Avertir le modérateur

16/03/2009

Claude, l'Evin rosé passe au bleu de la réaction

evin.jpgChichon suite: le blues des éléphants roses du PS.

Achetez le Canard ! Lu sur le volatile. L’Empereur fait montre d’une débauche de compétences redoutables dans son programme de débauchages pour clairsemer les rangs socialistes. Après Monsieur K, on ne dit plus Kouchner depuis ses onéreux conseils humanitaires dont la couverture sanitaire gabonaise se souvient encore; après la morale prétentieuse du Bockel, pilorisé illico chez les poilus sur ordre tropical d’Omar Bongo, l'inconscient voulait moraliser la françafrique, vous pensez; après l’Eric Besson qui, cravate rouge, d’humaniste en reître, s’est découvert une passion identitaire, il finira maurrassien; après le Djjjack, eh oui! On dit Djjack comme on claque, des doigts en Jazz après donc que Djjack Lang eût été commis, missi dominici à la Havane auprès de Castro dont les scanners ne révèlent plus le cerveau, dans un but «exploratoire» dit-on au Château, ce dont la Feuille de Manioc, mauvaise langue forcément dès qu’il s’agit de léchouiller le tabac, pense que c’est le cigare qui fut exploratoire plutôt que les castrés du régime; après, après… Le Canard enchaîné, dans sa livraison du 11.03.2009 nous annonce la dernière prise sarkozienne: Claude Evin, ex-ministre d’un ex-premier ministre fossilisé par l’échec permanent, Michel Rocard. Comme si la clique des parpaillots du PS, Jospin n’étant pas en reste, avaient décidé de casser les ovaires de Ségolène en permettant à Sarko de manger à gauche…

«Une belle prise

Le prochain bénéficiaire de l’ouverture sarkozyenne devrait être l’ancien ministre de la Santé du gouvernement Rocard entre 1988 et 1991, Claude Evin. Député PS de Loire-Atlantique, il avait raccroché l’écharpe tricolore en 2007 pour devenir président de la Fédération hospitalière de France. L’Elysée lui a déjà promis la direction de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France, que la loi Bachelot sur l’hôpital, actuellement en débat au Parlement, entend mettre en place au 1er janvier 2010. Ces ARS sont supposées faire «sauter les cloisons» entre la médecine de ville, l’hôpital, le secteur médico-social (personnes âgées et handicapées) et les services de l’assurance-maladie. Ces derniers mois, Evin s’était fait remarquer en étant particulièrement discret sur le projet de loi Bachelot, pourtant très critiqué par l’opposition socialiste. La ministre de la Santé devrait le remercier en le nommant, par décret, sitôt sa loi adoptée, «préfigurateur» de l’agence, en attendant sa nomination définitive au ir janvier 2010 en Conseil des ministres. Histoire de mettre du (Bache)lot dans son (E)vin...» Source le Canrd enchaîné 11.03.2009

20090311CE_Belle_prise.jpg

A la Feuille de Manioc on est troués de rire devant «le jeu de mollets pour jambettes» du canard qui nous a habitué à plus raffiné. S’agissant d’Evin dérosé comme une péripatéticienne déniaise le puceau à l'alcool et au blues, dire que ça prétend avoir des convictions, on a de la peine pour la politique. Au fait c’est pas lui qui fait la police de l’alcool et du tabac? On se poêle. LFDM

La ministre de la Justice présente le futur du Code pénal des mineurs

datidessin.jpgRachida rendue acariâtre?

Selon AFP (16.03.2009) la ministresse de la Justice, Rachida Dati, l’issue de l’immigration qui a réussi mais est engagée sur la voie du garage européen où elle pourra s’adonner à son sport favori, l’intrigue, «présente ce lundi les orientations du futur Code pénal des mineurs, dont les syndicats dénoncent déjà les accents répressifs même si l'idée un temps envisagée d'une incarcération possible dès l'âge de 12 ans a été abandonnée». C’est un prêté pour un vomi pour nos bébés en culottes couche.

Certes le pouvoir sarkozien semble avoir reculé dans son obsession à pénaliser les comportements juvéniles, ce dont nul parmi ses soutiens ne tire de conséquence en termes de dérive sociétale. On a les fiertés qu’on peut… Néanmoins le rapport Varinard remis le 3 décembre 2008, semble avoir convaincu Rachida de se démarquer de la nourrissocarcérolégiose, une affection encore inconnue récemment, et dont semble atteint le fatal Frédéric Lefebvre, porte-bla-bla de la godille UMP, prêt à prendre tous les risques miliaires pour repérer, ficher et choper les nourrissons délinquants jusque dans les couveuses: «tu as sucé ton pouce prénatal à 6 mois! Avoue j’ai une échographie qui l’atteste! Au gnouf!»

merogis.jpg

Ligne sécuritaire

La Rachida convient donc, pour l’instant, que «le principe selon lequel le mineur délinquant est aussi un mineur en danger ne doit pas être remis en cause». Dont acte. Peut-être fallait y songer avant d'organiser ce tintamarre indigne d'une société qui se dit avancée. Il demeure qu’au fond et sur le principe, Rachida et ses petits LU de l’UMP n'en démordent pas pour autant. Icelle agite d’ailleurs des statistiques suivant lesquelles la Gaule ferait face à une augmentation exponentielle de la délinquance juvénile. Mazette! Ne sont-ce pas des enfants de nos coucheries? Où sont-ce des petits suédois et cingalais? Ce sont nos enfants Madame la Garde des sceaux, qui furent pour chacun qui a mal tourné, une petie Zohra ou un petit Paul!

Alors faudrait p'têt voir comme dit l'autre à leur consacrer un plus de temps à nous occuper d’eux, et pour ce en accorder à leurs parents, au lieu de se névroser à leur envoyer des régiments de rosseurs de la Rousse qui leur collent au couches cependant que ce même pouvoir nous demandera de travailler bientôt 18 heures sur 24, ce qui ne permet pas d’être de bons parents «comme il faut». C’est arithmétique, travailler plus c’est éduquer moins. D’autant plus que le soi-disant «constat objectif» de Dati-sur-le-départ est contesté fichtrement par un expert, Laurent Mucchielli qui estime selon AFP que «la part des mineurs dans l'ensemble des personnes mises en cause n'a au contraire cessé de baisser depuis dix ans». En plus ils mentent? Ah les faquins!

Et si tout ça ne servait qu’à détourner l’opinion du fait que, pendant ce temps-là, on dépénalise les crimes et délits financiers? Hein? Encore des bouffons qui se font enfler. Bien fait pour notre gueule d’ensommeillés… LFDM.

11/03/2009

Durban II, les esprits s'échauffent

ONU-logo.jpgA lire sur Rue89, une approche comparée de la diffamation et de la propagande.

Le marché se barre et le fonds de commerce d'après guerre avec. Les prébendiers de cette épicerie de produits frelatés s'énervent, les caissent risquent d'être bien vides. «Alors que le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies se réunit depuis lundi, et pour 4 semaines, à Genève, un manifeste signé par une série de personnalités tire à boulets rouges sur l’institution. Craignant que la diffamation des religions soit reconnue comme une forme de racisme, les signataires s’en prennent à Doudou Diène, l’expert onusien en charge du racisme. Souvenez-vous. En 2001 dans la ville sud-africaine de Durban, la conférence de l’ONU contre le racisme donna lieu à des manifestations prônant la destruction d’Israël et à une déclaration de la société civile considérée comme antisémite. La conférence évita in extremis le naufrage par l’adoption à l’unanimité d’une déclaration finale et d’un plan d’action dont le contenu suscita le soulagement du gouvernement israélien qui s’était pourtant retiré des négociations, tout comme les Etats-Unis. Aujourd’hui, les esprits s’enflamment à nouveau avec la conférence de suivi de Durban prévue l’année prochaine et confiée au Conseil des droits de l’homme.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu