque que les mêmes Frankestein de l’agroalimentaire qui tentent d’imposer leur gadoue au monde entier au nom de la liberté, s’opposent farouchement à une traçabilité et un affichage permettant d’identifier clairement les produits frelatés par leur merde sur les lieux de vente.  Comme quoi le libéralisme est toujours variable selon qu’il s’agit de s’en mettre plein les fouilles et empoisonner les autres. Qu’importent les déchets, ici la malbouffe, là les actifs bancaires, pourvu qu’ils soient toxiques. Vous connaissez notre adage. Il n’existe que deux catégories de personnes: les farceurs et les farcis, alors choisis ton camp. Nous on va se griller une Gitane maïs. Si tu veux lire cet articleLFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu