Avertir le modérateur

25/04/2009

Fin de la controversée conférence de l’ONU sur le racisme

2824732.jpg

«Un festival de haine? Désolée, mais c’est de l’hyperbole» Navi Pillay.

Et vous êtes clémente avec les falsificateurs, Dame Pillay que la mansuétude perdra. Il faudra le dire aux media français. Ce n’est pas de l’hyperbole, c’est un mensonge éhonté auquel nous avons assisté, une abomination en ce qu’elle est concertée, pitoyable en ce qu’elle peine à dissimuler le racisme, et plus particulièrement la haine de l’arabo-musulman qui sourd en elle, et n’ayant pas le courage de s’assumer ce qui lui permettrait de compenser, en ce qu’elle est obligée de biaiser par accusations en miroir. Les racistes, les haineux ce sont eux… Couillons va! Même pas capables de publier la version française d’une allocution de 30 minutes qui permettrait de confondre le nouveau Fürher persan. Des fois que le benêt parisien décille… Sait-on jamais, à force de se faire enfiler ça va peut-être finir par entrer…

Revoilà donc Durban II, capté sur la Tribune de Genève, et l’analyse tout en finesse de Navi Pillay, la maîtresse d’ouvrage de la Conf de l’Onnulle sur les bisounours, «aimons-nous les uns les autres…» et autres choses de ce genre. «La réunion a été la cible d’une "campagne très bien organisée et généralisée de désinformation", a déploré la commissaire de l’ONU pour les droits de l’Homme» rapporte La Tribune. «Nous avons eu des moments difficiles pendant le processus, mais un festival de haine? Désolée, mais c’est de l’hyperbole», a déclaré vendredi Navi Pillay, qui a regretté "la campagne de désinformation" menée par certains pays avant l’ouverture des débats. […] A cause de cette campagne, déterminée à tuer cette conférence, certains pays ont décidé de la boycotter, alors même qu’ils avaient donné quelques jours plus tôt leur accord sur ce qui est aujourd’hui la déclaration finale", a-t-elle expliqué. Mais Durban II aura été au final "un succès, avec plein de bonne volonté", a-t-elle ajouté.»

En vérité Durban II a été la cible des manipulateurs et des menteurs, dont une bonne partie se trouve dans la classe politique et les media français qui feraient tous rougir de honte la gale elle-même. Il fallait imposer une figure ; nous sommes le bien, et l’iranien le mal absolu. Nous qui, hier encore, avec les mêmes postures vertueuses, les mêmes jugements définitifs à la Jean-Michel Aphatie, sur la démocratie, les droits de l’homme, nous qui vendions des centrales nucléaires au régime de l’apartheid, soutenions les programmes d’extermination des noirs sud-africains de Wouter Basson, avec justement pour partenaire Israël… Nous sommes bien placés pour faire la leçon à Mahmoud Amaninedjab. Nous le bien, forcément! Aujourd’hui en France, nous célébrons unanimement Mandela que nous avons contribué à laisser croupir dans les geôles post-fascistes cependant que nos hommes politiques le traitaient de terroriste. Comme Arafat, comme d’autres avant eux, Um Nyobe au Cameroun, Lumumba au Congo… A quel moment avons-nous menti? Hier ou avant-hier? En quelles de nos vertus croire? Celles d’hier ou d’avant-hier? Dans l’incertitude toutes deux sont suspectes.

Discrimination lexicale du « racisme »

«Après l’approbation du document, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner avait salué "un texte antiraciste majeur". "Tout a été obtenu à l’exception de ce que nous voulions sur l’orientation sexuelle", avait-il affirmé, déplorant qu’il y ait eu "une résistance à propos de l’homosexualité".» Faudrait peut-être voir à parler le français comme disait l’autre… Les mots ne servent pas à autre chose. Monsieur Kouchner, il est triste d’avoir à rappeler au Ministre des affaires étrangères, dont le principal instrument diplomatique est la langue, qu’en français, tout comme du point de vue du sens et du langage par ailleurs, le racisme n’est pas la discrimination. Libre à vous d’organiser un tour de table mondial avec les sponsors luttant contre toutes les discriminations y compris homosexuelles. Nous serons de vos soutiens ce jour-là. Mais là il s’agissait de traiter de la clinique d’une maladie mentale que les Lumières de la Raison ont enfantée… « Enlightenment », la race et ses manifestations délétères, le racisme, le dégoût de soi réfléchi en autrui par la haine de l’autre, des choses de ce genre…. Le monde n’est pas la France et vous ne lui ferez pas avaler votre agenda en douce même avec deux tonnes de graisse de phoque. LFDM. Source des extraits, La Tribune de Genève.

24/04/2009

Zero sur Fréderic Lefebvre, Comme en 40!

Et si ça sentait le sapin pour le pitbull?

«A la Feuille de Manioc on n’a pas pour habitude de tirer sur les ambulances, même si ça nous démange grave… D’autant plus que le Smur en question est de ceux, du premier cercle de l’Empereur... gna gna gna», vous connaissez la suite c’est notre précédent billet. Les media-pravda ont semble-t-il décidé de taper sur le porte-flingue de l’UMP. Comme si l'Empereur avait donné un feu vert. Dans ce cas la messe est dite et on cherche l'officier pour le sacrifice et l'autel. C’est qu’au Château on a dû se dire que les sorties en saillies du maçon à deux tonnes de bloc de bétons étaient du plus mauvais effet en cette période de contestation pré-électorale, commençaient à suffire. Maçon? Non Forgeron… Lefebvre en vieux François vient de la Forge comme lafarge, fabrega, herrero, haddad, et même Ferrari! Hé t'énerve-pas Laurence! Lol, c’est pour rire! Comme quoi… Ce Monsieur n’est donc ni franc, ni maçon. Lefebvre et Haddad tout pareil mais selon les cons, pas tous pareils... On a pas fini et «c’est moi qui vous l' dit» comme dirait l’aut’.

PS. Au fait, plus haut on a bien écrit contestation. Surtout ne pas écrire insurrection, il y a un mec qui croupit en taule pour ça. Il s’appelle Coupat. Et ça n’indigne ni n’écoeure le pathétique Aphatie, qui se gargarise tous les jours sur RTL et Canal+ de son «Europe, foyer des droits de l’homme». Prend ça dans ta tronche, une tranche de Coupat… 20 Minutes qui nous gratifie de ce petit bêtisier de Frédéric serait bien inspiré de nous faire un spécial Aphatie.  Ca devrait cartonner avec ce réac qui s’ignore… LFDM

Européennes, la garde des sots est ouverte

L’icône du Premier Empire est datée

A la Feuille de Manioc on n’a pas pour habitude de tirer sur les ambulances, même si ça nous démange grave… D’autant plus que le Smur en question, est de celle du premier cercle-pipole de l’Empereur passé en disgrâce depuis que le matrimonial a changé et s’est mis à chanter, pète-sec et sans huile, briseuse de collaborateurs etc., qui n’ont pas manqué à l’arrogance du gouvernement. Et Dati par-ci et Dati par là… Sans compter le symbole, sorte de bouclier anti-missile: «issue de l’immigration» qui en faisait avec Ramatoulaye Yadé, comme Fadela Amara, une intouchable. Impossible de critiquer ces trois-là sans sentir sur la nuque l’imminence de la réplique, le souffle chaud de l’accusation de racisme en l’espèce doublée de sexisme. Ce qui, pour n’être pas tout à fait fausse, entre bestiaux on se reconnaît, n’était pas tout à fait vraie.

Il reste que ce truc sarkozyste efficace comme pas deux, a tétanisé l’ensemble des media-pravda durant ce «Premier Empire». Déloyal à donfe! Or non seulement ces prétextes, sont nommés et placés-là pour ce qu’ils ne représentent pas, quelle communauté a voté? mais ils sont surtout retenus pour leur capacité à réduire et à injurier la «communauté» dont leur arrivisme revendique l’origine sous l’irénique «issu de l’immigration», pour dire étranger inconvertible à soi… Mon cul et mon œil avec… Eh oui, elles ont dit et fait de grosses conneries ces trois-là, et on a le droit de le dire sans prendre garde à leur apparence ce qui faire preuve de racisme à rebours. C’est en cela que le truc de Sarko est pervers. La marge est étroite… Là, dans le document ci-dessous, la Garde des Sceaux qui ne va pas tarder à faire les siennes, se prend une valise. Dommage! Pour une fois que nous la trouvions drôle... Et sans chichon! A moins qu’elle n'ait fait exprès. Sait-on jamais? Ce serait perfide et bien vu de la part d’une intrigante de protester ainsi à l’adresse de l’Empereur qui l’a placardisée aux européennes. Ce que, filoute à nulle autre égale et mieux conseillée en l’espèce, son alter ego issu de machin chouette, Ramatoulaye a refusé! LFDM.

Verbatim

«Je récite : 77% de notre énergie provient du nucléaire, c'est ça ?» Rire dans l'assistance : Rachida Dati n'est pas très à l'aise avec tous ces chiffres compliqués. «Electricité! Oh ben, il m'avait dit énergie!», pouffe la ministre de la Justice. Dans la salle, les jeunes militants UMP se moquent un peu : nous sommes à la convention des jeunes UMP sur l'Europe où trainaient les micros d'Europe 1.

«L'Europe s'occupe-t-elle trop des affaires nationales?», demande Benjamin Lancar, président des Jeunes populaires. «Elle s'occupe de ce qu'on lui donne à s'occuper», résume la candidate. Un peu sommaire pour expliquer le principe de subsidiarité, mais il semblerait bien que, même avec des fiches, Rachida Dati n'y connaisse rien. Source, Marianne2.fr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu