Avertir le modérateur

08/01/2009

GAZA, "Un crime contre l'humanité" selon Stephane HESSEL

swissinfo_logo.jpgDans un entretien avec Swiss Info (05.01.2009), Stéphane HESSEL dénonce un crime contre l’humanité en Palestine

91 ans, l’indignation et la résistance de Stéphane HESSEL, n’ont pas pris une ride. Ce qui devrait inspirer l’abject déni des partisans aveugles d’Israël tel Michel ROCARD. L’ancien diplomate et résistant français, ancien résistant et déporté, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948 a déclaré sans ambages : «En réalité, le mot qui s’applique - qui devrait s’appliquer - est celui de crime de guerre et même de crime contre l’humanité.»

hessel.jpgHonorable par la pensée et dans ses actes, sentinelle de la liberté loin du frac médiatique et des prébendes parisiennes, l’irréductible HESSEL ose les termes propres à la situation et explique l’exception quasi religieuse qui entoure Israël au-delà de toute raison élémentaire, piétinant outrageusement la communauté internationale dont les résolutions Conseil de Sécurité de l’ONU sont ignorées depuis de nombreuses années.

Lire la suite

Michel Rocard sur i-Télé, "Le HAMAS est suicidaire"

rocard.jpgSuicidaire le HAMAS?

Vu à la télévision sur i-télé ce matin (0801.2009), Michel ROCARD a encore brillé ce matin (l’invité politique) par ce discours emberlificoteur dont il a seul les méandres et qu’il confond avec perspicacité, ce dont sa carrière témoigne qu’il n’en a jamais été doté. Les politiques français sont à l’unisson des media: le tort des arabes étant seulement d’exister, ce qui est déjà trop que nous ne saurions tolérer, le HAMAS est suicidaire.

C'est la merde au cul et engoncé dans les miasmes chauds d’un fauteuil parisien que la niaiserie peut s'interdire de comprendre qu’entre la condition  faite à chaque vie palestinienne, de "mort-vivant" ou de "mort tout court", l'esprit peut s’expliquer, avec Guy MOQUET n’est-ce pas ?, que le suicide soit une alternative et une libération par anéantissement de soi, puisque c'est celui-là que le fascisme israélien veut asservir. A tout choisir, la mort pourrait mieux valoir que de devoir côtoyer ou d'être soumis à la morale indigente de Michel ROCARD et des sionistes qu’il soutient. Ajoutons que la pensée protestante a toujours eu des relents sinon des ressorts racistes et islamophobes. Ce sont, aux Etats-Unis, les soutiens les plus indéfectibles du sionisme. Au-delà des fadaises weberiennes de l'ethos du capitalisme, on lui doit l'apartheid et la ségrégation aux Etats-Unis. Rappelons que Michel ROCARD, comme en son temps de caillassage Lionnel JOSPIN, n’est ni, sunite, ni chiite, ni catholique, ni orthodoxe, ni même ni juif… A défaut d'intelligence, la décence aurait dû le couduire à lire le communiqué de l'ONU à ce propos, parlant de crime contre l'humanité.

Il reste que dans n’importe quel autre paysage politique des démocraties qui nous entourent, cette momie politicienne ferait partie constituante des toiles d’araignées. Que la presse invite encore Michel ROCARD à la télévision comme autorité morale ou politique en dit long sur l’état de notre démocratie et du PS. Ce n’est donc pas la science politique qui fait défaut en France mais l’archéologie politique. LF2M

Autocensure de la presse sur un crime contre l'humanité

pourquery.jpgUne forme d'autocensure

Vu à la télévision, La Matinale, 8.01.2009 : Didier POURQUERY de Libé (photo ci-contre), joint par téléphone par l'équipe de Maïténa BIRABEN explique pourquoi son torche-cul a été contraint de fermer ses forums face à l'avalanche de protestation, d'insultes, et d'excès n'en doutons pas. Quelle en est la cause benêt? Il serait temps qu'ils se réveillent. Ce planeurs a toutefois admis que les journaux français s'autocensurent sur le crime contre l'humanité commis par Israël à Gaza. Mais du bout des lèvres.

Alors que le quidam, internaute ou téléspectateurs à accès au crime contre l’humanité commis par Israël en Palestine, les media continuent la propagande en faveur des sionistes. A chacun sa carrière, l’histoire retiendra que les journalistes français ont, dans une très large majorité, choisi d’être les auxiliaires zélés du carnage de TSAHAL qu’ils dissimulent par leurs éclairages approximatifs et l’équilibrage des responsabilités, sinon l’imputation de l’entière responsabilité aux indépendantistes HAMAS régulièrement présentés sous l’angle du terrorisme islamique.

Le HAMAS Palestinien terroriste ? C’est juste une question de point de vue, plutôt une manière de voir l’arabomulsuman. Occidentale et judéo-chrétienne bien entendu. A croire que les éditoriaux et les conférences de rédaction sont tenus au Quai d’Orsay. Au bout du carnage, l’intelligence vient enfin à ces scribouillards se prétendant journalistes. «C’est vrai a-t-il enfin consenti à admettre qu’il y a une forme d’auto censure dans la presse» Ah bon ? S'il t’aura fallu 10 jours de massacres pour l’admettre c'est qu'il manque des oreilles d'âne à ton béat sourire de bobo-tarama de Libé. Bécasse!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu