Avertir le modérateur

15/02/2009

Une bloggeuse: "il faut supprimer la Halde!"

marianne2.jpg«La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon coeur. J'y suis né, j'ai bu aux sources de sa culture. J'ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux». Marc Bloch, l'Étrange défaite, septembre 1940.» Nos flâneries sur le ouaibe nous ont conduit sur les pas d’un amour de terre en exergue d’un texte aux accents protestataires. Le Manioc aimant les apostats qui ne plient pas, il a fouiné. Sous l’incidente, l’émouvant appel à première vue salutaire: supprimer la HALDE! Vu le CV au passif de ceux qui la dirigent on pourrait penser que ce serait là une bonne idée. C’est d’abord méconnaître que la HALDE est l’émanation d’une obligation contenue dans la directive EU n° 2000/43.

Rendons donc à César ce qui est à Jules. Croire qu’il serait venu dans l’esprit de quelque responsable d’un de nos partis de gouvernement, de mettre sur pied un organisme qui lutte efficacement contre les discriminations raciales c’est croire au Père Noël. On peut. Et pourquoi pas, pendant qu’on rêve, se tirer une balle dans le pied? La HALDE est le résultat de la transposition en droit interne de la règle communautaire en son article 13, CHAPITRE III, disposant des «Organismes de promotion de l’égalité de traitement». Avant elle, nous avons eu droit aux vanités du GELD, à son tristement célèbre numéro 114 et au testing du non moins célèbre Jean-François Amadieu, démissionnaire de la HALDE suite à une étude foireuse à 500 mille euro commanditée par Louis Schweitzer.

Lire la suite

18/01/2009

HALDE et Institut Montaigne, connivences

legrinche_intact.jpgDiscriminations: lu sur un des multiples blogs de l’Union Européenne.

«Diversités et discriminations dans les entreprises étaient au programme de la manifestation organisée, le 13 novembre à la Maison de l'Europe de Paris, par l'association Réalités du dialogue social. (RDS).» Encore une réunion au phosphore de gens hauts placés, payés comme des nababs pour s’expliquer les mécanismes ségrégatifs issus de leur génie. Séance de foutance de gueule grave !

«Reconnaître la diversité c'est un travail» explique Anthony Rougier professeur d'Histoire et de Géographie au collège Rosa Luxembourg d'Aubervilliers auteur, avec des jeunes élèves du collège, d'un magnifique ouvrage «avec Elle,avec Lui» (Editions de l'Atelier) Avant que les représentants syndicaux présents ne débattent de la gestion en amont de la prévention des discriminations dans l'entreprise, Louis SCHWEITZER président de la Halde a exposé les principaux moyens de prévenir ces discriminations et les actions de la Halde.» N'importe quoi! De toutes façons dès que ça pue la merde on retrouve les mêmes…

Lire la suite

17/01/2009

Vivre ensemble contre la culture du mensonge

partage1967.jpgContre la culture de la haine nous choisissons le vivre-ensemble

C'est ce que prétendent les auteurs de ce texte que nous examinons. Sur le site du nouvelobs.fr, prompt à s’ouvrir jusqu’à s’écarteler, c’est culturel chez eux, dès qu’il y a un mauvais coup à porter à la cause palestinienne, on pouvait lire ceci: «L'UEJF, SOS Racisme, Droit de Cité, Ni Putes Ni Soumises ou encore Synergie signent un texte commun pour «réaffirmer qu’il s’agit d’un conflit politique et non d’un conflit ethnique ou religieux». C'est manquer de sens élémentaire et de bonne foi.

Idiotie n°1: à l’origine ce conflit est raciste et fondé sur une injustice

«Le conflit au Proche-Orient peut nous diviser mais nous tenons à réaffirmer qu’il s’agit d’un conflit politique et non d’un conflit ethnique ou religieux. Toutes celles et tous ceux qui voudraient donner de ce conflit l’image d’une lutte entre juifs et musulmans participent de l’échauffement des esprits sur notre territoire et dans tous les pays où cohabiteraient des juifs et des musulmans.»

Soit mais les mots ayant un sens, pour prétendre qu’il ne s’agit pas d’un conflit ethnique c’est-à-dire raciste, il faut préalablement convaincre l’esprit que la politique d’épuration ethnique menée par Israël sur le territoire de la Palestine historique depuis 1948, est autre chose qu’une politique de ségrégation de l’espace disputé par dépeupelemt des stocks de personnes, en ce qu’elles sont supposées juives et arabes ou tenues pour telles. Le reste est bavardage. Vas-y SOPO, lâche-nous tes phrases ignares apprises la nuit. On t’écoute. Et les journalistes complaisants aussi qui ont mis leur intelligence en congé. Expliquez-nous en quoi les roquettes du HAMAS sont responsables de cette politique raciste initiée depuis 1948.

Ensuite il faudra démontrer terme à terme, en quoi le fait de dire qu’Israël est historiquement fondé sur une ségrégation théologico-raciale, quelle que soit la valeur qualitative et la réalité de cette névrose collective, c’est «échauffer les esprits sur notre territoire». Sinon pourrait-on en déduire qu’insulter MUGABE à longueur de journée contribuerait à opposer les noirs de France à leurs compatriotes non noirs? C’est quoi ces raisonnements à deux balles? A moins d'opposer un principe selon lequel Israël serait le seul État de la planète insusceptible de critique qu'est-ce qui interdirait de manière inaliénable de le critiquer comme État raciste et post fasciste?

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu