Avertir le modérateur

09/07/2009

Les frappés du PS, et les piqués du tour

m:1247067490

Le parti de la Rose ou la métaphores à contre cycle

le PS joue au Rugby cependant que la France n'a d'yeux que pour le vélo. Sarko ira faire le beau sur le tour de France histoire de glaner quelques cocus déjà conquis. Ainsi va en symbole, l'agenda du PS. L’agence de presse non gouvernementale mais bel et bien Pravda, AFP titrait hier, «A Marcoussis, le PS veut «pousser fort» dans la mêlée». On se demande à quoi les crados faisaient allusion. Au rugby pardi! Eux-mêmes avouaient la métaphore facile. On ne leur fait pas dire! Même votre Feuille de Manioc n’aurait pas osé. Visez un peu Libé qui ce jour reprend AFP-Pravda dans son ambition de badigeonner les bobos de gauche-caviar, histoire de faire croire aux cocus que le PS très combatif n’hésite pas à prendre des coups dans la gueule.

«La direction du parti se réunissait, ce mardi, pour un séminaire dans l'Essonne afin d'amorcer la refondation de son projet. Sa stratégie aux régionales et les primaires de 2012 n'étaient pas au menu. Facile mais de circonstance, la métaphore rugbystique, lors du séminaire du PS, ce mardi, à Marcoussis. Un mois après son revers aux européennes, le parti se réunissait dans les locaux du centre national du rugby, dans l’Essonne, pour ressouder son «pack» et «pousser fort» dans la mêlée et, de préférence «dans le même sens», selon les termes de Martine Aubry.» Source Libération.fr.

Le problème du PS est, outre d’être anti-Royal, d’être en permanence à contre cycle du peuple qu’il a cessé d’incarner depuis que ses barons ont fait de l’appartenance aux loges maçonniques une fin en soi, ce qui les condamnent à s’ancrer dans les territoires qu’ils tiennent comme des bastions. S’il fallait un signe de ce décalage, on file la métaphore rugbistique au moment où la France a les yeux et les esgourdes rivés sur le tour pharmaceutique de France, avec un Lance Armstrong plus accéléré que jamais. A cette seringue-là, il sera encore meilleur au contre la montre à 60 piges.
«Les travaux, nous susurre-t-on du côté de Marcoussis, doivent se dérouler en trois temps: comprendre «ce que disent les Français» […] sur «la gauche, les Français et les attentes des citoyens». Il serait temps qu’un parti dit de gouvernement s’en inquiète… Ca fait peur! Vient ensuite le dur du sujet concernant la «réflexion stratégique sur les questions de nouveau modèle»… Diantre! Un nouveau modèle de loge maçonnique? Et enfin, «le calendrier». Ca au moins c’est réglé et votre Feuille de Manioc peut d’ores et déjà parier que les barons s’écharperont pour 2012 par écuries, on dit courants, interposés… Pendant ce temps Nicolas Des-Talonnettes se marre et les français se préparent à en suer avec 20% d’augmentation d’électricité. Le gouvernement fait mine de désapprouver mais dans ce manège de duettiste, tous nous préparent une enfilade à 10%. Pendant ce temps le PS phosphore sur le nouveau modèle.

Elkabbach le thuriféraire des néo-cons

Normal dans ces conditions, qu’entre deux idées décaties, Jean-Pierre Elkabbach, l’ami cathodique de l’Empereur, boive son petit lait en recevant Jean-Marc Ayrault le baron nantais de la vieille loge socialiste, et patron des parlementaires de la Rose au Palais Bourbon. Voila notre très sarkozyste Elkabbach qui se préoccupe de l’hommage rendu à un autre noir que Ramatoulaye Yadé, même s’il s’agit de Michaël Jackson. Il va pleuvoir de la merde. On se taquine dans un jeu convenu puis vient le sujet consensuel des néo-cons occidentaux: il faut à tout prix empêcher l’Iran d’accéder au feu nucléaire. La Feuille de Manioc pose une question de simple bon sens: en vertu de quoi aurions-nous un droit moral à cette exigence? Quelle règle morale serions-nous susceptibles d’opposer à l’Iran? Notre expérience de la Traite Atlantique? De l’esclavage? De la colonisation? De la Grande guerre de 14-18? De la seconde plus meurtrière encore? De l’holocauste? Des massacres au Viet-nam, en Afrique…

Lire la suite

08/07/2009

Google, de Dyogène à Chrome OS

800px-Gerome_-_Diogenes.jpg

Un système d’exploitation, à l’assaut de Microsoft Windows

De Corinthe en 413 avant JC à notre Petite planète en 2009, Dyogène de Sinope à Google Chrome quel rapport? Encore un grand écart objectera-t-on mais la relation est bonne. Votre Feuille de Manioc, vous vous en doutiez, est rogue et grincheuse par principe. Rien d’étonnant pour une pensée aspirant au cynisme tel que l’expérimenta Dyogène de Sinope. Pour tout gîte l’un des héros préférés de votre feuille verte n’affectionna pas les tonneaux mais les amphores, et en guise de prétention, s’exerça non à dominer le grégaire tel le monothéiste, ce qui revient à n’être soi-même que benêt, mais à mendier… auprès des statues! Afin de «s'habituer au refus», c’est dire l’humanité. Un esprit qui avait tout pigé avant l’heure du bavardage humaniste, ce viol de synthèse s’étant fait verbe.

Sénèque nous relate un Dyogène qui «vit vêtu d'un manteau grossier (le tribôn), allant pieds nus, dormant dans un πίθος/píthos (amphore géante pour céréales, le tonneau n'ayant été introduit que bien après par les Gaulois dans la civilisation romaine), ne possédant rien d'autre et ne subsistant guère que des contributions de ses auditeurs ou mécènes. Plusieurs anecdotes témoignent de son mépris des richesses et des conventions sociales. Il n'hésite pas à mendier Il abandonne même son écuelle après avoir vu un enfant buvant à la fontaine dans ses mains. Lorsqu'il est interrogé sur la manière d'éviter la tentation de la chair, Diogène répond que c'est en se masturbant (« Ah si on pouvait faire disparaître la faim en se frottant le ventre »). On l'aurait également vu parcourir les rues d'Athènes en plein jour, une lanterne à la main, déclarant «Je cherche un humain» à ceux qui lui demandaient ce qu'il faisait. Cet humain est celui théorisé par Platon, l'idéal de l'humain. Diogène réfute son existence, ne voyant que des hommes concrets. Une anecdote rapporte que, Platon ayant défini l'homme comme un «bipède sans cornes et sans plumes», le jour suivant, Diogène se promena dans la ville, tenant à la main un coq plumé aux ergots coupés et déclarant: «Voici l'homme de Platon!». Source Wikipedia. Cet intermède était adressé aux Manuel Valls, Alain Bauer et leurs apprentis prestidigitateurs de copains… Laissons-les à leurs fariboles.

Toujours est-il que les francs-maçons, rosicruciens, opus dei, scientologue, témoins de Jéhovah et autres humanistes mal léchés en auraient pris pour leur matricule. Les capitalistes aussi. Pire que le religion, votre Feuille de Manioc abhorre le dogme capitaliste et se range aux côtés de Google dans sa guerre lancée contre Microsoft. Certes Bill Gates a démontré par le désintéressent de ses œuvres qu’il est loin d’être le pire des capitalistes, il suffirait même de 50 comme lui pour que le monde change, mais l’ordre des choses veut précisément qu’il n’y en ait qu’un et exceptionnellement. D’autre part nous ne sommes pas naïfs quant au modèle économique de Google lui-même bâti sur un capitalisme léonin.

Lire la suite

07/07/2009

Carrefour de merde: «j’ai eu la chiasse»

Action fondamentale

Extrait d’un conclave scatologique d’actionnaires, capté sur Le Post, lors de l’Assemblée Générale de Carrefour au mois de juin écoulé. Un emmerdeur, c’est le cas de le dire, avait semble-t-il décidé de faire chier les tauliers de l’enseigne Carrefour, Amaury de Seze, président du Conseil d'Administration, Lars Olofsson, directeur général, et Eric Reiss, le directeur financier des grandes surfaces.

C’est en des termes très fondamentaux somme toute, -ne s’agit-il pas du baba?- qu’il a interrompu le cours logorrhéique de ce raout financier: «J'ai acheté des fraises à 1 euro la barquette de 500 grammes qui viennent d'Espagne, j'ai eu la chiasse» Ca commence bien… «Il a eu...?» s'enquiert Lars Olofsson en off auprès d’Amaury de Seze. «J'ai acheté du [...] qui vient de Costa Rica à 1€40, j'ai eu la chiasse». Tiens donc. On savait que les supermarchés vendaient de la merde et de la malbouffe outre de mettre nos paysans sur la paille avec des marges arrières dignes de l’usure, mais de là à assurer aussi la chiasse en continu… C’est très fort! «J'ai demandé pour acheter des caleçons longs au début de l'hiver. Les caleçons ils sont arrivés le 15 janvier, ils étaient trop courts au genou!»

Rappelons que cette enseigne s’est récemment illustrée par son action en diffamation contre l’infortuné Kitenge, nègre vérificateur de chèques en bois, embauché pour ses gros bras, lequel avait eu la mauvaise idée de se dire victime de propos racistes qu’il imputait à une huile du Ministère du Nous et des autres (Identité nationale). Bien défendu par Sos Racisme, il a depuis été viré et est désormais poursuivi. Carrefour réclame rien moins que 100.000 euro de dommages et intérêts. Pour consolider les résultats de l’entreprise? Vraiment une histoire de merde. LFDM.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu