Avertir le modérateur

10/09/2009

Hortefeux et De Langlade, dérapages en Chœur

L’arroseur arrosé

A faire la moraline on se la prend dans la pine. On apprend que le censeur de Girot de Glandade a dit pire. Sur le site de la Pravda parisienne, l’ImMonde du soir, on a découvert avec stupeur que l’Hortefeux pensait bien plus loin que le père de la Glandouille : «Sur cette vidéo que s'est procurée Le Monde, le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, pose pour la photo en compagnie d'un jeune militant, samedi 5 septembre, lors de l'université d'été de l'UMP à Seignosse, dans les Landes. "Il ne correspond pas du tout au prototype", plaisante M. Hortefeux en référence à l'origine arabe du jeune homme, avant d'ajouter : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes»

Hier encore des leaders noirs qui pensent à temps partiel, la nuit surtout lorsqu’ils font les putes, se félicitaient ouvertement de la mise à la retraite d’office de Paul Girot de Langlade. Hier aussi, un des potes de Girot est venu sous nos feuilles, poster un lien appelant à signer la pétition contre la cabale orchestrée contre le Girot désormais De la Glandade: Pétition pour De Langlade. Car en effet, sauf à être naïf, il s’agit bien d’une cabale dont l’intérêt est à chercher ailleurs. Voilà notre censeur tel qu'en lui-même. Pour sa défense il évoque un extrait sorti de son contexte. Pourquoi ce ne serait pas le cas de Girot? Des salades...

A la Feuille de Manioc nous ne nourrissons aucune, mais alors aucune compréhension pour le Girot de Glandade. Nous étions de ceux qui relevèrent le caractère récidiviste de ses allusions tendancieuses. Au regard des conditions de sa relaxation devant la Cour d’appel pour un précédent du même ordre que la tempête de vaisselle actuellement orchestrée par des enfoirés, la nomination de ce Préfet aux Etats Généraux nous paraissait être un geste purement politique, et en soi un faute du gouvernement. La faute est donc celle-là, elle est politique et non morale. Arrêtez de nous prendre pour des benêts. A la Feuille de Manioc on est d’ailleurs curieux de voir les résultats d’un vote à bulletin secret parmi les préfets pour savoir s’il y a ou non trop de nègres et de bougnoules, comme d’aucuns les pensent, à Orly. Le résultat risquerait de faire passer Paul Girot pour une victime, voire un militant des droits de l’homme. Bande de pignoufs.

Lire la suite

09/09/2009

De Langlade, poussé à la Glandade

paul-girot-de-langlade-3573893hffzm_105.jpg

Officier à la réserve

Mis à la retraite d’office. On apprenait ce matin que notre Girot était appelé à faire valoir ses droits à la glandouille. Il va pouvoir se les gratouiller en ruminant sa défense et sa vengeance. Mais bordel quelle secte en veut à Paul Girot? Lorsqu’on songe que le crime de ce mec sans épaisseur est d’avoir dit, à propos de la répartition ethnique chez les bagagistes et les tripatouilleurs de corps d’Orly, qu’il y avait trop de noirs à son goût ce dont il s’en déduisait qu’on se croirait en Afrique… Vise un peu, Orly-Sur-Sanaga. Ouaip, ça a de la gueule.

Quoi qu’on dise, les boulots de merde dans les aéroports, ce sont encore les noirs et les arabes qui le font à Orly comme à Roissy, alors de là à faire passer un constat ethnologique et statistique en injure raciste, faut pas pousser non plus! Même si chacun sait que les propos de Girot furent bien au-dessous de ce qu’il pensa. Il aurait donc échappé à la peine de mort!

C’est quand même comique un gouvernement qui simule la lutte contre les discriminations, et des associations qui n’ont de représentatif que la couleur noire, oh pardon, on dit mélanique, et surtout nique, des noirs disions-nous associés en malfaiteurs qui n’ont que la mélanine de leur peau dont ils font un marchandise à prostituer, c’est quand même comique de tous les voir vociférer derrière Paul Girot De Langlade. Le doigt dans l’œil et dans le cul avec.

Pignoufs

Prenez-nous pour des pignoufs, vous aurriez tort de vous en priver. Nous en sommes. Nanard (Tapie) avait une formule expéditive pour réduire ce genre de charivari à ses impostures. Casser le thermomètre ne permet pas de faire baisser la fièvre disait Tapie, même si ça permet de masquer la température. Eh bien, si ça vous parle ou si ça vous chante, si du fond de vos vanités vous n’avez que cela à faire, trucidez donc ce Langlade et qu’on en parle plus!

Quel que soit ce qu’il a dit et ce qu’il a fait, cette fois-ci et toutes les autres précédemment, Paul Girot de Langlade est un prétexte pour se faire une virginité. Si l’élite de ce pays le pense, que l’on restaure la guillotine et qu’on rétablisse la peine de mort, s’il faut ce malheureux en victime expiatoire du racisme institutionnel. Le racisme, la norme des milieux qui nous dirigent, dans les partis politiques, au sein des entreprises, dans les syndicats. Paul Girot de Langlade n’est pas responsable de l’apartheid social, dixit un commissaire du gouvernement, et racial dans lequel est maintenu la France, il n’est pas responsable du racisme qui sévit dans le management des grandes entreprises. Quant aux syndicats ils sont, comme les associations noires, trop affairés à aller à la mangeoire. Quand est-ce qu’on parle des charrettes de licenciements, des bonus des patrons, du bouclier fiscal et tout le toutim? Branleurs… LFDM

08/09/2009

Le Chien qui touche sa bille

Pas si bêtes que ça!

Dans la série «Nos amies les bêtes sont intelligentes», après le chien monté sur skate board, voici le chien joueur de billard. Paul Newman aurait voté. Les images n’étant pas absolument continues et les plans de coupe étant avantageux, La Feuille De Manioc ne saurait vous dire si c’est du vrai ou du Kelman. Mais vous savez, comme on dit, au pays du faux…Et puis si d’aventure c’était une supercherie, c’est tout de même drôle et sans conséquences. Pas comme les visites d’usine Faurecia de Sarko. Dans la Gaule de Sarkoléon les cheveux c’est comme les idées, pas une qui dépasse. Tout érectile, au-dessus de 1.42 cm, on est déclassé dans le vide sanitaire, toise de l’Empereur oblige… Alors matons le chien-chien billardeur et passons à autre chose.


Au fait, une dernière chose, dans la série «la fuite des cerveaux d’Afrique», nous n’avons pas jugé utile de commenter la dernière vague de fuyards. Au jauger du dernier tonneau, le cours de l’intellectuel africain semble drôlement à la baisse voire à l’étiage. En effet, selon les exhalaisons du Ministère du «Nous et les Autres», autrement dit du Ministère de la clôture, paraîtrait qu’en ce moment on ferait la promotion de racailles venues d’Afrique. Si la Gaule d’avoir tout pompé sur le continent noir, son or noir et son argent noir en est à recycler les cailleras du Sud, mais où va-t-on? Bref, c’est le problème du Ministre de la clôture et des gens qui sont toujours identiques depuis 2000 ans. Billardez canin! LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu