Avertir le modérateur

29/04/2009

Fada Benedict XVI?

benoit16.jpg

INRI FADA

C’est arrivé le 22 avril dernier, et nul n’a daigné vous en parler. Alors on vous le manioque volontiers. Deux jeunes palestiniens, donc potentiellement deux terroristes islamistes, originaires de la ville de la nativité, du côté de chez les fous bi-millénaires, ont tenté d’occire Benedict Ratzinger par strangulation à l’aide du célèbre keffieh noir et blanc, un genre de motif semblable au pied-de-poule mais en dégénéré forcément, symbolisant l’antisémitisme millénaire arabomusulman. Le vieux prélat n’aurait eu la vie sauve qu’en promettant sur la foi du serment, lui on peut le croire, de s’enrôler dans les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa. Pour nous athées jusqu’au trognon, peu nous importe au total, c’était déjà un soldat de Dieu… LFDM.

24/04/2009

Le NPA facteur de trouble en Guadeloupe?

revolution_logo.pngLe petit facteur de Neuilly commence à les leur courir

C’est sur la Feuille de Manioc et Nulle part Ailleurs, le NPA communique et nous aimons ses suffixes alors nous relayons: «la mascarade des états généraux de l'Outre Mer». Quoi ça? Une mascarade aux Mascareignes? Pas normal. Il ne s’agit pas des îles de la Réunion, de Maurice et de Rodrigue. C’est de l’autre archipel dont il retourne et que les huiles qui tiennent la place de Paris cherchent à retourner pour les enfiler sec, ce que le Domota, avisé comme un sphinx a deviné à mille lieues! Les maçons des officines en sont cois! Le LKP a tourné ses godasses et est allé zouker. Normal il ne sait faire que ça pense l’autre… Il vous reste Willy Angèle et Victorin Lurel, pour négocier sur de vieilles lunes cent fois resucées et les victoires décaties.

Alors une mascarade aux Mascareignes? Kézako? Encore un trouble de la vue du facteur? De «mascarades» parlons-en, Wikipedia, la décensure en ligne de ceux qui ne savent pas et savent qu’ils ne savent pas, contrairement aux cerveaux de yaourt qui nous dirigent, Wikipedia nous dit qu’elle se dit du «déguisement d’une personne qui se masque pour quelque divertissement.» Déguisement, masque… Ah bon? Comme c’est curieux! Wikipedia connaîtrait aussi Patrick Lozès? Bigre! Ils sont franchement calés en masques africains! Non là il s’agirait plutôt du Liban, de ce que notre histoire de «La plus Grande France» appelait la Syrie ou encore «l’orient compliqué» (Mongénéral). Remarquez, le souk comme le bordel c’est toujours les autres… Là il s’agirait plutôt selon ses ennemis jurés de Veille-Dom qui rêvent de le cramer, politiquement s’entend, on est entre républicains, il ne s’agirait pas du même Patrick mais d’un autre: Karam cette fois-ci, le Délégué interministériel machin chouette... pour une mascarade dans les Dom…

Mascarade, notez la citation: «Que veut dire ce travestissement, de Bracy ? demanda Fitzurze; est-ce bien le temps des jeux de Noël et des mascarades, …» Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820. C’est toujours Wikipedia qui rapporte. Dumas, déjà un nègre franc-maçon, comme Saint-Georges qui s’est plu à singer les bourreaux de ses ancêtres, ce qui ne dit rien du talent de l’un comme de l’autre. Par extension, au figuré la mascarade est un simulacre de quelque chose, une bouffonnerie, une parodie, de justice par exemple, ou de dialogue, avec des faux interlocuteurs, des faux contradicteurs et de vrais masques… Dans son essai «Peau noire et masque blanc», paru dans les années 1950, Fanon a exposé les conséquences humaines de l’esclavage, de la colonisation. A voir sur le site d’Amazon.

Lire la suite

18/04/2009

Obama et Chavez, poignée de main de détente!

h_9_ill_1182265_b6bc_984706.jpgAmériques - Les accents d’Obama au sommet des Amériques sont prometteurs.

Après les gestes d’ouverture en direction de Cuba, le voilà serrant la main à Chavez. Historique ! Et si l’Amérique était vraiment entrain de changer? Et si nous devrions en croire nos yeux? Pas d’angélisme. A la Feuille de Manioc nous avons salué l’avènement Obama comme il se devait, historique en ce qu’il était sans précédent, exceptionnel en ce qu’il fut un modèle de rigueur politique et de mobilisation citoyenne. Un cas d’école pour nos andouilles d’IEP et de l’ENA qui démontre que si le cynisme est la règle politique, le sordide et le ridicule n’en sont pas les conditions nécessaires.

A la Feuille de Manioc nous n’avons pas versé dans les dithyrambes obamaniaques suspectes. Elles émanaient pour nombre d’entre elles de racistes reconvertis en négrophiles invétérés, le temps d’un enfumage en mondovision. L’injonction au métissage, du Cran et de ses sponsors tapis dans l'ombre du noir de France cet OVNI, le métissage, masque de mode actuellement en France relève du même genre de fumisterie tendant à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Le métissage en guise de dépassement de nos turpitudes historiques qui firent des nègres des sous-hommes, ce dont en notre imaginaire ils ne sont encore extraits, étant perçus comme des lieux au mieux d’exploits sportifs, de mélodies mélaniques cadencées tel que l’illustre imbécile de Senghor, ce nègre sous hypnose en fixa les termes racistes «l’émotion nègre et de la raison hélène», ce que même Le Pen ivre ne pouvait oser, ce qui en fit certainement un parvenu, «académicien noir».  Ou peut-être se fit-il comme cela honorer pour avoir mis Cheick Anta Diop en prison pour le compte de ses maîtres. Au pire, en dépit du côté lacrymal de l’obamania, les noirs restent bons à la servitude y compris volontaire, raffiné par un système de discrimination incontestable. Passons.

Nous sommes donc bine fondés à apprécier la lente mutation des Etats-Unis qui semblent ouvrir, sous la houlette de leur jeune Président, une nouvelle ère des relations internationales, même si, ne nous méprenons guère, noir ou pas, il s’agit d’une puissance impériale et de son Commandant en Chef.

Soure l'ImMonde.fr 18.04.2009

«Une photo et une «petite phrase» rendent assez bien compte de l'ambiance constructive qui régnait vendredi 17 avril, lors de l'ouverture du 5e Sommet des Amériques à Port-of-Spain (Trinité-et-Tobago), où se retrouvent pendant trois jours tous les pays du continent à l'exception de Cuba. La photo, aussi chaleureuse qu'imprévue, montre le président américain, Barack Obama, en train de serrer la main de son homologue vénézuélien, Hugo Chavez, champion de la gauche radicale latino-américaine et surtout féroce contempteur des Etats-Unis. Les deux hommes, très souriants, semblent détendus. Leur brève rencontre a eu lieu dans la salle du sommet avant la séance inaugurale Selon une source de la présidence vénézuélienne, qui a diffusé le cliché, M. Chavez a déclaré en espagnol à M.Obama: «Avec cette main, j'ai salué Bush il y a huit ans. Je veux être ton ami.» A son tour, le président américain l'a remercié, en anglais, en le tenant par l'épaule. M.Chavez a commenté plus tard l'événement : «Nous nous sommes serré la main comme des gentlemen. Le président Obama est un homme intelligent, à la différence du précédent." La «petite phrase», prononcée par Barack Obama lors de son discours, était moins surprenante : «Les Etats-Unis recherchent un nouveau départ avec Cuba.» Sachant qu'il était évidemment attendu sur ce sujet, jugé crucial par ses pairs unanimement favorables à la fin de l'embargo américain contre le régime castriste, le président américain a précisé sa pensée.»

A voir aussi, sur le même thème, ce sujet de France 24, la Pravda de propagande particulièrement destinée à l’Afrique et au tiers-monde où nous perdons pied…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu