Avertir le modérateur

15/07/2009

Video de Michaël Jackson

Encore un raciste qui vient nous geindre dans les bras...

Zut! Ce mec a fait danser la planète entière. Même la Corée du nord, c'est dire... Si quelqu'un a une solution façons "pomme + Z" (Macintosh) ou "controle + Z" (Windows) pour revenir en arrière et effacer cette épopée qu'il le fasse savoir. Une telle solution devrait intéresser plus d'un grincheux depuis Hegel (La Raison dans l'Histoire et le Discours de Dakar) et bien avant lui, les monothéïstes de la malédiction de Cham.

Et si l'illuminé de la pop au sens talentueux du terme avait eu une prémonition? On a déjà Obama, faut pas pousser. Brrr! Certains tremblent à cette évocation. N'ayez pas peur, détendez-vous, ça va bien se passer. Les noirs sont gentils... LFDM.

14/07/2009

Bien public, la privatisation de la RATP est en marche

ratp.gifLe capitalisme des saumons

Le génie de l'idéologie dominante c'est de persister à courir à sa perte quitte à suspendre la raison et qu'importe l'évidence. L'idéologie, c'est omme les saumons qui se suicident en remontant le cours des rivières. Si tout le monde admet que la privatisation de l’Underground londonien est un échec, si la privatisation ce sont des métros pourris qui n'arrivent jamais à l'heure, lorsqu'il y en a, si nos amis anglais collectivisent à nouveau le réseau de métro après les options désastreuses de Thatcher, c’est qu’ils sont forcément plus cons que nous ne pensez-vous pas! Cons de revenir à notre modèle franchouillard, communiste, soviétique, après avoir expérimenté le libéralisme venu sur terre pour sauver le monde...

Au fond, ce ne peut être en aucune manière à cause de la distorsion inhérente à deux horizons de rentabilité qui s'ignorent. Le court terme du profit, et le long teme de l'Etat. Au mieux c’est la faute à pas de chance. Or la dynamique des investissements connaît des cycles comme la plupart des phénomènes, et la finance, mue par l'esprit de lucre ne se confond pas au bien public. La chose publique relève naturellement de tous les cycles longs. Lorsqu’on met de l’argent sur un gone le capitaliste qui ne pense pas plus loin que son trou du cul prétend que c’est une dépense et traite les profs de fonctionnaires. Lorsqu'on soigne un malade, c'est le corps social qu'on soigne, et l'état de la société qu'on  traite, mais le capitaliste y voit un trou, une béance. La Sécurité sociale sera bientôt une injure. L’esprit avisé y voit un investissement pour demain.

Ainsi vont la chose publique et l’intérêt privé. L’une vise loin, l’autre est un enfoiré. La chose publique est suffisamment désintéressée pour considérer des choses sans intérêt telles que les générations à venir. Ses investissements tiennent compte de ce que seront les besoins du pays dans 20, 30 ou 40 ans. Or depuis Madoff et Stanford, sauf à vouloir faire un doigt au benêt, il n'y a déjà plus de marché à 5 ans et le capitaliste, même londonien, se tape le coquillard de savoir comment circulera le petit londonien en 2020. Il s’en tape et qu’importe que le petit londonien soit son petit fils. Seule l’intéresse, la valeur. Pourquoi se faire chier à investir sur un rail alors qu’on peut exploiter un réseau jusqu’à la corde et qu’il se trouvera toujours un popu benêt, même londonien, pour passer à la caisse lorsqu’on le refourguera déglingué à la collectivité? On vous l’a fait court, mais c’est bien ce qui s’est passé à Londres.

C’est donc ce modèle de gestion et d’investissement que l’Empereur préconise pour la RATP. On se disait bien que son projet fumeux de Grand Paris cachait une combine pour ses copains. Et les parisiens de 2009 qui sont tout sauf des citoyens de 1789 s’en iront sans coup férir à la parapharmacie se procurer la paraffine et graisser leur intubation en règle et en silence par Sarkoléon.

Lire la suite

13/07/2009

G8 et Réchauffement climatique, c’est Sarko qui rince !

Mateur et amateur

Avis aux amateurs, n'ayez pas honte, ça ne mange pas de pain de mater. A la Feuille de Manioc c’est bien connu, nous n’aimons pas que les potins mondains. Les mâles léchés de votre feuille verte aiment aussi les popotins. Nous avions déjà Alain Souchon en commun avec le Freddo, neveu de son oncle et ami de la femme de «Mon mari», nous aurons désormais le goût du popotin des autres en commun avec Sarko. Ce n’est certainement pas le défaut que la Feuille de Manioc reprochera à l’Empereur.

C’est Carla qui a cependant dû apprécier le buzz. Alors on vous explique la hauteur de vue des résolutions du G8 parce que c’est drôle. Qui d’Obama et de Sarkozy a les yeux rivés sur la chute soyeuse de reins? Eh bien contrairement aux apparences, c’est l’Empereur, lequel a dû se raviser car la fillette est peut-être formée mais elle est limite pré pubère. C’est chaud mais il n’empêche, le dossier sur le climat est bien en main au G8, c’est Nicolas qui rince. LFDM

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu