Avertir le modérateur

24/01/2009

L’appel des appels, lettre ouverte à Laurent JOFFRIN

libe.jpgLettre ouverte à Monsieur JOFFRIN, Directeur de publication du quotidien Libération

Sous le titre, «Le front du refus s’organise», Laurent JOFFRIN, de son vrai nom, Laurent MOUCHARD, publie un texte qui se pose en critique des conséquences de choix macro économiques pris au lendemain des années 80. C’est oublier un peu vite que le réformiste qu’il s’est toujours revendiqué n’a jamais rien renié de la modernité marchande au principe du capitalisme financier qu’il prétend critiquer. La Feuille de Manioc lui adresse cette lettre ouverte.

laurent_joffrin.jpgMonsieur JOFFRIN,

Dans un appel qui vaut captation, vous prenez la parole au nom de diverses protestations sociales que nous résumerons «citoyennes», outrées «de voir que souvent la classe dirigeante financière ou économique, après avoir conduit, en France et ailleurs, la planète à l’effondrement financier et à la récession subséquente, refuse au fond de changer réellement les règles. […] Il s’agit de mettre en cause l’orientation générale d’une politique. Ces valeurs sont aussi celles de Libération. Voilà pourquoi [vous publiez] cet appel

Votre appel est une imposture et nous devons vous le dire. Vous et vos pairs journalistes, appartenez à une gauche qui a gravité à la normale de l’extrême droite des idées et aux fonds extrêmes de la rente facile, lorsqu’elle n’était pas usurière. Vite déniaisés de vos jacqueries soixante-huitardes, vous êtes entre-temps devenus des notaires, puis sans y prendre garde, des notables. Vous êtes le pouvoir. Hormis la libération fornicatrice du printemps de votre jeunesse, ce dont SIDA oblige, vous ne pouvez même pas revendiquer le legs au profit de vos cadets, vous ne vous êtes jamais souciés de la chose publique étant depuis, au cœur du pouvoir, ses sentinelles qui veillent à la norme de l’opinion et à la correction de ses écarts, sinon à leur coercition.

Lire la suite

Du bruit, du bruit, rien que du bruit...

deleuze.jpgDaniel SCHNEIDERMANN retourne à DELEUZE

Chaque matin, chaque soir, sur toutes les antennes, sur tous les sujets, que d'analyses péremptoires qui ne reposent que sur le bruit, et ne produisent que du bruit! Naviguant au jugé entre sa cuisine et sa salle de bains, assommé de statistiques alarmistes, le matinaute reste confondu par tant de science déversée. Et ne peut s'empêcher de repenser à Gilles Deleuze (photo ci-contre). "On fait parfois comme si les gens ne pouvaient pas s'exprimer disait Deleuze, cité par l'un d'entre vous sur un forum du site. Mais, en fait, ils n'arrêtent pas de s'exprimer. [...] Si bien que le problème n'est plus de faire que les gens s'expriment, mais de leur ménager des vacuoles de solitude et de silence à partir desquelles ils auraient enfin quelque chose à dire. Les forces de répression n'empêchent pas les gens de s'exprimer, elles les forcent au contraire à s'exprimer. Douceur de n'avoir rien à dire, droit ne n'avoir rien à dire, puisque c'est la condition pour que se forme quelque chose de rare ou de raréfié qui mériterait un peu d'être dit. Ce dont on crève actuellement, ce n'est pas du brouillage, c'est des propositions qui n'ont aucun intérêt." Par Daniel Schneidermann le 22.01.2009 Arrêt Sur Image

DELEUZE, une petite bouffée d'air frais dans la suffocation des puanteurs...

23/01/2009

Tjenbé Rèd droit de réponse

tjenbe_red.jpgLa Feuille de Manioc a reçu une réaction de l’association Tjenbé Rèd relative à un article publié ici même. Nous la reproduisons intégralement à la demande de son auteur, conformément à la loi. Droit de réponse auquel nous aurions volontiers souscrit nonobstant cette obligation par respect du débat contradictoire.

Chères Amies, Chers Amis,

Le 21 janvier, notre association publiait un communiqué de presse n°TR09INT03, intitulé «Investiture de Barack Obama : Tjenbé Rèd regrette une occasion manquée». Dans une réaction publiée le lendemain sous le titre, subtil, «Tjenbé Rèd, Obama n’a pas parlé du cul ni des partouzes !», vous tenez plusieurs propos relevant d’un registre que nous vous laissons. Vous tenez également les propos suivants, auxquels nous souhaitons en revanche réagir.

1°) Vous écrivez ainsi :

«Tjenbé Rèd, [...] un groupe adoubé par Patrick Karam, dont les membres dirigeants sont aussi les personnalités influentes du CRAN, notamment David Auerbarch Chiffrin et Louis-Georges Tin d’An Nou Allé.»

Ce propos est inexact à plusieurs titres. D’abord, Monsieur Patrick Karam, Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, a certes manifesté son attention à nos revendications à plusieurs reprises ; pour autant, il n’a jamais hésité à exercer un regard critique sur ces revendications; son attitude à notre égard nous semble donc éloignée du registre de l’adoubement que vous employez sur le ton de l’ironie et nous semble plus proche, tout simplement, du comportement normal d’un serviteur de l’État nommé pour résoudre les difficultés rencontrées par certaines et certains de nos compatriotes.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu